Après la démocratie parlementaire, quoi ?, le 6 novembre 2019 – Retranscription

Retranscription de Après la démocratie parlementaire, quoi ?, le 6 novembre 2019. Ouvert aux commentaires. Bonjour, nous sommes le mercredi…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

5 réflexions sur « Après la démocratie parlementaire, quoi ?, le 6 novembre 2019 – Retranscription »

  1. J’ai une question, si on dit qu’il va faire froid cet hiver on est un lanceur d’alerte ou pas ? Car il en pousse de partout.

  2. Je crois que l’intelligence collective doit être intégrée dès maintenant à ce processus.
    Il reste peu de temps, mais internet nous a habitué à La vitesse. Logiquement le réseau fait partie de la solution.
    Il faut expérimenter de nouvelle voix avec l’aide de l’IA, mais il faut sans tarder le faire avec des gens (jeunes) de bonne volonté.
    Le premier impératif (catégorique), c’est créé du lien dans les dimensions physique et psychique des citoyens du monde.
    Le deuxième impératif, un récit fédérateur qui nous englobe tous. Il doit être une synthèse de notre histoire, de nos valeurs et d’une description de l’état de l’humanité dans les dimensions climatiques, humaine etc. Le message de votre vidéo Paul, constitue un excellent commencement. Parallèlement il faudra éduquer, expliquer inlassablement.
    Le troisième, c’est une pyramide (forme approximative) des valeurs selon lesquelles on extrait des métriques permettant l’évaluation de chaque citoyen. En tête de gondole il aura les valeurs d’entraide et de partage et de solidarité.
    Nous vivons sous surveillance du réseau par des nations et des sociétés commerciales qui exploitent notre isolement. Pour inverser cette domination, il faut bâtir du lien résiliant et solidaire entre nous.
    J’envisage actuellement cette étape de la manière suivante: les citoyens peuvent créer des groupes qui partagent des valeurs communes. Le rating de ce groupe est évalué par sondage psychologique et physique selon les métriques citées plus haut. Les groupes qui réussissent partages leur savoir.

    Cette phase molle a pour objectif de se mettre d’accord sur des butes et les moyens pour les atteindre, sachant que la solidarité humaine devra suppléer aux perdants des changements. Je considère aujourd’hui, que la consommation est l’ennemi à abattre, et qui doit être remplacé par de la solidarité.
    Si tout se passe bien, il y aura la phase de transition et finalement la phase dure.

      1. Puisqu’elles sont inévitables autant prendre toutes les phases à bras-le-corps en effet.
        Prochaines élections dans n’importe quel pays il faut à tout prix que les élus s’engagent radicalement.

Les commentaires sont fermés.