Vidéo – Suivi : Cryptomonnaies, Ukraine, Donald Trump, le 18 novembre 2022

Cryptomonnaies : l’effritement se poursuit ; Ukraine : un G20 de détente ; Donald Trump : lâché par les siens

Partager :

29 réponses à “Vidéo – Suivi : Cryptomonnaies, Ukraine, Donald Trump, le 18 novembre 2022”

  1. Avatar de Arnould
    Arnould

    Si un missile anti-aérien ukrainien égaré a pu creuser un cratère de 2 ou 3 mètres de profondeur et tuer deux paysans polonais, devient-il légitime de penser que de nombreuses images d’explosions dans des zones résidentielles ukrainiennes sont dûes à cette même cause ? Ce qui n’excuse en rien les agresseurs russes qui sont les responsables ultimes comme le président Biden l’a si bien exprimé.

    Sur Ron DeSantis, ma mère et moi étions devant la télé lorsque les journalistes de France 2 (de mémoire) ont donné une information scandaleuse. Il semblerait que durant son mandat la durée légale pour l’avortement en Floride soit passée de 24 semaines à 15 semaines. Nous en avons été tellement bouleversés que je n’ai même pas cherché à confirmer.

    Enfin il y a une grande différence entre bombes nucléaires et thermonucléaires. En tant qu’espèce nous pourrions survivre aux premières mais pas aux secondes (et d’ailleurs pour déclencher une bombe thermonucléaire il faut une explosion nucléaire).

    1. Avatar de Lagarde Georges
      Lagarde Georges

      Les explosions de bombes nucléaires (fission) et thermonucléaires (fusion) auxquelles nous avons survécu – avec la réserve très importante que leurs effets à très long terme ne sont évidemment pas encore connus – sont nombreuses (environ 2400 explosions) et leur puissance s’est beaucoup accrue.

      La plus grosse, la « Tsar Bomba » russe de 1961 était plus de 3000 fois plus puissante que celles lancées par les américains sur le Japon, même si cette puissance a été volontairement limitée à 50% de sa capacité (plus de détails ici: https://fr.wikipedia.org/wiki/Tsar_Bomba , y compris sur les bombes FFF = fission-fusion-fission, bombes qu’ils ne semblent pas vraiment avoir osé essayer.)

      En plus de ces essais militaires nous avons aussi survécu à des « essais pacifiques » (génie civil, exploitation pétrolière et gazière, exploitation minière, domaine spatial et recherche scientifique.):

      Les explosions nucléaires pacifiques (ENP) sont des explosions nucléaires effectuées officiellement à des fins non militaires, pour des activités liées au développement économique, dont la création de canaux. Pendant les années 1960 et 1970, les États-Unis et l’Union soviétique menèrent un certain nombre d’explosions nucléaires dites pacifiques.

      L’opération Plowshare est le nom du programme américain pour le développement de techniques pour utiliser des explosifs nucléaires à des fins pacifiques. Vingt-huit tirs nucléaires sont réalisés entre 1961 et 1973. Beaucoup de retombées radioactives résultèrent de ces explosions nucléaires

      Une des premières propositions américaines concernant des explosions nucléaires pacifiques qui étaient près d’être réalisées était le projet Chariot, qui aurait utilisé plusieurs bombes à hydrogène pour créer un port artificiel au cap Thompson, en Alaska. Il y eut aussi des discussions concernant l’utilisation d’explosions nucléaires pour creuser un deuxième canal de Panama.

      L’Union soviétique conduisit un programme beaucoup plus vigoureux de 239 essais nucléaires, dont certains avec plusieurs bombes, entre 1965 et 1988 sous les auspices du programme no 6 et no 7 des explosions nucléaires pour l’économie nationale. Ses objectifs et ses résultats étaient similaires à ceux du programme américain, sauf que la plupart des explosions furent considérées comme des applications, et non comme des essais. Le plus connu à l’Ouest était le test Chagan effectué en janvier 1965, la radioactivité émise par l’essai Chagan fut détectée au-dessus du Japon par les États-Unis et le Japon. Les États-Unis émirent une plainte à l’encontre des Soviétiques, mais elle fut abandonnée.

      Dans les années 1970, l’Union soviétique lança le programme de « sondage sismique profond », qui comprenait l’utilisation des explosions nucléaires pacifiques pour créer des profils sismiques profonds.

      Pour plus de détails : https://fr.wikipedia.org/wiki/Explosion_nucléaire_pacifique

      De cette liste d’horreurs on peut déduire que si Poutine fait des bêtises avec ses bombes il disposera d’assez d’exemples pour démontrer que beaucoup d’autres en ont fait avant lui et que ce n’est pas si grave que ça puisqu’on est toujours là…

      5
      1. Avatar de ebolavir
        ebolavir

        Les bombes « pacifiques » ont remué de la terre dans des endroits non peuplés. Un peu comme les tirs d’artillerie réels dans le camp de Coëtquidan ne tuent personne et ne détruisent rien (à l’occasion ils mettent le feu à la forêt, mais ça ne va pas loin). L’ »hiver nucléaire » dû à la guerre atomique part de l’hypothèse qu’on bombardera les villes et les centres industriels bourrés de choses combustibles, d’où de formidables fumées (j’ai été sous le panache de l’incendie de Lubrizol à Rouen en 2019, quelques milliers de tonnes d’huiles ont produit un nuage qui a sali le paysage sur des kilomètres ; il y a de quoi faire cent fois autant dans la Basse-Seine) ; et aussi qu’on aura de nombreuses explosions en peu de temps, et donc une concentration de poussières qui perturberont le rayonnement solaire. Ce n’est pas la radio-activité qui tuera tout le monde, quand on pense que sur le site d’essais du Nevada (plusieurs centaines d’explosions) on organisait des journées touristiques pour voir les explosions à moins de 20 kilomètres ; ce sont les « locaux » habitués à voir les explosions et que rien ne protégeait qui ont été malades. Et la ville d’Hiroshima a été reconstruite et réhabitée dès 1949.

        Bref, rappelons nous le sous-titre du « Docteur Folamour » de Kubrick (1964) « How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb ». La guerre atomique ne sera pas la fin de l’espèce humaine. Pourvu que Poutine et les dirigeants occidentaux n’en concluent pas qu’on pourrait essayer.

        1. Avatar de Thomas Jeanson
          Thomas Jeanson

          …ne sera pas la fin de l’espèce humaine…

          Ouais, enfin bon…

          Pour que des pays comme USA, URSS, Canada, UK, France, Chine tombent tous d’accord pour arrêter les essais atmosphériques, il fallait des données assez négatives, il fallait bien un consensus sur les dégâts, et la réalité des risques. Et tout a visiblement été évident pour tous, puisque accord il y a eu…

          2
        2. Avatar de François M
          François M

          A défaut d’hiver nucléaire, il y en a un qui va peut-être nous amener un petit rafraichissement temporaire :
          https://twitter.com/RebeccaRambar/status/1594277350358667264
          C’est un volcan gris, explosif, qui envoie des cendres dans la stratosphère.

          Pour un « hiver volcanique », on aurait une (mal)chance sur 6 d’en avoir un durant ce siècle, selon des vulcanologues.
          https://www.geo.fr/environnement/le-risque-dune-eruption-volcanique-massive-au-cours-du-siecle-est-grandement-sous-estime-selon-une-etude-211407

          Rien qu’avec les Champs Phlégréens de Naples, le risque d’une catastrophe d’ampleur est important, même avec une éruption « mineure ».
          https://www.letemps.ch/sciences/champs-phlegreens-cachent-une-potentielle-eruption-catastrophique

          Pas besoin d’un hiver nucléaire pour effondrer l’humanité. Il suffit de provoquer des EMP avec quelques bombes nucléaires qui explosent en hauteur au dessus de centres névralgiques de gestion des réseaux (électricité, eaux, télécommunications, transports, financiers, réseaux informatiques et data-centers, …) et le monde est paralysé avant de mourir de faim.
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Impulsion_%C3%A9lectromagn%C3%A9tique

          Rappelons quand même que l’Enola Gay n’a largué qu’une petite bombe (selon les normes actuelles) sur Hiroshima. Un échange de bombes thermonucléaires serait d’un autre gabarit en terme de destructions. Les services anti-incendies n’existeraient plus et seraient de toute manière inefficaces. Avec un peu de vent un été chaud, c’est tout un pays qui brûle…
          Allez, un peu de musique … https://www.youtube.com/watch?v=d5XJ2GiR6Bo

          1
    2. Avatar de Arnould
      Arnould

      Personne pour commenter le fait que l’avortement était légal en Floride jusqu’à 6 mois avant DeSantis (est-ce vrai ???). 6 mois c’est l’âge à partir duquel on peut sauver les grands prématurés en couveuse. Bref.

      Ceci écrit je viens d’apprendre qu’en France plus grand chose n’empêche l’avortement jusqu’à 9 mois. Il suffit de changer IVG en IMG soit l’adjectif « volontaire » en « médical ». Non seulement si le foetus est mal formé mais aussi pour le confort éventuellement psychique de la pas-encore-maman. Je suppose qu’il suffit d’obtenir une ordonnance médicale. Tout ça me semble assez glauque, même si on reste possiblement dans les valeurs de la République, et que à 60 balais je suis un vieux con de mâle blanc qui ne comprend plus rien à la vie moderne.

  2. Avatar de Toulet Alexis
    Toulet Alexis

    Au sujet de l’effondrement de la bourse d’échanges crypto FTX détenue par Sam Bankman-Fried (« SBF ») et des entreprises qui lui étaient associées (notamment Alameda), le journaliste Quentin Soubranne a pris la peine d’étudier le document remis par FTX à la justice dans le cadre de sa procédure de faillite.

    Il l’appelle « lunaire », et c’est une litote !

    Par exemple :
    – FTX n’a pas de service comptable, ils n’ont pas de liste de leurs créanciers, ni de liste de leurs employés, quant à leurs dettes ils les évaluent… « entre 10 et 50 milliards » !
    – Les cryptos détenues par FTX International sont estimées à moins d’un million de dollars, quand le dirigeant SBF avait parlé de plus de 5 milliards. Où sont passés les cryptojetons demanderez-vous ? Eh bien SBF utilisait les fonds des clients pour s’acheter des maisons !

    C’est tellement ahurissant que ça aurait sa place dans le Gorafi ou l’équivalent américain The Onion… et pourtant c’est vrai !

    Evidemment, ce genre de grosse entreprise, même gérée avec les pieds, a forcément obtenu des accréditations, passé des audits… il est permis de passer que pas mal d’argent a changé de mains pour cela.

    Voir ce fil https://twitter.com/SoubranneQ/status/1593251781244440578

    4
    1. Avatar de François M
      François M

      Et dans les commentaires du lien fourni par Alexis, un lien vers le document lui-même (pour ceux qui veulent s’y plonger) :
      https://t.co/wgkyBLwNKr

      1. Avatar de Khanard
        Khanard

        J’ai effectivement survolé le document et en toute dernière page on voit apparaitre tout un tas de paradis fiscaux…. surprenant non ?

  3. Avatar de Jean-Luc Mercier
    Jean-Luc Mercier

    Il manque un sujet de première importance : qu’advient-il de vos arbres ? 😉

    1. Avatar de Paul Jorion

      Audience reportée à février.

      1
      1. Avatar de Benjamin
        Benjamin

        @ Paul,

        C’est pour celà qu’ils ont conservés leur feuilles… Ils ont reporté l’automne à février 😉

        2
        1. Avatar de Chabian
          Chabian

          Ils ont besoin de leurs feuilles pour écouter l’audience ? 🙂

  4. Avatar de Nosfératus
    Nosfératus

    Tout en économie repose sur la confiance – voilà le fond du problème des cryptomonnaies. Ce moyen de payement artificiel n’a aucune base réelle, vu de plus près c’est du vent. Nos monnaies officielles ont une plus ou moins une solide référence, celle de de la puissance et du potenteil économique du pays, ses richesses en général. Ce phénomène, les cryptomonnaies, s’inscrit dans ce que Keynes décrit comme « casino society ». Avant, jusqu’en 1914, les piéces de monnaie en argent et or circulaient (en Suisse en peu plus longtemps): c’était du concret qui inspirait une totale confiance. Mais je pense que les cryptmonnaies (pas toutes) survivront cette crise qui ne vient que débuter, car certains acteurs de l’économie – ainsi que du milieu douteux voire criminel – ont besoin de ce genre de « monnaies » obscures.

    1
  5. Avatar de gaston
    gaston

    Synthèse :

    Dans le monde enchanté des cryptos
    Il y a les boss et les gogos,
    Les big boss sont souvent mégalos,
    Les gogos cupides et accrocs.

    Développement :

    https://korii.slate.fr/biz/cryptos-ftx-liquidateur-enron-john-ray-jamais-vu-tel-bordel-sam-bankman-fried-comptabilite-emojis-fraudes

    2
    1. Avatar de Khanard
      Khanard

      Comme disait ma grand mère qui n’avait pas un sou :  » l’argent ne se trouve pas sous un sabot » . Est-ce que avec cette histoire de FTX nous n’avons pas le premier dernier soupir de la fin du capitalisme ?

  6. Avatar de Khanard
    Khanard

    bonsoir à toutes et tous,

    que peut il advenir aux pays ayant choisi le bitcoin comme monnaie ? Je pense au Salvador, le Niger, le Vietnam et tant d’autres .

    3
  7. Avatar de un humain de 2022
    un humain de 2022

    Les gogos du bitcoin et des autres coins le sont-ils vraiment ?

    Je n’ai vu nulle étude détaillant la répartition entre d’un côté, ceux qui voient ces cryptos comme des monnaies 2.0 libres, et de l’autre, des biens spéculatifs à fort potentiel d’enrichissement,au même titre que certaines œuvres d’art de bien mauvais goût mais à forte valeur pécuniaire.

    On peut parler de rareté des œuvres,mais les gogos en question savent – pour le bitcoin du moins – que le nombre de ces jetons est limité. Et que le monde est une usine à production de chercheur d’or.

    La blockchain étant le e-commissaire priseur de facto, ces cryptos monnaies, et autres nft, ont l’avenir devant elles.

    1. Avatar de Paul Jorion

      J’admire en vous le fidèle d’une religion défunte.

      The Financial Times : FTX: inside the crypto exchange that ‘accidentally’ lost $8bn, le 18 novembre 2022

      Ce n’était qu’un accident à 8 milliards de dollars. C’est du moins ce que dit Sam Bankman-Fried.

      Alors que FTX, l’entreprise de crypto-monnaie dirigée par ce trentenaire, s’est rapidement effondrée à la fin de la semaine dernière, nombre de ses employés ont fui les Bahamas, le pays des Caraïbes où l’entreprise était basée. Certains ont tout simplement abandonné leur voiture à l’aéroport.

      En l’espace de quelques jours, FTX était passée du statut d’avant-garde d’une nouvelle cryptoéconomie, avec une valorisation de 32 milliards de dollars et célébrée par des célébrités et des politiciens, à une faillite humiliante.

      Alors que les détails des finances et de la comptabilité chaotique de FTX ont été révélés cette semaine par le FT et d’autres, les enquêtes et les batailles juridiques se concentrent désormais sur les lacunes du bilan de la bourse de crypto-monnaie – et notamment sur les 8 milliards de dollars de dépôts clients manquants.

      La version la plus innocente des événements que Bankman-Fried peut présenter est que les fonds manquants des clients étaient simplement un oubli. […]

      Un recours collectif déposé au nom d’investisseurs aux États-Unis mercredi a allégué que FTX était « un véritable château de cartes, une cavalerie (« Ponzi scheme ») dans laquelle [FTX] transférait les fonds des clients entre ses entités affiliées opaques ».

      &c.

      3
      1. Avatar de un humain de 2022
        un humain de 2022

        Il est bien question de foi. Tout comme il est bien question de gardiens de Temples monétaires.
        Fonctionnaires de la BCE, de la FED et autres banques centrales, ou prêtres de Temple de Memphis, il est toujours questions de clergés plus ou moins zélés.

        Les crypto-croyants sont se qu’ils sont, des croyants. Et ce n’est pas la rationalité qui pourra les détourner de leur foi/Foi.

        « Si Dieu n’existait pas, il faudrait l’inventer. » disait Voltaire dans ses Épîtres.
        De même, la crypto richesse est nécessaire, ou au moins la «Recherche» de cette crypto richesse – au sens des Pères fondateurs.

        Le rêve est là et il ne disparaîtra pas.
        Constat ainsi posé, le potentiel de s’enrichir avec ces cryptos jetons est et restera réel.

        Les neo-pretres de FTX, membre de ce neo-clergé étaient peut-être mal intentionnés – il ne seraient pas les premiers n’est ce pas… – quand bien même, ce sont les fidèles qui font vivre et maintiennent en vie une religion.

        Ça ne sera pas la première religion a voir son objet de culte revenir d’entre les mort(e)s.

          1. Avatar de CloClo
            CloClo

            Un bon bitcoin c’est un bon penthouse avec piscine. Le reste c’est pour les gogos.

            Z’avez déjà essayé de nager dans des bitcoins ? Des dollars imprimés passe encore mais des blockchains ?

          2. Avatar de Tout me hérisse
            Tout me hérisse

            Heureux qui comm’ Sam a fait une belle arnaque… ♫♫ (pastiche de la chanson de Brassens) 👺

          3. Avatar de un humain de 2022
            un humain de 2022

            La vie après la mort ? Belle illustration du Crypto paradis.
            Nul besoin de savoir nager. On plane sur ce disque d’éther bleu.

            1
      2. Avatar de Patateman
        Patateman

        C’est étrange, FTX fait faillite et on entend « fin des crypto » etc
        Lehman Brothers a fait faillite en 2008 c’était la fin du dollar&co ?

        https://twitter.com/jonwu_/status/1593262926705487872?cxt=HHwWgMCjwZeMtJwsAAAA

        1. Avatar de Paul Jorion

          Y a pas que le dollar : la loi de la gravité s’est elle aussi sortie indemne de la chute de Lehman Brothers (la preuve : des choses continuent de chuter).

          Plus sérieusement : ce que Lehman Brothers vendait, c’était des titres adossés à des prêts immobiliers subprimes, et les titres subprimes sont bel et bien morts en 2008. FTX vendait des cryptos, rien d’autre, c’est-à-dire une camelote faite de vent, une marchandise que l’on trouvera en quantité toujours plus grande dans notre monde en effondrement accéléré.

          2
  8. Avatar de timiota
    timiota

    Théorème de complémentarité : A toute blockchain correspond une débloque-chaine.

    Si la confiance est donnée comme « absolue » quelque part, l’opportunité est si belle de faire adhérer un maximum de gens que la tentation de faire fi des contrôles et de « débloquer » (libertarianement et même plus puisque la conso de psychotrope semble faire partie du récit des folies des « FX files »)

    Ça s’appliquait aux ranking des prêts titrisés en 2008, tous AAA même si les emprunteurs étaient à la merci d’un retournement de circonstances.

    Quand on regarde le fonctionnement d’un système immunitaire, on évite autant la « confiance aveugle » que la « méfiance systématique », on se sert d’une hiérarchie de contrôles imbriqués, de forces (ie d’aspect tout ou rien) variables, qui se « causent » un peu tout le temps. C’est aussi cet aspect du « retex » dans l’aviation (le fait qu’il implique de façon quasi permanente toute la chaine, de la maintenance au pilote à l’agent de piste, par des boucles multiples) qui lui donne son caractère de cercle vertueux (moins d’accident malgré les low-cost !)

    Le plus bête, c’est que la majorité des gens qui courent après les rendements et l’argent ont davantage besoin de reconnaissance très humaine et d’amitié (de philia) que des sous et des soucis qu’ils génèrent.

    2
  9. Avatar de timiota
    timiota

    que la tentation de « débloquer (…) l’emporte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. https://youtu.be/NYvEvP2cmdk https://fr.wikipedia.org/wiki/Orchestre_symphonique_Sim%C3%B3n_Bol%C3%ADvar en parlant d’Université populaire de musique .

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta