Vidéo – L’Après-Covid n’aura pas lieu

Les politiques occidentales sont inefficaces
Agiter le péril jaune n’est pas la solution

Partager :

161 réponses à “Vidéo – L’Après-Covid n’aura pas lieu

  1. Avatar de Hervey

    Oui, c’est bien ça et le peu de fois que j’ai pu regarder des « animations télévisées » ces derniers jours ma surprise fut de voir et d’entendre ces roulements de tambours pour s’offusquer tous en coeur d’événements extérieurs venus de Chine, de Russie, de Turquie, une vraie mobilisation, à tel point qu’il fallait se demander les raisons de tout ce battage, si ce n’est … pour faire diversion et mettre sous le tapis les couacs à répétitions de la gouvernance. Un genre de sauve-qui-peut organisé en urgence par ces journalistes de cour qui resserrent les rangs et distribuent leurs dernières friandises pour les vieux, derniers soutiens branlant d’un régime aux abois.
    Une vraie ligne de fracture aussi pour réhabiliter deux mondes ennemis.
    C’est toujours comme ça que ça commence !
    Si vous aimez les images, le dernier « Post-it » consacré au confinement illustré par des peintres est illustré par le peintre chinois YUE MINJUN. Rire assuré.
    https://hervey-noel.com/post-it-yue-minjun/

  2. Avatar de Philippe Soubeyrand

    On traine trop !
    On tergiverse trop !
    On manque de courage !
    On veut préserver la liberté !
    On écoute sans cesse les mêmes !
    On ignore toute approche systémique !

    => une pandémie devenue très rapidement (et ceci dès mars-avril 2020) incontrôlable.

    => un rajeunissement progressif inévitable de la pyramide des âges occidentale…

    => un assainissement de la population au service de la monétisation de l’indice QALY !!

    Rq. comme si nous ne savions pas depuis des lustres que les populations occidentales coûtaient globalement, année après année, toujours plus cher aux systèmes de santé, du fait de la dégradation incessante de leur état de santé ; ce terreau de comorbidité au sein duquel le virus SARS-CoV-2 et ses variants font bel et bien leur marché ; la Covid-19 en découlant se charge du reste…

    Rien qu’en France, « 400.000 », nous disait-il… So ! Wait and see !

    CQFD !

  3. Avatar de ilicitano
    ilicitano

    Covid-19 : le vaccin ne va pas nous sauver tout de suite, voici pourquoi

    Pfizer, Moderna, AstraZeneca… les vaccins de ces laboratoires vont-ils assurer une immunité globale suffisante pour arrêter la transmission du coronavirus ? Chacun d’entre eux affiche en tout cas des taux d’efficacité prometteurs oscillant entre 70 % et 95 %. Et en l’absence de traitement contre la maladie, la vaccination qui débute dimanche 27 décembre en France constitue un espoir important.

    Il reste néanmoins de nombreux paramètres à prendre en compte pour évaluer l’impact qu’ils auront dans les mois qui viennent. Leur efficacité dans la vie réelle sera-t-elle à la hauteur de celle mesurée lors des essais cliniques ? Assureront-ils une immunité suffisamment longue ? Combien faudra-t-il vacciner de personnes pour freiner l’épidémie ?

    Ces incertitudes nécessitent de réfléchir à des campagnes de vaccinations pertinentes pour mieux déterminer qui il faut vacciner en priorité et à quel rythme. L’espoir étant de revenir un jour à une « vie normale ».

    La Chine a vacciné prioritairement les personnes ayant le maximum de contacts ( personnels des transports en commun et internationaux, personnels des hôpitaux, douanes,.. …) afin de minimiser le Ro

    1. Avatar de ilicitano
      ilicitano

      2 stratégies vaccinales:

      1=> vacciner pour réduire les conséquences de la diffusion du Covid ( populations à risque susceptibles d’être hospitalisées et en réanimation et d’engorger le système hospitalier)

      2=> vacciner pour réduire les causes de la diffusion du Covid . et en particulier les personnes ayant le maximum de contact et susceptible de diffuser le virus afin de réduire le Ro

      ou un mix des deux

      Il semblerait, à confirmer, que la Chine a choisi , pour le moment, la solution 2-

      1. Avatar de Juannessy
        Juannessy

        Ça peut se traduire en  » prévenir ou guérir » .

        Même si la méthode occidentale semble en train de se diversifier , il est clair que l’on a ( même pas ) choisi de guérir en tentant de panser les laies et en sous estimant le mal .

        C’est un point sur lequel je ne partage pas tout à fait l’affirmation de Paul Jorion ( au delà du discours sur la planification publique ) selon laquelle les pays d’Asie ( et la Chine en particulier ) n’avaient pas un atout majeur dans leur  » expérience » de la confrontation aux pandémies .
        Je pense que , sans que ce soit l’unique raison de leurs meilleurs résultats , cette appréciation plus réaliste et intime du danger que représente une pandémie , et des reflexes et méthodes fortes qui doivent pratiquement être ceux d’un militaire au combat , leur a permis , avec l’assentiment de leur population en grande majorité , de s ‘attaquer à l’incendie avec violence dès le départ ( ou presque ) de feu , avant que ça ne devienne un incendie auquel il est tentant de faire sa part . En tous cas , nous avons clairement sous – estimé la brutalité de la menace ( la fameuse exponentielle) en croyant la museler d’abord par le système de soins.

        Mais c’est peut être le fils de sapeur pompier qui parle !

      2. Avatar de Paul Jorion

        Les Chinois vaccinent par priorité « les personnes ayant le maximum de contacts et susceptibles de diffuser le virus »

        Vous n’aurez quand même pas le culot de prétendre que c’est plus intelligent que de vacciner par ordre de priorité comme chez nous

        1° les personnes de 75 ans et plus
        2° les personnes de 65 à 74 ans
        3° les personnes de 50 à 64 ans

        Si les Chinois font ça, c’est sûrement qu’ils ne comprennent même rien à l’arithmétique élémentaire…

        1. Avatar de ilicitano
          ilicitano

          Arithmétique :
          Classement Pisa et la Chine : Mathématiques , Science , Lecture

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Programme_international_pour_le_suivi_des_acquis_des_%C3%A9l%C3%A8ves

          Quelques infos sur la vaccination en Chine

          http://french.china.org.cn/china/txt/2021-01/20/content_77137209.htm

          Après avoir vacciné les groupes clés, dont les professionnels médicaux, les travailleurs des transports et les ouvriers des ports frontaliers, la Chine fera avancer la vaccination de masse de manière stable, a indiqué Wang Bin, responsable de la Commission nationale de la santé, lors d’une conférence de presse.

          http://french.china.org.cn/china/txt/2021-01/17/content_77124735.htm

          (COVID-19) Beijing connaît un taux élevé de vaccination dans le secteur des services
          Plus de 100.000 chauffeurs de Didi Chuxing, la plus grande plate-forme en ligne d’appel de voitures avec chauffeur de la Chine, ont fait des réservations pour les vaccins contre le COVID-19 à Beijing, a annoncé la société.
          Plus de 46.000 chauffeurs ont été vaccinés dans la ville, selon la société.
          Ayant déjà vacciné 50.000 employés des services de livraison à emporter, l’équipe de vaccination de la ville inoculera 30.000 autres vaccins d’ici le 18 janvier.

          1. Avatar de timiota
            timiota

            Terribles, les ravages du manque d’huître, de foie gras, de sauternes et de bêtises (de Cambrai) dans l’Empire du Milieu. (:;)

          2. Avatar de Olivier Reivilo
            Olivier Reivilo

            Je ne sais pas si l’info est vrai mais elle circule sur les réseaux sociaux chinois et exprime une réticence à la vaccination : A Beijing la mairie offre une boîte de 60 œufs à ceux qui se font vacciner.

            Il n’y a pas de sécurité sociale en Chine, cela a poussé beaucoup à prendre des précautions dés l’apparition du virus. On peut imaginer que cette même raison fasse prendre des précautions sur le nouveau vaccin.

            1. Avatar de Olivier Reivilo
              Olivier Reivilo

              L’info est vraie, 60 œufs offerts à celui/celle qui se fait vacciner dans le district de Shunyi et 60 œufs dans le district de Daxing; il est possible aussi de profiter de bons d’achat au lieu d’œufs, distribués après la vaccination; les supermarchés jouent le jeu.

        2. Avatar de Bernard
          Bernard

          D’un côté , une logique vaccinale basée sur « les personnes ayant le maximum de contacts et susceptibles de diffuser le virus”.
          De l’autre , une logique vaccinale basée sur la vaccination prioritaire des personnes les plus fragiles .

          Pour comprendre la différence dans la manière d’appréhender , ne faut il pas tenir du contexte ( différent en Chine et en France ) , et ce sans tomber dans les préjugés : «  les chinois sont organisés mais manque d’humanité   , « les français sont bordéliques mais soucieux des plus fragiles « ?

          « Vouai ben un incendie , c’est un incendie ! »
          Et bien non .

          Il y a tant de sortes d’incendies …ce qui peut impliquer des stratégies différentes de réaction .

          Pour exemple , ces deux cas de figures :
          -Cas number one :
          une baraque qui commence à flamber , mais où les pompiers ( en manque d’effectif chronique et sans casques )arrivent sur les lieux avec très peu d’eau disponible sur l’instant , qui dans la panique n’ont pas pas compris la nécessité de fermer , au moins, les portes blindés du lieu de départ de l’incendie.
          Il faudrait , pour raisonner sur la propagation globale de l’incendie aux maisons et villes voisines rajouter deux précisions d’importance : les quantités d’eau nécessaire pour éteindre l’incendie mettent du temps à être trouvées, et , fondamental dans le cas présent, les vendeurs d’eau livrent volontiers au plus offrant.

          – Cas number tao :
          une baraque qui commence à flamber , mais où les pompiers dont les effectifs sont adaptés disposent de tout le matériel de protection nécessaire pour agir sans crainte sur le départ de l’incendie .Ceux là ont pu fermer les portes blindées du lieu de départ de l’incendie, tout en laissant passer quelques petites étincelles en suspension , du côté de la maison ou la ville d’à côté.
          Il faudrait pour raisonner sur la propagation globale de l’incendie aux quartiers et villes voisines préciser que ces pompiers ont ,dans un premier temps , dissimuler la réalité du départ d’incendie , et ce pour des raisons qui restent à déterminer.

          PS : Déjà eu l’occasion de circonscrire quelques incendies , peut vous affirmer que la rapidité du temps de réaction , c’est à dire la possibilité d’éteindre soi même l’incendie puis l’appel des pompiers , en précisant au mieux le lieu et le genre d’incendie , est une donnée fondamentale pour calculer la vitesse de propagation de l’incendie , en relation toujours directe avec les dégâts potentiels .

          Les pompiers professionnels confirmeront … ou pas.

          1. Avatar de ilicitano
            ilicitano

            @Bernard

            Vous dites :« les chinois sont organisés mais manque d’humanité  »

            Les responsables du CDC chinois partagent leurs expériences de lutte contre le COVID-19

            le 08 juillet 2020
            http://french.china.org.cn/china/txt/2020-07/08/content_76249702.htm

            Sans traitements sûrs et efficaces ni vaccin éprouvé, la Chine a dû compter uniquement sur des interventions traditionnelles et non pharmacologiques (santé publique).
            Il était donc crucial
            – de contrôler les sources d’infection,
            – de bloquer la transmission
            – de protéger les populations sensibles.++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

            Par conséquent, le secteur de la santé publique chinois s’est vu confier une mission résumée par les « 4 précoces » :
            – détection précoce,
            – notification précoce,
            – isolement/mise en quarantaine précoce
            – traitement précoce

            avec comme conséquences:
            https://www.worldometers.info/coronavirus/country/china/

      3. Avatar de Bruno Gentile
        Bruno Gentile

        La stratégie 2 semble logique dans un pays où le virus ne circule pas. Chez nous le monstre est déjà dans la maison… renforcer les murs n’est plus notre urgence.

      4. Avatar de un lecteur
        un lecteur

        Solution néolibérale/capitaliste, soit mitiger le problème en évitant de s’attaquer à la source du profit ou du potentiel, solution 1.
        Résoudre le problème en remontant à sa cause, solution 2.
        On retrouve le cancer qui ronge nos sociétés occidentales, soit une « mentalité » court-termisme qui avance à reculons en refusant les risques nécessaires à l’exploration de notre futur, celui de notre mort individuelle irrémédiable au profit de la vie de l’Humanité.

        Les moyens versus les fins,
        Minimiser les risques individuels versus prendre des risques pour trouver la voie qui profite à l’Humanité.
        Metoo (sous sa forme dégénérée), le repli versus être maître de notre Destin.

    2. Avatar de François M
      François M

      Ilicitano,

      Oui la vaccination est loin d’être la panacée, et pour l’instant on court derrière le virus plutôt qu’on anticipe sa progression (comme cela est fait avec la grippe classique). C’est d’autant moins la solution qu’un certain vaccin (AstraZeneca pour les intimes, mais est-il le seul ?), pas encore vraiment distribué, est moyennement efficace contre le variant anglais, et non efficace contre les variants sud-africain et brésiliens. Plutôt que de passer du temps à essayer de convaincre le patron a en produire plus, et à faire de la publicité mensongère sur son efficacité, nos gouvernants devraient à la place augmenter les commandes de ceux qui vont mieux !

      Le problème du contournement du vaccin par les variants est un vrai problème, et sera la cause, pour les pays qui vaccineront beaucoup en Astra – et pour ceux qui auront été vaccinés avec celui-ci – source d’une nouvelle vague pour ces pays et personnes.

      1. Avatar de ilicitano
        ilicitano

        @François M

        On en saura un peu plus d’ici l’été avec les 2 pays en pointe sur la vaccination:

        – Israël avec le vaccin Pfizer
        – Le Royaume Uni d’abord avec Pfizer puis Astra Zeneca et deuxième dose après 3 mois

        Ces 2 pays ont vacciné , en étant confiné, et voient une très forte baisse des hospitalisations et réanimations dont il est difficile de faire la part des choses vaccination vs confinement.

        Le déconfinement a commencé sur ses 2 pays qui va entrainer une recirculation du virus.
        Il faudra voir comment l’épidémie va évoluer avec l’impact des variants.

  4. Avatar de canard
    canard

    Vu de Chine l’épidémie de coronavirus a disparu . Vu de Chine ils ne connaissent pas l’existence des variants. Vu de Chine la population n’a pas été vaccinée .

    (propos tenus par une amie Chinoise à laquelle je donne toute ma confiance );

    Alors qu’est-ce qui fait la différence avec les pays occidentaux ?
    Bien sûr que nous sommes des pays de « nases » !

    1. Avatar de Otromeros
      Otromeros

      Je n’ai pas d’amie chinoise.
      Mais l’un d’entre nous a posté en son temps « non suspecto » ce lien très démonstratif de la vie courante là-bas sous contrainte-pandémie il y a un an.
      D’origine contrôlée d’ « Arte ».. Quelques jours en compagnie de ce couple de dix ans d’âge sur place ..  » Lulu & Sébastien  » .
      https://www.arte.tv/fr/videos/097011-000-A/chine-le-monde-d-apres/
      Comme si vous y étiez.. et serez peut-être… dans un devenir souhaité par nombre d’entre nos contributeurs.
      Le prix de la (vie) survie jusqu’à la catastrophe climatique?

      1. Avatar de CloClo
        CloClo

        Mon cher Otromeros quel rabat joie tu fais bon sang de soir !

        Pourquoi tu t’acharnes à péter les rêves qui saisissent chaque décennie une partie des gogos qui pensent que l’herbe est toujours plus verte dans le près du voisin ? Quand c’est pas le rêve de la démocratie des cow-boy, de la révolution russe, de la révolution chinoise, de la révolution cubaine, de la révolution culturelle, de la révolution de Pol pot, du miracle japonais, du miracle allemand et de bien d’autres encore, c’est ainsi les benêts n’apprennent jamais rien, maintenant c’est le rêve des mandarins. Y en a même qui ont rêvé de la Révolution Nationale en mangeant des bonbons Vichy.

        De quoi veux-tu qu’ils parlent sinon à table le dimanche, bon en ce moment pas en famille ou entre amis, mais tout seul devant leur plat de lentilles ? Un jour le Covid, un jour le climat, un jour les pauvres, un jour les inégalités, un jour la syrie, un jour Daesh, un jour machin, un jour truc, parce qu’il faut bien se divertir et toujours vérifier si l’herbe est plus verte dans le champ d’à côté, et puis voilà. Vraiment Otromeros tu ne fais aucun effort, tu me déçois ! 😀

        Bref tout ça pour dire, que comme d’habitude l’herbe est la même partout, seulement certains en mangent plus que d’autres et que beaucoup pensent que c’est grâce à eux seuls que l’herbe pousse, raaaahhh les cons !

        1. Avatar de Ruiz

          @CloClo dans la liste des révolutions il y a aussi le titre d’un ouvrage paru il y a 4 ans et dont l’auteur fait encore parler de lui.

          1. Avatar de timiota
            timiota

            Vivement le monde d’après le macaron…

        2. Avatar de Otromeros
          Otromeros

          @CloClo
          J’avoue que je ne parviens pas à me convaincre que j’ai envie de vivre/survivre dans ce genre d’univers.
          Avant de (re)poster le lien , je revoyais ce « réalité-reportage » pour la troisième fois .. et j’y ai encore découvert , au travers de l’environnement global des deux personnages astucieusement panoramisé en fond d’écran , une facette supplémentaire de comportement « guépéou » qui m’avait échappée. Et Satan sait combien on peut en repérer quand on est attentif.
          J’admets que Lulu est adorable.. 😉 , mais c’est trop cher payer.

  5. Avatar de Ruiz

    120 % c’est le prochain taux de déprogrammation des opérations en réa, puisque l’on vient de passer de 40 % à 80 % !
    Il faudrait chercher d’autres voies puisque le but est de ne pas refuser l’entrée en réa et que l’engorgement des services est du à un séjour prolongé (plusieurs semaines dans certains cas) Il conviendrait de limiter la durée de séjour, comme mesure d’adaptation dès que la situation va s’aggraver au niveau ou au dessus de la première vague et sans l’espoir d’une retombée rapide et assurée grâce à un confinement très strict.
    Avec un an de recul et d’apprentissage et plusieurs mois de mise en garde répétée, la situation est potentielement plus catastrophique qu’il y a un an.
    La vaccination ne peut offrir de solution à court terme.
    « Il n’est pas d’épidémie qu’une absence de stratégie ne puisse résoudre » pourait en paraphrasant être la maxime d’E.M.

    Heureusement Mme Elisabeth Borne vient de céder sa place à Roselyne Bachelot.

    Ce n’est pas le meilleur moment pour avoir besoin de l’hôpital.

    1. Avatar de ilicitano
      ilicitano

      @Ruiz

      Ruiz dit : »Il conviendrait de limiter la durée de séjour, comme mesure d’adaptation dès que la situation va s’aggraver au niveau ou au dessus de la première vague et sans l’espoir d’une retombée rapide et assurée grâce à un confinement très strict. »

      Soins ambulatoires ou hospitalisation à domicile:

      https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F732

      « L’hospitalisation à domicile (HAD) est une forme d’hospitalisation. Elle permet d’assurer à votre domicile des soins médicaux et paramédicaux importants, pour une période limitée mais renouvelable en fonction de l’évolution de votre état de santé. L’HAD intervient exclusivement sur prescription médicale et avec l’accord de votre médecin traitant. C’est lui qui assure la prise en charge médicale tout au long du séjour. L’HAD est remboursée par l’Assurance maladie. »

      La réalité :
      Une personne d’environ 70 ans ,avec début d’Alzheimer ,dans le 95 ;
      Problème respiratoire le dimanche.
      Test à l’oxymètre fait par son conjoint
      Test covid positif
      lundi radiographie pulmonaire
      mardi retour à la maison avec traitement , bouteille d’oxygène en soutien et suivi régulier par une infirmière
      confinement strict

      1. Avatar de Ruiz

        @ilicitano
        statistiquement celà va contribuer à diminuer la mortalité hospitalière.

      2. Avatar de ilicitano
        ilicitano

        Info en temps réel

        Le conjoint,70 ans , en quarantaine comme cas contact et négatif au PCR dimanche et s’occupant de son épouse covidé
        Grosse fatigue , 39° de fièvre
        L’infirmière ,qui va passer, va lui refaire un test PCR.
        Sans attendre le résultat sur lequel il ne se fait pas d’illusion , il garde le moral
         » Bah , au moins maintenant j’aurai des anti-corps et je serai tranquille ! »

        Alzheimer :
        le film Floride avec Jean Rochefort ( son dernier film) passé à la TV il y a quelques jours

        le 95 aujourd’hui
        Taux d’incidence : 660
        Tension hospitalière : 120%
        Taux de positivité : 12,6%

  6. Avatar de François Corre
    François Corre

    https://www.franceculture.fr/emissions/de-cause-a-effets-le-magazine-de-lenvironnement/de-cause-a-effets-du-mardi-23-mars-2021

    « Notre démocratie n’est pas adaptée aux enjeux du long terme, et aux enjeux universels, elle est assez efficace sur le court terme, elle est réactive, on le voit bien, quoi qu’on en dise, que dans une période de crise comme celle du Covid; évidemment chacun peut à juste titre en être chagriné, mais enfin globalement l’État est là et il fonctionne; mais [pas] sur la projection, sur la planification, sur l’anticipation. »

  7. Avatar de lit75
    lit75

    Que vous êtes pessimistes, ici ! Et Paul Jorion en particulier. Moi, je pense que grâce aux mesures courageuses et fortes prises par le gouvernement, dans 16 et même bientôt 19 départements,notamment la fermeture des magasins de vêtements, de jouets et des salons d’esthétique, tout va très vite s’arranger !

    1. Avatar de R

      @lit75 surtout que les 8 M2 par personne préconisés maintenant dans les restaurants d’entreprise avec convive unique par table, n’ont pas à s’appliquer en cantine scolaire, puisque les contaminations entre bambins (qui appartiennent à des bulles de domicile différentes) sont prouvées comme insignifiantes (étude Institut Pasteur) !

      1. Avatar de Hervé
        Hervé

        @ R

        C’est bien connu que dans un établissement scolaire, il n’y a que des bambins, aucun adulte !

        Pas de professeurs, pas d’ assistants d’éducation (A.E.D) pas de personnels accompagnants qui assurent des missions d’aide aux élèves en situation de handicap ( AESH) , pas de personnels administratifs, pas de direction et d’adjoint à la direction, pas de personnels d’entretien et de réfectoire, pas d’infirmières, pas de psychologues scolaire, aucun chef de travaux, pas de gardiens, pas de parents d’élèves qui passent et repassent par la Vie Scolaire, aucune réunion, aucun brassage de populations…

        C’est bien simple, M.Blanquer est ministre d’un vaisseau fantôme ! Il n’y a que des bambins déjà guéris livrés à eux-mêmes ! Le Covid s’arrête là où commence le plan vigi-pirate.

        Un véritable conte pour enfants en quelque sorte. Cela permet de ne pas tester et de ne pas vacciner, c’est pratique ! C’est E-CO-NO-MI-QUE !

    2. Avatar de François M
      François M

      Il est vrai qu’il ne nous reste plus que l’humour (noir) pour survivre !

    1. Avatar de toutvabien
      toutvabien

      -l’IPBES (Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques) : « On estime à 1,7 million le nombre de virus ‘non découverts’ actuellement présents dans les mammifères et les oiseaux, dont 827.000 pourraient avoir la capacité d’infecter les êtres humains. »
      -« Avant le XXe siècle, le monde connaissait une pandémie environ tous les cent ans, explique Benjamin Roche, éco-épidémiologiste à l’IRD (Institut de recherche sur le développement). Or depuis le début du XXIe siècle on en a déjà connu six ! »

      -Conférence Francis Hallé : faire renaître une forêt primaire en Europe de l’Ouest: https://youtu.be/azlRlReK3ow

      1. Avatar de toutvabien
        toutvabien

        La Covid ne sera pas la dernière pandémie. Serons-nous mieux préparés pour le prochain?
        Devi Sridhar: https://www.theguardian.com/commentisfree/2021/mar/24/covid-pandemic-prepared-investment-science

      2. Avatar de François M
        François M

         » Or depuis le début du XXIe siècle on en a déjà connu six !  »

        C’est à peu près le même nombre de records battus en « année la plus chaude » …

        1. Avatar de CloClo
          CloClo

          Bouillon de culture !

  8. Avatar de Arnaud
    Arnaud

    Côté pile: oui la Chine a très bien géré l’épidémie de Sars-cov-2 sur son territoire à l’inverse de la catastrophe toujours en cours en Europe et sur le continent americain. Oui la Chine est outillée pour piloter des changements radicaux et elle a une vision longue structurellement (planification, contrôle du secteur privé, répression) et politiquement (régime autoritaire, pas à s’embêter tous les 2 ans avec une échéance électorale). Je n’ai pas l’équation subtile permettant de calculer au gramme près la pondération des facteurs expliquant la réussite Chinoise.
    Oui la Chine est une grande civilisation et ses accomplissement sont dignes d’êtres reconnus voire imités …

    Côte face: il est étonnant de voir que la critique de la Chine sur le traitement des Ouïghours est ici systématiquement abaissée au niveau de la pure xénophobie et de l’aveuglement occidental-centré. Et de dire que la Chine « traite » le problème, c’est « un peu » escamoter les suspicions des moyens de ce traitement (camp de concentrations, stérilisation, déportation, destructions culturelles, travail forcé). Notons que les Ouïghours n’ont probablement pas l’exclusivité de tels traitements au sein de la population Chinoise.
    Si la culture et la pensée chinoise sont authentiquement différentes de celles de l’occident et que des indices sérieux existent quant à la volonté de se coltiner à l’ effondrement, D’autres indices inclinent à penser que cette voie vertueuse est sinueuse. En attestent les nouvelles routes de la Soie étant une course à la puissance difficilement compatible avec un changement de paradigme technologique et in fine climatique (maintien d’ un parc de centrale à charbon, atteintes écologiques « outre mer » via l’essor domestique sur une voie occidentale (alimentation, consumérisme).

    Sur la tranche: j’espère me tromper et que la Chine, Biden et une gauche européenne ressuscitée (Paques approche) permettront à l’humanité de négocier l’évitement du mur….

  9. Avatar de toutvabien
    toutvabien

    La Covid ne sera pas la dernière pandémie. Serons-nous mieux préparés pour le prochain?
    Devi Sridhar: https://www.theguardian.com/commentisfree/2021/mar/24/covid-pandemic-prepared-investment-science

  10. Avatar de Arnaud
    Arnaud

    Article du Monde
    Covid-19 : « En France, vous perdez sur tous les tableaux, vous avez les morts et la crise »
    Pour Devi Sridhar, professeure de santé publique à l’université d’Edimbourg, les stratégies du Brésil, de la Suède et de la France face à la pandémie de Covid-19, « si différentes soient-elles, ne sont pas raisonnables ».
    36 ans, l’Américaine Devi Sridhar occupe la chaire de santé publique de l’université d’Edimbourg. Depuis le début de la pandémie de Covid-19, elle conseille le gouvernement écossais dans sa politique sanitaire. Grâce à des mesures de restriction plus longues, l’Ecosse est parvenue à « écraser » la courbe des contaminations, explique-t-elle dans un entretien accordé au Monde, jugeant que les options retenues par le Brésil, la Suède ou la France « ne sont pas raisonnables ».

    Quelle est la situation en Ecosse actuellement ?
    Elle est bonne mais fragile. Au total, 48 % des adultes ont reçu au moins une dose de vaccin et la campagne accélère. Notre espoir est d’avoir immunisé tous les adultes d’ici à la mi-juillet. Ensuite, nous regarderons ce qu’il en est des enfants, si des vaccins sont disponibles et sûrs. En parallèle, il y a une grande pression pour alléger les restrictions, car tous les indicateurs vont dans le bon sens. Hier, pour la première fois depuis des mois, nous n’avons enregistré aucun mort. Le secteur économique voudrait tout reprendre normalement. Nous leur demandons d’être patients : nous allons alléger pas à pas les restrictions, d’ici au 26 avril. Nous avons commencé, en vérité. Mais nous ne voulons pas repartir trop vite et subir une troisième vague. C’est un moment de transition délicat mais encourageant.

    Le calendrier est-il déjà établi ?
    Oui, et annoncé. Fin février, nous avons rouvert les écoles maternelles et élémentaires, début mars l’enseignement secondaire, avec des effectifs réduits de 50 %. Début avril, nous réautoriserons toutes les activités extérieures et, fin avril, ce sera le retour à la normale, y compris les rassemblements intérieurs. Mais nous suivons les chiffres de très près pour nous assurer que ce calendrier est compatible avec l’évolution de l’épidémie. Nous vaccinons, nous testons en masse et nous suivons le virus dans les eaux usées pour confirmer ce recul.

    Quelle a été la particularité de l’approche écossaise ?
    Elle s’est mise en place en avril 2020. Jusque-là, nous suivions la position anglaise. Mais, quand le gouvernement britannique a indiqué qu’il voulait juste aplatir la courbe, nous avons estimé que nous pouvions faire mieux que ça : l’écraser. Et nous l’avons fait, grâce à des mesures de restriction plus longues. Le virus avait à peu près disparu d’Ecosse l’été dernier. Pendant un mois, plus aucun mort, plus d’hospitalisations. Mais, en août, le tourisme a repris, sans quarantaine. Et la deuxième vague est arrivée. Lentement d’abord. En octobre et novembre, tout était encore ouvert, la situation semblait maîtrisée. Mais, avec le variant B.1.1.7, à la fois plus contagieux et plus sévère, nous avons été contraints de mettre en place un confinement dur.
    Nous sommes parvenus à faire redescendre les chiffres. Et l’enjeu est de les maintenir à ce niveau tout en ouvrant peu à peu avec tous les outils disponibles. La vaccination, les tests, massifs et de toute nature, le traçage des cas contacts. Avec une nouveauté : des restrictions draconiennes sur les voyages. Nous avons retenu la leçon. Toute personne arrivant de l’étranger subit une quarantaine dans un hôtel, quel que soit le pays de provenance. Notre seul problème, c’est que l’Angleterre ne suit pas la même approche. Un visiteur peut arriver à Londres et prendre le train. C’est notre talon d’Achille. L’Europe continentale, avec ses frontières terrestres, connaît bien ce problème.

    Quel a été le rôle de la science dans vos choix ?
    Nous nous sommes constamment appuyés sur les preuves scientifiques. Les connaissances sur le virus, sur l’état de la population, sur les mesures susceptibles de nous protéger : les masques, la distance, l’ouverture des fenêtres, la ventilation. Nous avons fait des études, mais aussi essayé de profiter de ce que les autres pays faisaient, notamment en Asie. C’est une approche humble mais essentielle. Comme pour le vaccin : nous pouvons construire des modèles massifs sophistiqués, c’est très bien, ou alors profiter de l’exemple israélien, du Chili, des Etats-Unis. Ne pas avoir peur d’apprendre des autres : ne pas répéter leurs erreurs et se servir de leurs réussites.

    Avez-vous été surpris par l’apparition du variant britannique ?
    Nous savions que les pathogènes évoluaient, bien sûr. Et que cette évolution irait vers un virus plus transmissible. Mais nous espérions que cela s’accompagnerait d’une moindre sévérité. Un variant qui se répandrait et donnerait un simple rhume, c’était notre rêve. Ce n’est pas ce qui s’est passé. Nous avons eu la chance d’avoir plusieurs semaines de retard sur le sud de l’Angleterre, où le B.1.1.7 est apparu. Nous avons tout de suite vu que la contagiosité avait augmenté et, compte tenu de la situation hospitalière, la virulence ne semblait pas moindre. Alors nous avons décidé de confiner rapidement. Personne n’aime confiner. On en connaît les dégâts. Mais, s’il faut confiner, mieux vaut le faire vite, fermement, et en sortir vite. Et grâce à ça nos services hospitaliers n’ont jamais été sous pression comme en Angleterre.

    Comment jugez-vous la réaction de l’Europe continentale, notamment de la France, face au variant ?
    Etonnamment lente. Il suffisait de regarder l’Angleterre et de se dire qu’on ne voulait pas subir la même chose. Mais les gouvernements semblent incapables de faire ça. Aujourd’hui, nous devrions tous regarder ce qui se passe au Brésil, pas pour suivre leur politique catastrophique mais pour savoir comment réagir quand un variant réinfecte d’anciens malades, frappe des personnes plus jeunes et pourrait échapper en partie à certains vaccins. En France, il y a cette idée de préserver l’économie en restant ouvert aussi longtemps que possible. C’est comme rouler en voiture vers un mur et affirmer qu’en freinant le plus tard possible on gagnera du temps. Vous perdez sur tous les tableaux : économique et sanitaire. Vous avez les morts et la crise.

    Il n’y a que deux manières efficaces de combattre cette pandémie. Soit le modèle de l’élimination complète, celui choisi par les pays d’Asie, l’Australie, la Nouvelle-Zélande : le virus n’est plus là, vous pouvez attendre tranquillement l’arrivée des vaccins, votre économie roule et vous surveillez le moindre retour de flamme. Soit vous vaccinez massivement et aussi rapidement que possible votre population, comme Israël et les Etats-Unis le font. Les autres options, celles du Brésil, de la Suède ou de la France, si différentes soient-elles, ne sont pas raisonnables.

    La France défend également un maintien résolu des écoles ouvertes. Qu’en pensez-vous ?
    La question est délicate. Nous savons que les enfants doivent rester à l’école, qu’en cas de fermeture les dommages sont massifs. Mais il faut aussi protéger les enseignants et les familles. Notre modèle a été de maintenir le virus hors de l’école. Nous y sommes largement parvenus en fermant les classes au premier cas. Jusqu’à un certain point. Je ne crois pas que l’on puisse conserver les écoles ouvertes dans les périodes de circulation très élevée. Même si les enfants transmettent moins que les adultes, ils vont se contaminer entre eux, contaminer leurs familles, et risquent de mettre en péril les enseignants.

    Vous défendez pourtant une approche de santé publique fondée sur le principe : « les enfants d’abord »…
    Au début de l’épidémie, on a dit que les enfants ne seraient pas trop affectés par la pandémie. Dès mars, il m’a semblé évident qu’au contraire ils seraient massivement touchés. Ce sont les plus vulnérables, à bien des points de vue, et ils n’ont pas de lobby pour les défendre. Pas de voix, pas d’intérêts économiques évidents. Aux Etats-Unis, on a fermé les écoles tout en laissant les bars et les restaurants ouverts. C’est insensé. La France n’a pas fait ça, il faut vous en faire crédit.

    En Ecosse, les responsables politiques ont admis que les écoles devaient fermer en dernier et rouvrir en premier. Plus largement, nous avons toujours allégé les restrictions d’abord pour les enfants. Même au plus haut de la crise, les enfants de moins de treize ans pouvaient jouer dehors, car le jeu est essentiel à leur développement et le risque que nous leur faisions courir était minime. Pourquoi alors les punir ? Au même moment, les adultes ne pouvaient se rassembler à plus de deux. Mais à l’intérieur, avec ce nouveau variant, le risque nous apparaissait trop élevé, pour les enfants et pour les professeurs. Alors nous avons fermé les écoles, en maintenant des activités extérieures.

    Faudra-t-il vacciner les enfants ?
    Oui, je le crois. D’abord pour les variants. Si le virus circule parmi les enfants, nous courrons le risque de voir apparaître des variants plus virulents, notamment pour eux. Par ailleurs, les enfants font parfois des formes sévères ou des Covid longs, même si c’est rare. Enfin, pour stopper toute circulation et atteindre les 85 % ou 90 % de couverture vaccinale nécessaire à l’immunité collective, il va falloir toucher les plus jeunes. Nous vaccinons bien les enfants contre la grippe, pourquoi pas contre le Covid ?

    En France, nous ne vaccinons pas les enfants contre la grippe…
    Vraiment ? Ici, on le fait à l’école. Ils sont les vecteurs du virus, même si les victimes finales sont les personnes âgées. Pour le Covid, il faudra évidemment s’assurer qu’on a bien un vaccin sûr et efficace. Mais, quand ce sera le cas, on les vaccinera.

    Pourquoi les gouvernements occidentaux ont-ils si mal géré la crise, comparativement aux pays asiatiques ou africains ?
    D’abord on s’est trompé de modèle, pensant que le virus allait agir comme la grippe, un pathogène que l’on n’arrête pas. Quand on a vu que les pays asiatiques parvenaient à le stopper, on n’a pas trop su comment faire. C’est un virus très rusé. Trop sévère pour vivre avec sans mettre en péril nos systèmes sanitaires, mais pas assez pour nous faire peur et entraîner une réponse massive et coordonnée.

    De plus, il frappe les plus âgés, les plus pauvres, les obèses, les malades. Pour le combattre, les jeunes et les gens bien portants doivent faire des sacrifices qui profiteront aux plus vieux et aux plus fragiles. En Asie, c’est une évidence. Ça ne l’est pas pour nous. Doit-on sacrifier les plus âgés ? Ici, nous nous sommes posé la question. Là-bas, c’était impensable. Ils savent que le tissage entre générations et entre conditions constitue la trame de notre tissu social. Pour l’avoir oublié, nous avons payé très cher.

    1. Avatar de François M
      François M

      Merci d’avoir mis le texte en ligne, je n’avais accès quasiment qu’au titre – qui déjà en dit beaucoup !

      « En France, vous perdez sur tous les tableaux, vous avez les morts et la crise »

      Cela fait plusieurs mois que je dis la même chose ; dans un autre article lié au COVID, sur ce blog, il y a une quinzaine de jours, un intervenant m’avait demandé de « prendre du repos », pensant sans doute qu’en ne disant pas que l’on partait dans le mur, l’accident n’arriverait pas. Hélas, j’ai pris un peu de repos, et ça n’a pas fonctionné. Le mur, tout le monde le voit (sauf au gouvernement, où ils pensent encore qu’on va l’éviter !). J’aurai essayé, que l’on me reconnaisse au moins cela ! Malheureusement, comme je le craignais, je n’ai pas trop le pouvoir de transformer un déni en réalité.

    2. Avatar de François M
      François M

       » Mais, s’il faut confiner, mieux vaut le faire vite, fermement, et en sortir vite. Et grâce à ça nos services hospitaliers n’ont jamais été sous pression … »
      Ça fait du bien de lire quelqu’un qui a la tête sur les épaules, et les idées qui vont dans le bon sens … J’ai dit la même chose début janvier…

       » En France, il y a cette idée de préserver l’économie en restant ouvert aussi longtemps que possible. C’est comme rouler en voiture vers un mur et affirmer qu’en freinant le plus tard possible on gagnera du temps. Vous perdez sur tous les tableaux : économique et sanitaire. Vous avez les morts et la crise.  »

      CQFD !

  11. Avatar de Arnaud
    Arnaud

    Le commissariat au plan se réveille… sur l’énergie et le nucleaire.
    https://www.gouvernement.fr/electricite-le-devoir-de-lucidite

    1. Avatar de Juannessy
      Juannessy

      D’un commissariat l’autre et où l’on retrouve Noël Mamert ! :

      https://enseignants.lumni.fr/fiche-media/00000001616/le-nucleaire-civil-francais-origine-et-bilan-d-etape.html

      Petit sujet mineur entre PCF et LFI …..

    2. Avatar de timiota
      timiota

      Devoir de luddicité ?

  12. Avatar de Juillot Pierre
    Juillot Pierre

    Hier cette réflexion m’est venue…

    « Il serait si cynique… n’est-ce pas… d’envisager que l’application de la « stratégie du choc » puisse prendre forme dans une « communication » gouvernementale et des médias de masse, chaotique, cacophonique, « d’incapables », « d’incompétent.e.s » (visant l’administration, la bureaucratie…)… concernant les doutes et incertitudes sur l’efficacité des « vaccins… » en phase de test, vis à vis des inconnus de leurs effets secondaires à moyen et long terme, et de la durée de « l’immunité individualiste » qu’ils procurent (3/6/12 mois suivant une ou deux doses nécessaires…?), par rapport aux risques de la « covid-long », du retard de la campagne de vaccination et par rapport à l’évolution/évaluation des variants, aux problèmes d’approvisionnement et de production… et à la capacité d’accueil des services publics hospitaliers de réa à réagir à une crise sanitaire vis à vis des pathologies chroniques à soigner en urgence, et aux facteurs multiples de comorbidité, envahissant les urgences des suites d’un infection à cette pandémie…

    Il serait donc si cynique que ça d’envisager que cette « stratégie du choc » puisse servir les intérêts électoralistes court-termistes macroniens (mais pas que)… – diminuer l’afflux des pros-vaccins, dissuader certain.e.s indécis.e.s (abstentionnistes ?) de se précipiter, pour éviter la panique, derrière la diffusion des « peurs d’avoir peur »… – « en même temps » que des bénéfices financiers… que tout de suite émise cette suggestion… la suspicion de vous voire passer comme un.e adepte des « théories complotistes », qui voit des conspirations partout… vous cataloguerait tellement facilement, simplement dans les rangs des « antivax »… « qu’en même temps » qu’en arriveriez vous jusqu’à douter de vous même, de douter de vos propres facultés intellectuelles, de vos capacités de jugement (et les « injonctions contradictoires », « auto-autorisations », infantilisation de la citoyenneté sont mises à contribution – à ne pas confondre en terme de « responsabilité fiscale contributive » à l’équilibre des budgets finançant de moins en moins les services publics hospitaliers, les dépenses sociales, etc) vous seriez capables de louer n’importe quelle « DICTATURE des émotions » « rassuristes » (elle agit avec envoûtement sur les « temps de cerveaux disponibles » qu’à vouer un « culte féroce » sur le « ras le bol fiscal », « poujadisme »…), sondant un de vos doutes « immédiats »… ?

    Dit autrement ?

    S’il suffit que, pour atteindre l’objectif de « l’immunité collective » (à l’échelle d’un pays disons, et dans le meilleur des « mondes d’après » d’une « concurrence pure et parfaite », loyale), seul 60 à 70 % de la population doit recevoir des inoculations dont « l’immunité » est à durée indéterminée (pas au sens d’un emploi que toutes et tous rêvent de trouver, mais au sens du coté éphémère de son efficacité), selon un calendrier devant correspondre à une capacité de production en flux tendu, production « externalisée » des produits vaccinaux… elle même dépendante des « marchés » fixant les prix (selon le « mythe » de « l’offre et de la demande », qui équivaut dans ce cas à qui y met le prix le plus élevé, le « meilleur », gagne…)… et à une lente diminution de la contagion virale dans la dite population, par rapport à la durée inconnue de « l’immunité » vaccinale et/où des suites d’une infection légère vis à vis de l’évolution des variants – et attitudes comportementales des asymptomatiques, etc – … ce en fonction des mesures de « non-confinement », « d’adaptation » du couvre feu, du respect des mesures barrières… d’une gestion néolibérale somme toute de cette crise sanitaire… est-il judicieux de faire paniquer les 40% qui ne pourront pas – ou qu’il pourra être fait passé comme ne voulant pas – recevoir de doses au même moment, voir n’en recevront jamais…?

  13. Avatar de Yann
    Yann

    Concernant la vaccination, voici ce que disait début décembre la personne qui tient la chaîne Telegram Coronalive
    (anonyme bien informé qui travaille probablement à l’OMS):
    « Certains m’accuseront sûrement de faire de la propagande anti-vaccination, pourtant tout ce que je dis est factuel. À titre personnel, je pense que les procédures accélérées sur la vaccination et leurs approbations extrêmement précipitées par les institutions de Santé publique ne sont pas forcément une bonne chose. Comme dit le dicton : il ne faut pas confondre vitesse et précipitation. »
    Concernant votre légèreté sur la question des Ouïghours je suis tout simplement perplexe. Est-il inutile de rappeler qu’on a assisté dans un pays d’Asie récemment à un génocide contre une minorité musulmane et que par conséquent il importe de prendre ce sujet très au sérieux ?

    1. Avatar de Paul Jorion

      Quant à prendre les choses au sérieux, le recours au mot « génocide » fait sûrement partie de celles-là. Non ?

      1. Avatar de Yann
        Yann

        Je vous renvoie la question, en quoi ce qui s’est passé en Birmanie ne constitue pas un génocide ?

        1. Avatar de Paul Jorion

          Euh… il y a des milliers de kilomètres entre le Xianjiang et la Birmanie.

          1. Avatar de Yann
            Yann

            Si vous voulez un pays plus proche, l’Inde en 2002, Ahmedabad, Gujarat. J’étais dans cette ville à ce moment là d’ailleurs.

            1. Avatar de Hervé
              Hervé

              @ Yann

              Si nous poursuivons la logique en cours, celle des puissances malades qui nous dictent expressément de rentrer dans le rang et de regarder ailleurs en prévision d’une nouvelle guerre de diversion, il ne faut donc pas oublier, dans ce cas, le « génocide US » vis à vis des musulmans en Irak : 500 000 morts de 2003 à 2011 ! Atrocités sur atrocités. Et dans ce décompte publié par le journal « Le Point », on ne parle pas du blocus US antérieur qui extermina des centaines de milliers de personnes dont des milliers d’ enfants irakiens de confession musulmane, toutes obédiences confondues. Un crime de masse qui à l’époque faisait sourire de contentement, la secrétaire d’État, Madeleine Albright.  » Ô Dieu, que la guerre US est jolie et comme les autres sont méchants ! / Le Point : https://www.lepoint.fr/monde/les-500-000-morts-de-la-guerre-en-irak-18-10-2013-1745327_24.php

              1. Avatar de Olivier Reivilo
                Olivier Reivilo

                1,3 millions de musulmans tués (estimation basse) si on compte Afghanistan, Irak et Pakistan.

                https://www.lesoir.be/art/842738/article/actualite/monde/2015-04-04/13-million-morts-vrai-bilan-guerre-contre-terrorisme-infographie

          2. Avatar de Chabian
            Chabian

            En fait, avons-nous fait le deuil de notre vision du monde colonialiste ? Avons-nous compris que notre prédation de ressources à bon marché dans des terres lointaines fut un crime contre l’humanité, avec des variantes toutes plus brillantes les unes que les autres (les belges : les mains coupées…, les anglais l’apartheid, les français en Algérie, en Indochine/Vietnam, en Syrie et Liban sous mandat et au Maroc sous ). Roosevelt disait : après 100 ans de présence française, les indochinois n’ont pas progressé d’un chouia (ou d’un iota). Avons-nous compris que la « civilisation » que nous avons apporté partout (la religion catholique ou protestante, la prise de pouvoir sur l’exploitation des peuples par l’industrie plutôt que par l’esclavage, des virus inconnus pour eux, la déstabilisation sociale globale et le sous-développement, le refus d’accès à nos universités, des armes pour s’entretuer)… n’a aucun bilan à présenter qui ne soit pas catastrophique ? Avons-nous compris que déjà nos politiques d’échange, nos comptoirs marchands se sont révélés des armes de destruction pour imposer l’opium, les drogues, la corruption, les investissements rentables pour nos intérêts et impayables pour eux ? NON, nous avons difficile à nous en convaincre (moi le premier) car nous considérons que tout ce que nous avons développé est au positif de l’humanité. Or ce n’est pas évident.
            Donc prendre la posture de donneur de leçons est de toutes façons odieux. Nous avons lynché les noirs aux USA, nous avons « intégré » nos coloniaux dans des sous-classes sociales, sans respecter leur culture propre (en France) ou nous les avons interdit de venir (Belgique), mais nous avons profité d’eux pour les basses besognes les plus risquées en 44 en France et en Belgique.
            (Je vais parler plus loin du plan Marshall).

            1. Avatar de Yann
              Yann

              @ Chabian, Je pense que vous mélangez plusieurs choses. Il y a d’une part le colonialisme et ses relents dont on peut trouver des traces jusqu’à aujourd’hui. D’autre part des valeurs humanistes défendues par l’Europe qui sont issues des lumières et ont conduit à l’établissement d’institutions internationales suite aux déboires des deux guerres mondiales. Je pense en particulier à l’ONU. Il faut être conscient que des valeurs qui sont évidentes pour nous ne sont pas forcément partagées par d’autres. L’Europe a une véritable vision du monde à défendre. Si je cite en exemple la Birmanie, c’est qu’on voit à l’œuvre des modes de pensée qui se déploient sur un terreau d’ignorance alarmante. Un moine bouddhiste qui prône le meurtre et la persécution, rien que ça ! L’attitude de la Chine vis à vis de ses minorités est très inquiétante. On a colonisé certes, mais on a aussi décolonisé et reconnu en partie nos erreurs. La décolonisation du Tibet on l’attend toujours. Donc cette mentalité violente est aussi enracinée dans le gouvernement chinois et dans quelle mesure dans son peuple ?

              1. Avatar de Hervé
                Hervé

                @ Yann

                Le gouvernement Français sous Mitterand-Balladur-Juppé-Védrine a aussi participé au génocide rwandais des Tutsis en armant et en finançant massivement le « Hutu Power » dont l’un des chef génocidaire admirait Adolph Hitler, alors quoi ? Je pose la question. Cette mentalité violente est-elle enracinée dans le gouvernement français et dans quelle mesure aussi dans son peuple ? A moins que des intérêts plus diffus soient la cause du mal… à répétition.

                1. Avatar de Yann
                  Yann

                  @ Hervé D’abord je parlais de l’Europe et non des États-Unis, concernant votre message précédent. Mais ici sur le génocide rwandais attention de ne pas prendre pour acquis des théories qui circulent et ne sont pas des faits. C’est vrai qu’aujourd’hui on sait que la France a une part de responsabilité dans ces événements. Et là d’ailleurs cela va dans le sens de ce que je dis sur les relents de la colonisation qui sont présents jusqu’à aujourd’hui. Les intérêts passent souvent avant les considérations humaines. Mais cela n’enlève rien au louable effort qui a été fait pour établir des institutions qui soient le relais d’une vision humaniste et propre à l’Europe, mais de dimension universelle. D’ailleurs les plaignants du génocide rwandais sont très contents de trouver un tribunal international pour juger ces atrocités. Qui a reproché à l’ONU son interventionnisme au Rwanda ? C’est tout le contraire.

                2. Avatar de Yann
                  Yann

                  Je viens de mettre à jour mes connaissances sur le dossier rwandais, et il semblerait que le soutien et l’armement du régime huttu par le gouvernement français ne soit plus une théorie, mais un fait documenté. Je rectifie mon erreur à ce sujet.

                  1. Avatar de Hervé
                    Hervé

                    @ Yann

                    Je vous remercie vivement pour votre rectificatif. Je vous salue bien haut ! Tout le monde n’aurait pas été aussi fair-play comme vous l’avez été. Comment pourrais-je de plus vous en vouloir puisque un black-out total a été fait sur la participation du gouvernement français de l’époque au génocide rwandais en 1994. Il nous a fallu soixante ans pour comprendre dans toute sa complexité la collaboration française au génocide Juif sous le maréchal Pétain & le gouvernement Laval, il n’est donc pas étonnant qu’on en apprendra encore plus dans soixante ans sur le génocide rwandais par une partie de l’armée française aux ordres du sinistre quatuor Mitterand- Balladur – Juppé – Védrine.

                    La Nuit Rwandaise : https://www.lanuitrwandaise.org/
                    Association Survie : https://survie.org/billets-d-afrique/2021/mars-2021/article/des-archives-entrouvertes-sur-le-rwanda

  14. Avatar de Juillot Pierre
    Juillot Pierre

    Suite et fin du précédent commentaire. Je ne serais pas classer/ »optimiser » (au sens « scientiste » de « l’optimisation ») autrement la valeur de son optimisme, que par l’espoir qu’elle est la manifestation de la raison gardée, d’une forme de lucidité sur des valeurs morales que j’ai peur de voir s’échapper… tant « l’immoralité » ambiante se voit récompensée à coup de flat tax, etc…

    1. Avatar de daniel
      daniel

      Inspirant…
      Je vais aller droit à l’essentiel de ce que j’ai compris de la (toujours) longue intervention en feuilletons de Pierre Juillot. Droit à l’essentiel, c’est-à-dire rater des virages ( i.e. subtilités) et ne pas m’encombrer de considérations annexes.
      En gros, y’a un point de départ -le sien- et un point d’arrivée -le sien aussi, si même seulement suggéré-.

      Or donc, nous avons une ‘gestion’ du corona pleine de lacunes et d’insuffisances.
      Et nous arrivons à la flat-taxe et à la suppression de l’impôt sur la fortune. ( plus d’autres trucs dont le non-recours au RSA, mais je m’abstiens. J’ai peut-être raté un épisode ou deux.)

      La conclusion est facile. Et là, précisément, Pierre, je vous suis entièrement redevable.

      Voici:
      Les causes foireuses qui ont fait supprimer l’impôt sur la fortune et instaurer la flat-taxe sont les mêmes tout aussi foireuse qui garantissent une gestion calamiteuse du corona. J’ose avancer pour preuve que les chiffres ne mentent pas.
      (On devrait pouvoir modifier la formulation pour être plus explicite. Spontanément je sèche, libre à vous de le faire)

      Merci, un grand merci, Pierre. Ce n’ était peut-être pas votre intention cependant il est bon de nous rappeler qu’en ce bas monde tout est lié, par exemple le fric des uns et la mort des autres.

      1. Avatar de timiota
        timiota

        L’inoculation de Naomi Klein dans vos neurones à tout deux pourrait bien ne pas être étrangère à ces conclusions.

        Il est vrai qu’il faut inoculer un variant assez contagieux du Naomi Klein.
        Aux USA, quatre ans de l’adepte en chef du choc, Donald Trump, n’avait pas suffit à déciller les yeux de l’immense majorité des 65 millions d’électeurs, si j’ai bonne mémoire.
        C’est que le discours tenu pendant les chocs est plaisant aux affects tels qu’ils vont, avec leur train agité.

        La télé-réalité avait été le signe avant-coureur (pour moi) de cette course aux affects. Dans mon domaine scientifique, les conseils des éditeurs de Nature aux reviewers/arbitres de la communauté étaient de jauger si l’article déclenchait chez nous un « wow effect » ou pas. (Effet Wouaouh). La dominance médiatique ordinaire du clash comme relanceur des affects tels qu’ils circulent sur les « réseaux sociaux » est l’avatar du moment.

        Je ne vois guère que la pratique (praxis) qui masquerait la « sale éthique » du clash.
        Un détour par le Brexit peut expliquer en quoi le capitalisme fait fi de la praxis dans les grandes largeurs : si le Royaume-Uni (RU) estime pouvoir garroter ses relations avec l’UE (il le fait sans trop de bruit sous la couverture covid), c’est une conséquence de la faible dépendance réelle entre continent et RU. A l’époque de l’embryon de l’UE, la communauté de l’Acier et du Charbon, l’idée était au contraire de faire circuler ces « richesses » (oublions leurs externalités négatives) tant et plus, après 35 ans de nationalisme (1910-1945). Mais en repoussant les fabrications de toutes choses, et les consommations énergétiques associées, en Asie et Chine, le RU comme d’autres s’est sevré de ces échanges intra-européens, aux vaccins et au parmesan près en ce moment.
        Ainsi s’est-il mis assez exemplairement (avec l’Irlande ?) dans une forme de tertiaire « des deux bouts de la chaine » : les prestations à haute valeur ajoutée (finance, biotech cf. revue Nature, britannique, IA) et celles de distribution (gig economy / uber/deliveroo/@ma&on) .
        A pister pour la suite : quelle amplification des inégalités entre 2018 et 2023 au RU ? Test simple et qui sera sans appel.

      2. Avatar de Juillot Pierre
        Juillot Pierre

        Allez faire plus et mieux pour combattre cette crise sanitaire, pour anticiper les crises « sociétales » (inégalités, précarité)… climatiques, etc, pour sauver les vies des patient.e.s atteint.e.s d’une infection virale pareille, de facteurs multiples de comorbidité, de pathologies chroniques… pour éviter l’effondrement de nombre de services publics… de démocraties… avec moins de place en lits de réa, une concurrence déloyale pour acquérir du matériel médical, des médicaments, réactifs de test, respirateurs, masques… de moins en moins de soignant.e.s encore valident (sachant qu’il serait question qu’ils-elles partagent… avec le paiement du personnel « libéral » qui va se mettre à vacciner…), et au bord du born-out, et pas suffisamment de « vaccins… » disponibles pour éradiquer rapidement la pandémie… faire cela avec toujours moins d’impôts puisqu’il paraît qu’il tue l’impôt (« merci patron » ou la flat-taxe… la suppression partielle de l’ISF les baisses des cotisations sociales patronales, d’impôts sur société et de production…?) et toujours plus de « ras le bol fiscal », « poujadisme », n’est-ce pas une réaction en cascade de causes à effets désastreux…?

        Mais c’est sûr que comme « externalités négatives », des causes et conséquences… telles que gérer les services publics hospitaliers comme une vulgaire entreprise, comme les commanditaires des réformes structurelles néolibérales s’en sont chargés, alors que cette gestion risque de mettre du temps à prouver que les non investissements d’hier et d’aujourd’hui dans la santé publique, ne seront pas suffisamment bénéfiques – bénéficiaires aux « marchés » et secteur privé, en tout cas oui – pour sauver les vies des générations de demain (des 40% non vacciné.e.s par exemple) et de celles et ceux pour qui 6 générations à attendre dans la file d’attente de « l’escalier social », s’il reste en état, après demain… ne suffiront pas à leurs descendances, si elles survivent au dérèglement climatique, à la perte de la biodiversité, aux guerres commerciales, monétaires, de « civilisations »… comme « externalités négatives » donc, il y a pas mieux… n’est-ce pas…?

        1. Avatar de daniel
          daniel

          @ timiota et Pierre,

          Vous êtes très difficiles à suivre. Le cheminement de vos idées est beaucoup trop complexe pour ma petite tête. Je crois, cher Timiota, que la phraséologie si particulière de Pierre déteint sur la vôtre, avec une transposition vers une échappée poëtique hors du temps ou hors du lieu présent. Pierre semble plus assis sur ses idées initiales, employant toute la liberté donnée par notre langue pour bifurquer et revenir au plan de départ. Pas tout à fait au point de départ, comme si ses idées progressaient par translations successives.

          Vous conviendrez que ce n’est pas la joie pour le lecteur. Au moins vous, Timiota, nous épargnez l’écriture inclusive de Pierre. Faible consolation de se sentir irrémédiablement idiot devant vos textes à vous deux.

          Ma tentative de simplification des pensées de Pierre est un donc échec. Elle était sans doute abusive ou trop infidèle. Bien qu’il me semble percevoir très faiblement une approbation dans la dernière réponse de Pierre.
          Pour autant, je sens que ma grande idée incomprise recèle une part de vérité qui pourrait nous servir.

          Je vais essayer de la reformuler:
          Notre situation face au virus est un désastre national de grande ampleur. Les bonne décisions n’ont pas été prises. Les essais ont été systématiquement reconduits selon le même schéma sans égards à leurs résultats négatifs. Les hautes bureaucraties d’état ont été rien moins que stériles parce qu’anarchiques. Elles ont été un boulet pour une action publique finement concertée et différenciée. Elle le sont toujours, comme des canards sans tête.

          Si on accorde un rôle fondamental à l’action des hommes en charge de ces questions on est conduit à penser que la suppression de l’ISF et l’instauration de la flat-taxe relèvent des mêmes insuffisances d’intelligence et des bévues politiques de ces hommes, et singulièrement des élus de l’ exécutif.

          Les chiffres. Pour les morts: presque 100 000. Pour le fric: la TVA est le principal pourvoyeur du budget de l’état. L’emprunt n’est pas loin derrière.
          La mort des uns et le fric des autres sont liés.

  15. Avatar de XTIAN
    XTIAN

    Un occident décadent avec un maillon faible, l’Europe
    C’est la vision de xi jinping
    Le traitement des ouïghours, et celui des musulmans en occident, c’est vert chou, et chou vert ?
    Vision partagée par PJ ?
    De mon côté, je préfère saluer le travail de Raphaël Glucksman, et son combat pour les ouïghours

    1. Avatar de Paul Jorion

      Cela me donne une idée : que la France propose à la Chine de lui envoyer Raphaël Glucksmann pour la conseiller dans la solution du problème Ouïghour, à la lumière de la solution que la France a apportée de la question des banlieues, solution qui fait l’admiration du monde entier.

      1. Avatar de XTIAN
        XTIAN

        La propagation idéologique a tendance à entraîner des dérapages incontrôlés
        Quel est le problème ouighour selon PJ ?
        Pourquoi selon PJ, RG devrait s’inspirer de la question des banlieues en France pour trouver une solution au Pb ouighour ?
        Droits de l’homme, esclavagisme, eradication d’une minorité en Chine et la question des banlieues en France, vert chou et chou vert ?

        1. Avatar de Juannessy
          Juannessy

          On a déjà assez de mal à rassembler la gauche , si en plus il faut rassembler la Chine …

          Quoi que , ce serait peut être plus facile .

        2. Avatar de Paul Jorion

          Quel est le problème ouighour selon PJ ?

          Selon moi ? C’est peu pertinent. Il faut demander à des spécialistes comme Raphaël Glucksmann. Qu’y a-t-il de bizarre à ce que la France propose à la Chine de lui déléguer un spécialiste français de la question ouïghour ? La France ayant acquis par ailleurs une expertise que le monde lui envie en matière de coexistence paisible d’une majorité non-musulmane et d’une minorité musulmane, les banlieues constituant la vitrine de cette éclatant succès.

          1. Avatar de XTIAN
            XTIAN

            Second degré, ironie et humour sarcastique, vert chou et chou vert ?

            1. Avatar de Romain Vitorge
              Romain Vitorge

              Pour ma part j’irai un peu plus loin en vous recommandant la lecture du dernier livre de Maxime Vivas, décembre 2020, aux éditions « La route de la soie » (ça ne s’invente pas) dont le titre est « Ouïghours » et le sous-titre « pour en finir avec les fake news »

              1. Avatar de XTIAN
                XTIAN

                Oui, sans oublier
                le tome 2
                Hong Kong, avec le même sous titre « pour en finir avec les fake news »

            2. Avatar de Juannessy
              Juannessy

              Chouïa -chouïa.

              Chou En-Lai vs Chou-fleur ?

              1. Avatar de emynonys
                emynonys

                2 articles intéressants, tout comme ce reportage https://www.arte.tv/fr/videos/087898-000-A/arte-reportage/
                Nous sommes à l’époque des fake news, tout le monde a un peu raison quand on hésite pas à regarder les choses par le petit bout de la lorgnette. Mais bon, étant persévérant de nature, je voudrais tout de même bien me faire une opinion sur le fond.

              2. Avatar de emynonys
                emynonys

                2 articles débattus et un reportage tout aussi intéressant :
                https://www.arte.tv/fr/videos/087898-000-A/arte-reportage/
                Dans leun monde de fake news, la seule question reste à mes yeux de me faire une opinion sur le fond.

          2. Avatar de Dick
            Dick

            Les prisons aussi…

      2. Avatar de Rosebud1871
        Rosebud1871

        S’il n’y avait pas des affaires d’étiquette, de charbonnier maître chez lui, et de jugements occi-dentés, il serait malin de laisser Glucksmann se ballader au Turkestan oriental et même en Tartarie chinoise. S’y risquerait-il ? 1 000 000 de ouighours internés annonce France Culture dans des camps même avec 1 m2 chacun c’est tout de même 138 terrain de football. Dachau faisait 200 hectares pour 75000 prisonniers soit 26 m2 par prisonniers difficile de faire moins même en Chine. Pour 1 million ça donne 3714 terrain de foot.
        Selon https://fr.wikipedia.org/wiki/Camps_d%27internement_du_Xinjiang#Nombre_de_camps_et_de_d%C3%A9tenus
        « Les anciens laojiao et laogai officiellement abolis en Chine, au moment de leur fermeture, on dénombre environ 350 camps qui regroupent 160 000 prisonniers. En mai 2019, le gouvernement américain estime le nombre de détenus à 3 millions. De 2017 à 2020, plus de 260 camps fortifiés sont construits »
        Donc s’il fallait 350 camps pour 160000 prisonniers, règle de trois combien de camps pour 3000000 de prisonniers soit 21% de la population !
        Ceci dit, bien évidemment qu’existent des camps, mais pour quoi y faire, et qui y est interné et dans quelles conditions ? « Le système carcéral américain concentre aujourd’hui 25 % des 10 millions de prisonniers du monde entier, alors que la population américaine ne représente que 5 % de la population totale mondiale (327 millions d’habitants aux États-Unis en 2018 »

        1. Avatar de sansTélé
          sansTélé

          On se méfie de média mainstream pour tous les sujets à l’exception de ceux sur la Chine ! Là, on les prend pour argent comptant. C’est très curieux.

          1. Avatar de Paul Jorion

            Vous aurez remarqué, si vous suivez mon blog depuis un moment, que des commentateurs qui m’attaquent depuis des années sur mon « atlantisme » supposé, n’ont pourtant aucun scrupule à m’opposer sur la Chine la version officielle du Département d’État US.

            1. Avatar de Arnaud
              Arnaud

              Des noms des noms !!!

        2. Avatar de CloClo
          CloClo

          Je ne sais pas pour les camps où l’on enferme les prisonniers en Chine, mais en son temps Faurisson, robert de son prénom, faisait lui aussi des calculs assez chiadés pour démontrer que non les SS n’avaient pas utilisés de chambres à gaz pour exterminer en masse des individus que se soit à Dachau ou ailleurs. Comme quoi la course à la connerie sur un coin de table n’est pas réservé aux vieux dégueulasse anti sémite, et qu’il faut faire attention dès fois que l’Histoire te rattrape bêtement.

          1. Avatar de Rosebud1871
            Rosebud1871

            « Chiadée » la règle de 3 ? Associer mes calculs à Faurisson : faut oser ! MDR

      3. Avatar de XTIAN
        XTIAN

        Euh… il y a des milliers de kilomètres entre le Xinjiang et les banlieues de France

        1. Avatar de Juannessy
          Juannessy

          Entre la Birmanie et les banlieues de France aussi .

          Mais entre la France et les banlieues françaises , ça devrait être plus prégnant .

          Mais je ne suis pas sur que la France ( les français) , qui se soucie parfois de ses banlieues , soit très motivée pour s’occuper des birmans ou des ouighours ….à des milliers de kilomètres vers l’est , alors que seuls les kilomètres vers le sud sont sympathiques .

          Ça n’autorise pas pour autant les « arrogances » diplomatiques , qui n’arrangent ni l’Europe , ni la Chine .

          1. Avatar de XTIAN
            XTIAN

            Je reprenais avec malice le euh… birman de PJ à un lecteur.😏
            Incomprehensible pour moi, la partie de cette vidéo, de PJ avec les analogies entre ouïghours et musulmans en occident, pas plus que la plus grande preoccupation de la vie individuelle en Asie qu’en occident.
            Xi Jinping, c’est le la révolution culturelle bis avec son lot de souffrances
            Le Xinjiang est loin, mais les dictateurs emploient toujours les mêmes méthodes, et la propagation idéologique, sur fond de gestion de la pandémie fait des ravages.. anthropologiques 😏
            C’est loin et proche, mais Munich était loin pour certains…

            1. Avatar de Paul Jorion

              Incompréhensible pour moi, la partie de cette vidéo, de PJ avec les analogies entre Ouïghours et musulmans en Occident, pas plus que la plus grande préoccupation de la vie individuelle en Asie qu’en Occident.

              C’est exactement cela que produit l’endoctrinement US à propos des Ouighours (dont la seule nécessité est de justifier collatéralement une guerre commerciale avec la Chine visant à maintenir leur hégémonie économique et financière mondiale) : un double aveuglement.

              – un aveuglement empêchant de voir les analogies entre la situation des Ouighours en Chine et celle des minorités musulmanes en Occident.

              – un second aveuglement empêchant de voir que la plus grande préoccupation de la vie individuelle en Asie qu’en Occident explique l’attitude de la Chine envers les actes de terrorisme dans une province sécessionniste : les prévenir plutôt que de les accepter comme une fatalité, qui est l’attitude adoptée par l’Occident.

              Sur la question des Ouighours, comme sur celle de la pandémie de Covid-19, la Chine a choisi le mode « prévenir plutôt que guérir ». L’Occident a choisi « guérir plutôt que prévenir » sans avoir pour autant sur l’une et l’autre question, la moindre notion de la médecine qu’il faudrait appliquer, offrant du coup le spectacle navrant de la navigation à vue débouchant sur naufrage après naufrage.

              1. Avatar de XTIAN
                XTIAN

                Hé bien, Paul sur la question, quel est le Pb ouighour selon PJ, vous répondiez ne pas être pertinent, mais là à l’évidence vous avez des informations de première main :
                – il s’agirait d’une province secessionniste :vous avez une source j’imagine, en dehors de celle du PC, bien sûr
                – et que dire lorsque vous poursuivez avec une analogie avec des présupposés territoires secessionnistes en France
                Désolé, mais je préfère l’analyse de RG sur les ouïghours
                Sans que cela ne remette en cause votre analyse sur la planification et l’intérêt collectif de votre vidéo, qui est pour cette partie pertinente

    2. Avatar de Hervey

      Doit y avoir des musulmans défendables plus que d’autres.
      Les palestiniens semblent invisibles , ce doit être le mur.
      Délicatesse ?

      1. Avatar de Rosebud1871
        Rosebud1871

        « Sur la terre que Jésus a foulée, les chrétiens palestiniens sont de plus en plus minoritaires. S’ils sont entre 600’000 et 700’000 en diaspora à travers le monde, ils ne sont plus que 120 à 125’000 en Israël et 52’000 en Palestine ».
        sinon voir aussi :
        https://www.lepoint.fr/politique/gaza-camp-de-concentration-a-ciel-ouvert-eva-joly-signe-des-propos-d-arthaud-09-04-2012-1449730_20.php

        1. Avatar de daniel
          daniel

          Très bon. Ne sont pas les seuls en terre Moyen-Orientale.
          Je suggère la lecture de  » Qui s’en souviendra? 1915: le génocide assyro-chaldéo-syriaque » par Joseph Yacoub. Les éditions du cerf, 2014.

          Le titre est trop restrictif par rapport aux sujets traités. Il y a bien plus que les trois ethnies-religions du titre. J’en ai compté six parmi les chrétiennes. Et surtout, il va bien plus loin que 1915 qui n’est pas même un point de départ, 1894 serait plus juste pour la période moderne. Le dernier chapitre s’intitule  » En 2014, la tragédie continue ».

    1. Avatar de lit75
      lit75


      Que dire …?

      Que c’est toute l’Europe occidentale qui s’est fourvoyée, et pas seulement la France.

    2. Avatar de François Corre
      François Corre

      La décision sanitaire semblait censée, le revirement semble politique… 🙂

      1. Avatar de Chabian
        Chabian

        Que nos réponses sont souvent globales, centralistes et basées sur des statistiques un peu inquiétantes (mais beaucoup dans certaines localités). Elles ne sont pas des réponses fines, au plus près du terrain. De ce fait elles sont approximatives.
        Pour en sortir, il faut un suivi de détail, par les tests et les confinements personnalisés. Ce que la Corée et d’autres ont retenu de pandémies récentes. Nous ne l’avons pas retiré, donc nous pataugeons lamentablement dans une vision globale qui ne maîtrise que les marges.

      2. Avatar de Ruiz

        Que dire !
        Que c’est en Allemagne !
        Qu’en France pareille chose ne produirait pas.
        Il n’y a pas d’exmple récent d’une erreur admise par nos dirigeants souverainement inspirés.

        Mme Merkel (ex)scientifique a réagi en scientifique rationelle.
        Mais elle ne dispose comme courroie de transmission que d’un Parti chrétien-***
        Les mesures proposées étaient inacceptables.

        En France République Laïque nous sommes respectueux de l’exercice des cultes, que nous voulions au déconfinement de décembre limiter à 30 personnes comme pour les enterrements.
        Il ne s’agissait pas d’erreur de nos décisionnaires mais d’incompréhension d’une attestation mal formulée par l’ignoble administration.
        On tenta le 30 % de jauge (faute de frappe) puis fut édicté 1 siège sur 2, 1 rang sur 2 ce qui avoisine 15 %
        Saint-Sulpice permets un évenement sympathique, clairsemé mais sympathique.

        Pour bien montrer la fleur faite aux religions et le renoncement à toute tentative laïcarde même cachée.

        La cinéphilie ou la mélomanie ne sont pas reconnues comme religion.

        1. Avatar de lit75
          lit75

          Une autre différence est que Madame Merkel est relativement populaire et a, d’après les sondages, la confiance d’une majorité de la population. Plus facile dans ces conditions de faire des excuses et d’admettre des erreurs que quand on plafonne à 40 % d’opinions favorables.

          https://www.lemonde.fr/international/article/2020/11/19/en-allemagne-la-popularite-exceptionnelle-d-angela-merkel-relancee-par-sa-gestion-de-l-epidemie-de-covid-19_6060300_3210.html

    3. Avatar de Bernard
      Bernard

      Que dire ?
      Que dans la fonction de commandement , la personne qui ne reconnaît pas ses erreurs base son autorité et la confiance qu’on lui donne sur le paraître .

      A contrario de la personne qui reconnaît ses erreurs , qui prouve sa capacité à prendre les bonnes décisions par la remise en cause ponctuelle de ses certitudes .
      Merkel base son autorité sur l’efficacité de ses décisions.Macron base son autorité sur sa capacité à convaincre.
      D’un côté certains voient le mur pour mieux le contourner , de l’autre certains pensent préférable de foncer dedans .

  16. Avatar de Arthur Frenois
    Arthur Frenois

    Est-ce que l’on imaginerait que l’Essonne proclame son intention de faire sécession de la France et que l’on y appliquera la Charia ? Ce serait une levée de boucliers ! Mais quand c’est la Chine qui réagit à une situation du même genre … Il y a un nom pour nous : hypocrites !

    1. Avatar de XTIAN
      XTIAN

      Dans le registre chou vert et vert, voilà un commentaire débridé

    2. Avatar de Chabian
      Chabian

      Comment, que la Creuse se plaigne de sa misère dont certains profitent, que la Corse demande le respect de ses traditions culturelles archaïques ? D’abord cela donnerait des aveux de faiblesse aux banlieues, Ensuite cela menacerait la cohésion sociale. Or la cohésion sociale française est un miracle de mille ans de royauté (et les dauphinois, les hennuyers et les Savoyards n’ont qu’à se le tenir pour dit) que le monde nous envie (la Chine ne date que de 20 siècles, une paille, elle) . Donc nous avons de bonnes raisons !

      1. Avatar de Ruiz

        et peut être certains instituts chinois pour cadres de bon niveau enseignent-ils, la répression républicaine révolutionnaire de Vendée, les dragonades, la répression républicaine de la Commune, les déplacements de population pour les protéger en Algérie coloniale, les centres d’accueil pour républicains espagnol et Harkis.

        Après la Russie soviétique vaincue, l’Otan semble baisser les bras en Afganistan,
        laisserait-elle la place sur ce terrain de jeu à l’Empire du Milieu ?

  17. Avatar de Roberto Boulant
    Roberto Boulant

    Choisir entre la dictature de l’argent fou et celle d’un PCC totalitaire, prédateur des droits humains et très probablement génocidaire -au sens juridique du terme-, n’est pas vraiment une option.

    Pour reprendre vos propos, dire tout haut ce que tous pensent tout bas, cela revient à choisir entre être un chien famélique condamné à fouiller les poubelles pour survivre ou un chien tatoué, pardon vacciné, mais portant un collier qui lui envoie de très douloureuses décharges électriques au moindre comportement non autorisé (en mode tout ce qui n’est pas expressément autorisé est interdit).

    Pour ceux et celles qui n’envisagent pas la vie à quatre pattes (hors galipettes ludiques entre adultes consentants), la seule solution raisonnable est de reprendre le contrôle de l’État pour le mettre au service de l’ensemble de la société.

    Un projet révolutionnaire qui n’a jamais été testé et qui s’appelle la Démocratie : le gouvernement du peuple par le peuple pour le peuple.

    PS : il n’y a pas de péril jaune (ou blanc, ou noir ou bleu à pois roses), seulement le péril dictatorial et totalitaire.

    1. Avatar de CloClo
      CloClo

      Eh oui mon bon Roberto,

      Il est normal que lorsque l’on pense qu’il y a un choix à opérer entre Macron et Le Pen, on pense qu’il y a un choix entre Pognon et Totalitarisme. Etrangement tout se renverse comme à la fête du slip dans une sorte d’ironie propre à la logique de l’enfermement dans un problème qui n’existe que pour autant que tu y crois.

      Moi je refuse, en esthète, ce genre de choix complètement débile, et je garde ma liberté totale et entière de ne pas choisir entre Charybde et Scylla, d’où qu’ils viennent.

      Je ne donne aucun point à l’un ou à l’autre, et n’ait pas à préférer tel ou tel état qui n’est pas dans mes options de pensées.

      1. Avatar de Roberto Boulant
        Roberto Boulant

        CloClo, tu n’es qu’un rouge-brun-islamo-gauchisto-judéo-bolchevique (tendance Louis Vuitton semble-t-il).

        À partir du moment où les décisions macro-économiques portant sur les politiques monétaires et budgétaires sont mises hors de portée des peuples et obéissent aux règles de la pataphysique néolibérale, il est normal que les dominants agitent leurs marionnettes politiciennes telles des hochets pour tenter de divertir la populace des vrais sujets.

  18. Avatar de Johan Leestemaker
    Johan Leestemaker

    Medellín, le 24 mars 2021

    Et maintenant la position et la réponse de Jacques Attali a nous toutes et tous:

    1. Avatar de Chabian
      Chabian

      Je n’ai aucune confiance en Attali (ses silences et escamotages sont flagrants), mais cette rencontre était instructive*..

      1. Avatar de Juannessy
        Juannessy

        Instructive en quoi ?

  19. Avatar de ilicitano
    ilicitano

    Voici pour info et comprendre ce qui s’est fait en Chine

    Les responsables du CDC chinois partagent leurs expériences de lutte contre le COVID-19

    le 08 juillet 2020
    http://french.china.org.cn/china/txt/2020-07/08/content_76249702.htm

    Sans traitements sûrs et efficaces ni vaccin éprouvé, la Chine a dû compter uniquement sur des interventions traditionnelles et non pharmacologiques (santé publique).
    Il était donc crucial
    – de contrôler les sources d’infection,
    – de bloquer la transmission
    – de protéger les populations sensibles.

    Par conséquent, le secteur de la santé publique chinois s’est vu confier une mission résumée par les « 4 précoces » :
    – détection précoce,
    – notification précoce,
    – isolement/mise en quarantaine précoce
    – traitement précoce

    Pour soutenir la stratégie de confinement de phase 1, le gouvernement chinois a appelé ses 1,4 milliard de citoyens à participer. Le personnel de base des communautés et des sous-districts, la police et les autres membres du personnel de sécurité étaient considérés comme les « 5 forces fiables ».
    Les citoyens ont aidé :
    – au dépistage du COVID-19,
    – au contrôle des mouvements de personnes et de marchandises,
    – à la supervision des activités critiques,
    – pour le soutien à l’éducation et à la communication.

  20. Avatar de François M
    François M

    Le gros gros problème de notre gouvernement, c’est qu’il gère la crise du COVID comme s’il gérait un stock. On prend donc l’hôpital et les places en réanimation comme des nombres dans un tableau excel, considérant qu’il faut absolument que chaque lit soit rempli pour croire que l’on est à l’optimum.

    C’est exactement le contraire de ce qu’il faut faire ! D’une part parce que derrière chaque nombre il y a des vies humaines, des souffrances, tant chez les malades que chez les soignants, leurs familles, leurs amis. D’autre part parce que le virus n’est pas un phénomène linéaire, même si on arrive à aplatir la courbe à l’aide des mesures barrières : il arrive un moment où l’exponentiel reprend le dessus. Maitriser une exponentielle qui part « de haut » est beaucoup… beaucoup… beaucoup… beaucoup plus dur. Et long.

    Comme je l’ai dit à plusieurs reprises, comme l’ont dit aussi Alexis, Paul, et bien d’autres, au lieu de confiner tôt pour éviter morts et demi-confinement, notre gouvernement confinera tard, longtemps et avec un résultat catastrophique en terme de bilan humain, tant physique que psychologique. Les dénis (Macron) et mensonges (Blanquer) vont nous coûter très chers.

    https://www.pauljorion.com/blog/2021/03/24/video-lapres-covid-naura-pas-lieu/comment-page-1/#comment-842058

    Je me répète, je suis sûr à 99,9999% qu’il y aura un (vrai) confinement. Nous n’en sommes qu’au tout début.

    1. Avatar de Michel
      Michel

      A mots à peine couverts, il me semble que ce chef de service urgentiste (un vrai « premier de cordée », chapeau bas à ces gens-là!) -l’invité du journal- dit à peu près la même chose. Et j’ai la faiblesse de le croire davantage que celui qui n’a de leçon à recevoir de personne.
      https://www.franceculture.fr/emissions/journal-de-12h30/journal-de-12h30-du-24-mars-2021

    2. Avatar de Ruiz

      Oui, mais le plus tard possible !

      Il faut le temps de trouver un nom acceptable.
      Dans l’allocution d’il y a un an reprenant des mesures suggérées par l’Italie depuis 15 jours le mot confinement ne fut pas énoncé.

  21. Avatar de daniel
    daniel

    Dans le cadre de mes tentations conspirationnistes, je soumets à votre sagacité une citation.

    Elle a été formulée par le Mèdecin-Colonel Acton J.M.S., Professeur à l’École de Médecine Tropicale de Calcutta en 1927. Ce spécialiste a essayé et évalué avec un succès total un traitement de certaines maladies tropicales. Cette thérapeutique a été découverte par une personne difficile à définir, peut-être touche-à-tout, un peu mythomane, en marge, chahuté ou jalousé, et cependant très travailleur et découvreur incontestable à en juger par les résultats. Son traitement concerne presque toutes les maladies infectieuses, y compris les réfractaires mais non virales. Une autre caractéristique surprenante est sa rapidité d’action, 24 à 48 heures. Ensuite convalescence normale.

    La citation:
    « Pourtant, à mon grand regret, je dois dire que je considère que ce mode de traitement n’a aucune chance de se généraliser dans l’état actuel de l’exercice de la médecine: cette thérapeutique est trop facile, trop simple, et provoque une guérison trop rapide, pour s’accorder avec l’intérêt matériel du médecin praticien ».

    Complétez « médecin praticien » par « et les entreprise capitaliste à bénéfices dites ‘laboratoires pharmaceutiques’ « et vous comprendrez que cette thérapeutique efficace dans son domaine a été très soigneusement enterrée et oubliée par ici. Des tas de dangers ont été avancés contre elle dont le principal, supposé définitif, est imaginaire.

    J’ai parlé plus haut de jalousie, car les bases de sa thérapeutique, inconnues de lui, semblaient remettre en cause les imposantes leçons de Pasteur. Il n’est pas venu à l’esprit des gardiens du temple pastorien que le malade est prioritaire face à leurs préjugés. Sans doute, pour les autorités d’alors, respecter la bienséance pastorienne était supérieure à l’efficacité prouvée. Qu’en est-il aujourd’hui?

    Nous sommes en 1927, soit 15 années d’études et de succès pour ce pauvre homme, et le virus actuel n’était pas connu, ni aucun autre virus. Cependant, des analogies avec la période actuelle sont très tentantes.

    Je dis « ce pauvre homme » car il y a du Semmelweis en lui par la façon dont sa découverte a été traitée. Il est mort pauvre et oublié ici mais à la différence de Semmelweis, l’ingratitude générale et l’incompréhension n’ont pas abrégé sa vie. Et il est en train d’être redécouvert, ici. D’autres, ailleurs, n’ont jamais oublié son enseignement. Là-bas, nécessité fait loi, alors que par ici, l’antienne est plutôt:  » D’accord, c’est mieux mais vous avez vu, c’est moins cher! »
    Tentations conspirationnistes, très tentantes, en effet.

    1. Avatar de Paul Jorion

      Il s’agit de Félix d’Hérelle, vous auriez peut-être pu le dire (au lieu d’obliger les gens à aller chercher). Wikipédia émet des doutes quant à cette info :

      Le ton de cet article est trop promotionnel ou publicitaire
      Le fond de cet article est à vérifier

      Quant au « Médecin-Colonel Acton J.M.S., Professeur à l’École de Médecine Tropicale de Calcutta », il est entièrement inconnu sur l’Internet, à part pour cette splendide citation complotiste.

      1. Avatar de Ruiz

        Merci de nous révéler le nom de ce pionnier de la phagothérapie et inventeur des bactériophages, mais semble-t-il assez oublié en France -à par une rue-, mais adopté par les canadiens.
        Cette technologie poursuivie en Géorgie semble susciter un retour d’intérêt.

        https://www.defense.gouv.fr/aid/actualites/pneumophage-combattre-les-infections-pulmonaires-par-des-virus-tueurs-de-bacteries

        Il est normal qu’une technologie semble-t-il peu brevetable ne se prêtant pas à la diffusion massive de médicament standard en masse, n’intéresse pas l’industrie pharmaceutique ni un réseau de pharmacie.
        Pourtant avec la numérisation et la gestion fine possible de produits individualisés, un renouveau serait possible dans un contexte d’antibiorésistance.
        Serait plus adapté à un réseau actif de labo de biologie indépendants où au sein d’hôpitaux ce qui ne corresponds pas à la structure économique actuelle.

        Un virus qui combat les bactéries c’est bien, mais à l’heure actuelle ce qu’il faudrait c’est une bactérie qui combatte les virus !

      2. Avatar de daniel
        daniel

        Je me disais bien qu’il y avait anguille sous roche.
        D’accord, Paul, je remballe mes tentations. Que c’est dur de ne pouvoir rêver.

        J’avais d’autres infos sur Félix d’Hérelle provenant d’articles de Science et Vie des années 1970-80. L’un de ces articles reprenait les exploits de Félix pour lutter en Egypte et Tunisie contre les nuages de sauterelles. Ils les rendaient malades, tout simplement. Et là, pas de foudroiement. Le procédé demandait un an pour agir complétement (assurance de tranquillité pour les 2 années suivantes). Délai inacceptable pour le propriétaire d’un champ de céréale ou de coton en train d’être boulotté par ces ravageurs. Actuellement plus au Sud, la population mobilisée utilise tam-tam et casseroles.

        L’autre était un reportage à Tbilissi. Les géorgiens de l’institut local alimentaient toute la sphère soviétique en phages à la satisfaction générale. Protocole simple, peu couteux et relativement rapide, 48 à 72 h pour les cas inconnus demandant recherche de virus. La ‘source’ de ces virus était dans la rivière traversant la ville.
        Retardataire, tout ça. Et cependant généralisé.
        Les raisons du pourquoi sont simples. D’une part, la médecine généraliste soviétique était arriérée (Qui en doute?) et d’autre part, elle était exclue de antibiotiques occidentaux, sauf les hôpitaux réservés à la nomenklatura.

        L’argument officiel et principiel contre la thérapeutique de Félix est que le virus est un organisme vivant. Il est dangereux, donc inacceptable, de l’introduire dans le corps affaibli du malade. Tandis que l’antibiotique ne présente pas ce vice puisqu’il est inactivé.

        Adieu, Félix. Tu t’es trompé mais les Institutions veillaient.

        1. Avatar de Ruiz

          @daniel
          Du côté des vaccins il y a des variantes qui sont pas aussi non-vivantes que ça …

          1. Avatar de daniel
            daniel

            Reprenez-vous, Ruiz.
            Vous ruinez la bonne tenue de ce blog en mélangeant tout et n’importe quoi.

            L’argument massue contre Joseph est pour le bien du malade. Point.

            Ces vaccins ont demandé d’ énormes efforts financiers aux actionnaires des labos. Ce qui est en soi une garantie de sérieux et d’innocuité.
            Au surplus, ces vaccins , ils marchent, n’est-ce-pas? Donc le bénéfice est doublement sûr.

            Capistro?

        2. Avatar de timiota
          timiota

          Aux dernières nouvelles de l’intestin, phages et bactéries ont une dynamique de Lotka-Volterra, version spatialisée en plus (chacun son terrier, qui les cellules de la muqueuses, qui le milieu « dans le tuyau ».
          Les phages sont le sujet d’étude de Jacob avec Lwoff et Monod (Nobel de médecine), qui a conduit à un pan important de compréhension de la génétique.
          J’ai un peu de mal à croire que les phages soient tombés dans un trou noir pour la thérapeutique depuis les années 1950…
          Mais c’est vrai qu’en économie, on voit des enkystements, ou en biologie, comme l’explique S.J Gould, et par rebond en géologie, dit Gould (il fallait pour Darwin que Lyell, un maitre à penser pour lui, ait raison sur le gradualisme, pour que la compétition soit entre espèces et pas trop déterminées par des catastrophes de l’environnement) ou l’influence de Lyell et de sa vision gradualisme au début du XIXe siècle fut encore un frein à la compréhension des résultats d’Alvarez vers 1980 sur une grosse météorite comme cause de l’extinction de – 60 M d’années (de mémoire), confirmée par la présence d’iridium dans la strate fine correspondante .

          1. Avatar de Tout me hérisse
            Tout me hérisse

            Le traitement spécifique, par phages, de certaines infections n’a jamais été complètement abandonné dans quelques pays de l’Est de l’Europe et cela a aussi été utilisé de manière exceptionnelle en France pour le traitement d’infections résistantes aux antibiotiques :
            https://www.reseau-chu.org/article/a-lyon-le-1er-traitement-par-phages-fabrique-en-france/

          2. Avatar de daniel
            daniel

            @ timiota
            Excusez moi pour cette réponse beaucoup trop tardive.

            Il y a une erreur de vocabulaire.

            Joseph utilise des virus. A chaque type de bactérie correspond son virus tueur. Ces virus existent ‘partout’, dans l’eau en particulier. La concentration est trop faible pour agir. Il faut donc identifier le virus qui va bien avec la bactérie et ensuite le concentrer. Tout cela ne demande qu’un équipement de laboratoire basique. La boite de Petri est l’outil essentiel, et de bon yeux, comme Fleming.
            Le substrat nutritif dans la boite de Petri nourrit la bactérie. Joseph avait-il conscience qu’il utilisait la bactérie pour nourrir (faire multiplier) le virus, avant qu’elle ne meure? (mort modifiant la teinte d’origine sur le substrat).
            [Je remercie ma petite-fille en deuxième année de biologie cellulaire… ce sont mes mots, pas les siens.]

            A l’époque, la notion de virus n’était pas clairement établie. A l’aide d’une bougie filtrante, on séparait les bactéries d’un ‘principe actif’ dont on constatait les effets biologiques, sans pouvoir aller guère plus loin.

            Le trio de médecins nobélisés utilisent comme outil d’investigation un organisme vivant multicellulaire.

            En somme:
            1-Joseph soigne le malade, et pas toutes les maladies infectieuses. Sa méthode est sûre mais il en ignore les bases scientifiques véritables. De toute évidence, Pasteur n’est d’aucun secours pour la compréhension. Impardonnable, Joseph contredit Pasteur. Ça choque.
            Imaginons la séquence temporelle où Joseph apparaît d’abord (disons 1890) et seulement ensuite Pasteur (1920)…
            2- Le trio de médecins nobélisés fait avancer la compréhension d’un mécanisme micro-biologique fondamental.

    2. Avatar de lit75
      lit75

      J’avais vu ce reportage sur Arte il y a un an ou deux, qui parlait de ces phages notamment en Géorgie :

      https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/11/02/sur-arte-l-histoire-des-virus-mangeurs-de-bacteries_6017824_3246.html

      L’article du Monde parle bien de Felix d’Hérelle, qui est passé en URSS dans les années 1930.

  22. Avatar de Arnaud
    Arnaud

    Monsieur Jorion, ayant appris la différence entre dialectique et rethorique grâce à vous je me permets de vous demander si vous pourriez nous fournir vos arguments dialectiques sur la situation au Xinjiang.

    1. Avatar de Paul Jorion

      Mes arguments dialectiques sur la situation au Xinjiang ? Eh bien, les voici.

      Cette marche Nord/Ouest de la Chine a une histoire mouvementée : c’est une zone d’instabilité, de conflits et de rivalités depuis deux millénaires au moins. Vous m’excuserez d’être un peu long mais vu l’âpreté des débats en cours ici sur mon blog en particulier, la question mérite d’être analysée systématiquement et consciencieusement.

      — A l’époque de l’Empire Han (autour du début de notre ère), cette zone est contrôlée par des pasteurs nomades dont le territoire d’usage s’étend de la Mongolie au Pamir : les Xiongnu. Ils harcèlent les frontières Nord de la Chine. Le premier projet de Grande Muraille visait à les contenir.

      — Au Vème s. cet immense territoire tombe au pouvoir d’une confédération : celle des Tujue ou Turcs (nom donné à l’ensemble des peuples parlant une langue altaïque). A la fin du VIème s. cet Empire tujue se scinde en 2 : Turcs de l’Est dont le centre est en Mongolie et Turcs de l’Ouest qui contrôlent le Tarim. La Chine va profiter de cette division.

      — En 618 c’est une famille à demi turque qui accède au trône impérial en Chine. Elle fonde la Dynastie des Tang. L’Empereur Taizong (627-650) va remporter contre les 2 Empires turcs des victoires qui lui permettent de reprendre le contrôle du Tarim. La mainmise sur cet axe de l’Asie Centrale joue un rôle capital dans les échanges de la Route de la Soie terrestre. Les succès de Taizong doivent beaucoup à l’aide apportée par une grande tribu turque les Ouigours qui devient une alliée précieuse pour les Tang dans cette zone et étend alors son contrôle jusqu’à l’actuel Gansu (Dunhuang, Turfan).

      — Au cours du VIIIème s. les Tang à leur apogée vont pourtant perdre peu à peu de leur superbe : l’Empire est menacé par de très hardies incursions tibétaines et surtout par l’expansion arabe. Les Arabes arrêtent la contre-offensive chinoise en battant l’armée Tang à la bataille de la rivière Talas (au Nord du Fergana) en 751 (moins de 20 ans après celle de Poitiers). La Chine doit renoncer à ses ambitions sur les pays situés en-deçà et au-delà des Pamirs.

      — Les Ouigours partagent la vaste zone dont la Chine vient d’être dépossédée avec 2 autres populations (toujours présentes, mais minoritaires de nos jours au Xinjiang, les KIRGHIZ et les KAZAKH). Ces 3 groupes de population se sont convertis à l’islam dont ils adoptent religion et coutumes. Passés momentanément au XIVème s. sous la domination ouzbek de Tamerlan, les Ouigours ont développé une civilisation islamique brillante qui reste tournée vers l’Asie Centrale. Ce qui ne les empêche pas d’avoir une politique offensive de conquête en direction de territoires traditionnellement reconnus chinois et de couver des ambitions d’extension (y compris sur le Tibet) qui froissent gravement le pouvoir impérial mandchou des Qing (1644-1911).

      — Pékin, sous le règne de Qianlong, décide d’une expédition punitive (d’extermination) en 1757-1758. Toutes les régions de l’Altaï aux Kunlun et de Dunhuang aux Pamirs sont placées sous commandement militaire et administrées par l’Armée. Elles reçoivent le nom de « Nouveaux Territoires » (« Xin jiang » en chinois). En 1884, le Xinjiang sera promu au rang de « province ». Puis de « Région autonome » sous la RPC.

      — En 1864, un mouvement insurrectionnel embrase ces « Nouveaux Territoires » : pendant plus de 10 ans un insurgé, Yakub Beg, tiendra tête aux autorités et fondera un Etat indépendant tout de suite reconnu par les gouvernements anglais, russe et turc (Le Sultan de Constantinople investira même Yakub Beg comme « Prince de Kachgarie »). Faisant à nouveau des milliers de victimes, les autorités chinoises materont la révolte en 1878, réoccuperont le Xinjiang et y mèneront une active politique de peuplement (plus ou moins forcé) par des Mandchous, des Mongols et surtout des Han.

      — Entre 1911 (chute des Qing) et 1949 (avènement de la RPC) le Xinjiang a été continûment déchiré entre Russes, autonomistes Ouigours et Seigneurs de la Guerre chinois… Mais il faut entrer dans les détails.

      — 1937-1941 : Gouvernement de Chongqing (celui de Tchang Kaï-chek au nom du Guomindang). Le Japon a envahi la Chine sans déclaration de guerre. Le Gouvernement, fuyant cette invasion s’est replié de Nankin à Chongqing et souhaite s’armer contre l’envahisseur. L’URSS est la première à accorder une aide importante à la Chine : un prêt de 250 millions de dollars US, 1000 avions et 2000 aviateurs. Une partie de cette aide est acheminée par l’Asie Centrale que l’URSS contrôle et passe donc par le Xinjiang dont le gouverneur/Seigneur de la Guerre, Sheng Shi-cai, s’est rapproché de Moscou en 1935. Dans ce cadre un accord a été conclu : un régiment soviétique est stationné à Hami et un accord minier concède à l’URSS l’exploitation du sous-sol du Xinjiang. L’aide militaire de Moscou à la Chine prendra fin en avril 1941 avec la signature du pacte de neutralité entre Moscou et Tokyo.

      L’occupation de la Chine par les troupes japonaises a inévitablement vu se développer diverses formes de « collaboration » plus ou moins poussée selon les régions et les strates sociales. Les territoires du Nord-Ouest s’y sont distingués sous l’égide d’une puissante et active « Association musulmane » (probablement par sentiment antichinois fortement ancré : les ennemis de mes ennemis sont mes amis !)

      — 1946-1947 : déclin progressif du Guomindang après la capitulation du Japon. Le Xinjiang a « fait de la résistance », mais contre le pouvoir du Guomindang : dès 1944 les autonomistes ouighours, largement soutenus par la population, ont créé une « République autonome du Turkestan oriental ». En 1945 Nankin tente de négocier et propose de faire entrer le leader de l’autonomie, Saifudin, dans le gouvernement provincial d’Urumqi. Mais en 1947, c’est à nouveau la rupture : les autonomistes dressent à nouveau un pouvoir dissident que le Guomindang ne parvient pas à réduire.

      — 1948-1949 : arrivée au pouvoir des Communistes. Le Gouvernement de Nankin a encore tenté de reprendre la main au Xinjiang en nommant un gouverneur ouighour partisan d’une relative autonomie : Burhan. Mais celui-ci laisse Saifudin et ses partisans s’activer au sein de la « Ligue du Xinjiang » en faveur de « la paix et la démocratie ». Tous se rallieront aux communistes dès la proclamation de la RPC.

      Il est clair que le problème du Xinjiang ne date pas d’hier et que son intégration à la « Chine une et indivisible » continue à poser de gros problèmes. Ce territoire, comme celui du Tibet, a depuis longtemps déclenché des convoitises ( à commencer par celles des Arabes au VIIIe s.) et a fait loucher d’envie dans le cadre du « Grand Jeu » (à l’aube du XXe s.) l’Angleterre et la Russie. Sa langue et sa religion le mettent clairement hors de l’ordre culturel plurimillénaire des Chinois et le tournent plutôt vers les turcophones de l’ouest. Il a vu l’URSS démembrée en 1991 accorder une pleine autonomie politique à des voisins avec lesquels il a beaucoup en commun. Il jouxte une redoutable et très instable poudrière en ce début de XXIe s. : Pakistan et Afghanistan où rien n’est véritablement réglé. La Chine peut d’autant moins se résoudre à lâcher du lest qu’elle a établi au Xinjiang toutes ses bases militaires et spatiales sensibles. L’enjeu stratégique est immense. Et le problème sans doute installé dans la durée.

      Pour ce qui est de la situation actuelle, il apparaît certain que les Ouigours ont davantage en tête l’État Yettishar autonome que Yakub Beg parvint à instaurer dans le Xinjiang de 1865 à 1877, que leur ancienne qualité d’alliés fidèles de la Chine des Tang …

      1. Avatar de Asclépios
        Asclépios

        Merci monsieur Jorion, ce que vous expliquez est simplement salutaire.
        Mais si je puis me permettre, vos lecteurs le sentaient venir à des kilomètres: quelqu’un a dû se dévouer pour vous donner l’occasion de le dire, tout simplement, comme dans un jeu de rôles.
        Pour compléter cet exercice très dans l’esprit des Lettres persanes, il faudrait consulter l’avis d’un chinois lettré sur l’Europe! On rirait jaune, m’est avis…
        Cordialement,

      2. Avatar de Arnaud
        Arnaud

        Merci beaucoup pour ce panorama historique, qui montre au passage qu’il s’agit de stratégie politique et de stabilité de la Chine lointaine et non d’une politique xénophobe à priori.
        Mais qu’est ce qui pousse la Chine à des actions très dures envers la population maintenant ? Si c’est un terrorisme islamiste les moyens ne sont ils pas complètement disproportionnés ?
        Et du point de vue des droits de l’homme pourquoi ne pourrait on dire que cette politique ne les respecte pas et les fait souffrir? En étant bien d’accord que la plus part des pays du monde ont commis des choses bien pires par le passé. Mais ceci n’est pas un bon argument.
        Vous sembliez dire plus haut que les critiques de l’action de la Chine au Xinjiang relayent « la propagande » du département d’état americain. Quelles sont les informations factuelles actuelles qui vous inclinent à penser qu’il y a une désinformation occidentale sur la répression au Xinjiang ?

        1. Avatar de Paul Jorion

          Il y a coïncidence dans le temps entre la désinformation occidentale et le début de la guerre commerciale lancée par les États-Unis contre la Chine.

          1. Avatar de Arnaud
            Arnaud

            OK merci de votre réponse.

      3. Avatar de Bernard
        Bernard

        Punaise , quel boulo de tenter de synthétiser et rendre accessible l’Histoire nationale d’un pays tel que la Chine .
        Franchement , bravo , ça bosse.

        En lisant Tahar Ben Jelloun , on peut ( pour ma part essayer de ) comprendre l’Islam du point de vue des braves musulmans qui habitent en France : «  l’Islam expliqué aux enfants ( et à leurs parents ), notamment un point apparement essentiel : la différence entre sunnites et chiites.

        Et lisant Wikipedia , on peut ( idem essayer de ) comprendre l’histoire de l’Islam en Chine , et pas que des conflits innombrables qui parsème l’Histoire Chinoise , dont ce passage qui marche assez bien en résolution de problème dans la catégorie : «  on reconnaît l’arbre à ses fruits ».

        « Tensions entre Huis et Ouïghours
        Les tensions entre les musulmans Hui et Ouïghours sont anciennes et liées en partie à l’histoire de Xinjiang, les troupes et les officiels Hui ayant souvent dominé les Ouïghours dans le passé, et ont écrasé les révoltes de ces derniers. La population Hui du Xinjiang a augmenté de plus de 520 % entre 1940 et 1982, soit une croissance annuelle moyenne de 4,4 %, alors que la population ouïghoure n’a augmenté que de 1,7 % »

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Islam_en_Chine

        .

  23. Avatar de Arnaud
    Arnaud

    Rhétorique… Gasp

  24. Avatar de Chabian
    Chabian

    Sur la vision de la crise selon Paul, je voudrais donner une lecture à partir de la guerre 40-44. Je termine la lecture des deux tomes de Nerin Gun, Les secrets des archives américaines (1/ Pétain/Laval/De Gaulle 1979 ; 2/ Ni De Gaulle, ni Thorez 1983).
    1./D’abord je soulignerai que les occidentaux ont pensé tout de suite à la fin de la guerre pour dans trois mois. L’ Armistice intervient après trois mois, l’occupation s’impose mais la France continue avec Vichy comme capitale d’un empire intact, l’Angleterre est bombardée mais cela n’empêche pas de dormir, l’URSS est attaquée mais cela n’empêche pas de dormir, l’Afrique du Nord est envahie mais cela n’empêche pas de dormir. Finalement nous restons dans une situation de guerre ouverte de 1939 à 44 (militaires prisonniers) . Seules les défaites allemandes nous offrent un élément d’espoir, mais si souvent prématuré (par exemple, le débarquement du 6 juin n’a de suprématie en Normandie qu’après 30 jours).
    Par comparaison, nous avons cru à une pandémie de trois mois, nous croyons à une pandémie de un an et demi, alors que la vaccination nous protège 1/ de la surmortalité dans les EPHAD Ok, mais le bénéfice est faible, 2/ de la protection momentanée des vaccinés (si 70% de vaccinés obtiennent parmi eux 70% de protégés, soit 49 % de la population, c’est faible) 3/ en attendant un variant échappant à cette protection. Je pense qu’il faut envisager une grève contre le virus de 5 années (plus si affinités…) avec de nombreux variants , s’imposant aussi comme défi aux pays victorieux de la première vague (Chine, Vietnam, Corée, Nouvelle-Zélande…) du fait de l’égoïsme des pays occidentaux.
    2/ Ensuite, du fait de ce délai, il faut penser que cette situation de crise covid 19-21 va s’emboiter avec une crise financière et donc une crise politique avant 2030.
    3/ Enfin, du fait de ce délai, il faut prévoir que, sans transition, nous verserons dans la crise climatique qui, déjà commencée, se prolongera activement de 2030 à 2100… si nous avons bien agi et gardé le cap depuis 2025.
    3/ Paul a donné une vision un peu caricaturale de la situation du Plan Marshall, et je veux revenir là-dessus à partir de ma lecture. Les américains constatent que l’Europe décline dans l’après guerre de 49, qu’elle en se relance pas. Et que l’URSS pousse les communistes à aggraver la situation en obéissant aux ordres du Komitern plutôt qu’aux stratégies nationales et à prendre le pouvoir mais prudemment, en poussant le PS/SFIO devant eux, car on n’a pas de plan de rechange ! En fait l’URSS est pleinement occupée à organiser à se reconstruire (elle est aussi détruite dans sa partie ouest), à piller et digérer son nouveau territoire élargi (régions allemandes, polonaises, zone d’occupation d’Allemagne de l’Et, pays de l’Europe de l’Est), mais elle voit d’un bon oeil que l’Europe occidentale ne se relève pas.
    Les américains, tout en s’intéressant à l’Extrême-Orient, au proche Orient de la Grèce et la Turquie, et à l’ Afrique du Nord, vont estimer qu’une Europe qui décline ne sert pas leurs intérêts et est une proie pour toute déstabilisation (communiste, gaulliste, d’extrême-droite). Elle va donc peu à peu se résoudre à répandre la conviction que l’URSS est un danger essentiel (rien ne le prouve) et qu’il faut faire un plan de relance de l’Europe, que Marshall endossera le 5 juin 47 (après avoir forcé Molotov à s’en dissocier) . Le discours du secrétaire Général de l’ONU en 1948, le politicien belge Paul-Henry Spaak à l’ONU est un modèle du genre (de manipulation de l’opinion) : Nous avons PEUR ! (de ne pas profiter au maximum), nous refusons tout esprit de coopération internationale. https://www.youtube.com/watch?v=AlhXRzGfS6w (il y a deux parties). Or il s’agit aussi de ne pas poser la question européenne à l’ONU : pourvu que l’URSS et la CHINE en restent en dehors !
    Tout ceci pour dire que les USA n’envisageaient pas une domination impériale sur l’Europe (ce qu’ils firent et que nous lui avons octroyé).
    Par comparaison, nous envisageons aujourd’hui une domination chinoise qui est hors de propos. Mais nous créons entre nous la menace d’une domination chinoise planétaire !
    En faisant cette manipulation de l’opinion, nous écartons toute idée de coopération commune contre le Covid. Nous continuons notre politique de déni et de demi mesure, refusons de prendre notre part de la responsabilité d’ensemble contre la pandémie. C’est ainsi que nous aborderons la lutte contre le dérèglement climatique ? Il faut le craindre. Il faut craindre le pire, tout en restant optimiste !

  25. Avatar de Bernard
    Bernard

    Bon, pour lutter contre le covid , il semblerait que nous fassions dans le « trop peu , trop tard « .
    Toutes ces vies perdues , peut être faudra t’il se faire une raison dans un monde de fous.

    Cependant , même une vie de gagnée , c’est important , non ?
    Il faut sauver le soldat Raphaël Glucksmann , ou au moins ne pas l’envoyer en Chine ( même pour rire) sans relire les petites lignes , en bas de contrat .

    https://chine.in/guide/peine-mort_3883.html
    https://www.ouest-france.fr/monde/chine/ouighours-l-ue-le-canada-et-les-etats-unis-sanctionnent-la-chine-pekin-resiste-7196904

  26. Avatar de panthereBlanche
    panthereBlanche

    pour (re)prendre un peu de recul, je vous recommande ce cartoon de mars 2020 (oui, plus d’un an déjà). Une mise en perspective qui faisait apparaître le soliton qu’évoquait autrefois PJ.

    https://mackaycartoons.net/2020/03/18/wednesday-march-11-2020/

  27. Avatar de Hervé
    Hervé

    En écoutant la vidéo de M. Jorion , je repense à M. Jean-François Timsit qui pense que les nouvelles restrictions ne sont pas à la hauteur de l’enjeu sanitaire / Covid-19 : «On va droit dans le mur», alerte le chef de la réanimation de l’hôpital Bichat, le professeur Timsit.

    Je comprends mieux aussi pourquoi le premier ministre français M. Jean Castex a interdit les réunions familiales et autorisé les messes :

     » Je vous salue Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
    Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen »

    1. Avatar de CloClo
      CloClo

      Ce Timsit est moins drôle que l’autre …

  28. Avatar de Ruiz

    Covid-19 : les morts s’accumulent, l’indifférence s’installe
    https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/03/25/covid-19-les-morts-s-accumulent-l-indifference-s-installe_6074385_3232.html
    La réalité de ce que l’on dit ici depuis un certain temps perce dans le quotidiren de référence, reconnaissant par là l’éclatante réussite du gouvernement quand à son objectif réel, que l’on ne peut découvrir que par le résultat de son action déterminée, malgré les avis contradictoires et son auto-satisfaction manifeste.

    1. Avatar de CloClo
      CloClo

      Et tu n’as encore rien vu Ruiz !

      Faut dire que depuis des décennies, carrément des siècles en fait, on s’en tamponne allègrement le coquillard des millions de morts annuels du fait de notre voracité économique et matériel, et totalement évitable sans aucun vaccin, mais maintenant que ça touche papy mamy et quelques autres ici, béh on chiale un peu, on s’inquiète, le système nerveux se met en branle les lacrymales pissent mais vous inquiétez pas, on est vacciné les gars ! Pas contre la connerie, mais contre le changement de paradigme et tout va rentrer dans l’ordre !

      Plus loin déjà là en fait, tout ce train de vie, tout ce développement, on va encore en exterminé par centaines de millions mes biquets pour le maintenir, comme nos amis chinois tu crois quoi, ils viennent de Mars ? ! Et on y mangera tous autant qu’on est, tous, comme dans une orgie scabreuse incestueuse et cannibale digne des meilleurs films du genre (italien souvent) ! Bon appétit. Ca va aller mieux !

    2. Avatar de Hervé
      Hervé

      En France, on avait hier, Gilbert Bécaud, le monsieur 100 000 volts de la chanson.
      A l’Élysée, on a aujourd’hui  » Manu « , le monsieur 100 000 morts & la déraison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta