71 réflexions sur « Vidéo – C’est aujourd’hui que ça passe ou ça casse »

  1. Bien sûr que ce n’est pas une simple crise, surtout pour l’Europe où va s’abattre un rideau de fer au carré comme il a été dit dans un article précédent.
    Moins de gaz, moins de pétrole, moins de céréales , moins de titane, moins de nickel etc etc et à des prix qui vont devenir astronomiques, l’Europe étant pauvre dans ces ressources.
    Et comme cette Europe a besoin d’un minimum d’énergie pour tourner et qu’aucun investissement de grande envergure a été fait pour remplacer les énergies fossiles, le risque est très grand que l’on fasse appel au …charbon, et là, ce serait la cerise sur la crise car le réchauffement climatique deviendrait incontrôlable et on peut parler effectivement d’effondrement .
    Il faut quand même noter qu’un pays pourrait sortir son épingle du jeu, ce sont les États-Unis qui pourront écouler leur pétrole et gaz de schiste, sans parler des armes pour les vendre aux pays en guerre et ils auront tout le loisir alors de « s’occuper » sérieusement de la Chine, leur objectif principal , les mouvement des flottes chinoises et américaines dans la mer de Chine vont sans doute s’intensifier.
    Bref,  » merci » Poutine pour ce moment dont la planète se serait bien passée !

  2. Bonjour Monsieur Jorion. Il me semble que au fond le but qu’à toujours poursuivi Poutine a été de retrouver un fonctionnement du pouvoir politique totalement arrimé au lobby militaro-industriel,comme du temps de brejnev et comme c’est toujours le cas aux Etats-Unis, mais sans comprendre que ce qui fait tenir la superstructure militaro industrielle aux states, c’est que des échelons de décisions démocratiques sont maintenus aux niveaux inferieures dans le but de conforter la superstructure. Ce qui bien entendu n’est pas le cas en Russie et dans ses pays satellites. En dessous de la superstructure, c’est le règne de la corruption et des mafias. Ce que Poutine nomme de façon générique « les néo-nazis » qui regroupe dans un méme ensemble les mafias et la contestation démocratique légitime. Finalement le pouvoir russe s’effondre de la méme maniere que s’est effondré le pouvoir Syrien. L’effondrement auquel nous assistons en ce moment, c’est celui du complexe militaro-industriel russe, comme seule structure de pouvoir, une réedition de ce qui a déjà eu lieu a partir de 1986 avec Chernobyl mais que l’occident n’as à l’époque pas laissé aller à son terme. Nous avons organisé son sauvetage, ce qui est la donnée qui échappe a Poutine ou qu’il ne veux pas voir.

    1
    1. @ Khanard
      5 avril 2022 à 11h53
      Ce film dont vous proposez ce lien, date déjà d’une dizaine d’année ; les choses ont bien changé depuis, dans ce pays qui ne manque pas d’attraits si l’on fait abstraction des problèmes actuels, concernant entre autre, l’approvisionnement du pays en denrées alimentaires.
      Le pétrole est nécessaire, ne fusse que pour le carburant des tracteurs des agriculteurs, des camions de transports, etc..
      Or, l’on connaît la situation concernant le blocus US appliqué depuis 62 ans et son durcissement sous la présidence Trump.
      Cuba avait pu obtenir du pétrole depuis le Venezuela, mais ce dernier pays a été lui aussi soumis depuis 2019 à de fortes sanctions de la part des USA, parmi ces sanctions figure l’arraisonnement possible des tankers allant vers Cuba, ce qui a forcément tari cette source d’approvisionnement en hydrocarbures et obliger à trouver d’autres sources, dont la Russie…
      Le comportement de nos ‘amis américains’ me plonge dans la perplexité, et particulièrement l’équipe de J. Biden, lequel déclare ne pas adhérer à la stratégie de « changement de régime » dans certains pays : https://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/le-changement-de-regime-cette-strategie-sulfureuse-dont-l-amerique-ne-veut-plus_2170717.html
      Or, c’est cette stratégie qui est mise en application depuis longtemps vis à vis de Cuba et plus récemment vis à vis du Venezuela, mais ce dernier possède un gros avantage que n’a pas Cuba : il possède de grosses réserves pétrolières que lorgne maintenant les USA, lesquels seraient prêts à revenir sur les sanctions afin de remplacer le pétrole qu’ils importaient de Russie…
      Manifestement, J. Biden compte bien sur les difficultés induites à Cuba pour initier un changement à la tête du pays, alors qu’il suffirait simplement de permettre à nouveau que les immigrés cubains en Floride puissent aider leurs familles par l’envoi de ‘remesas’.
      https://www.challenges.fr/monde/les-etats-unis-comptent-sur-l-assouplissement-des-sanctions-contre-le-venezuela-pour-s-assurer-un-approvisionnement-en-petrole_803869
      https://www.liberation.fr/international/amerique/la-surprenante-mission-de-la-diplomatie-americaine-a-caracas-20220306_4GFTT7KJ3FHX7PUMHCGLIA6IBM/
      Perplexité également concernant le gaz russe, car il semble avéré que l’Ukraine est toujours, après 40 jours de guerre, alimentée en gaz russe ?!
      Perplexité concernant la compagnie Aeroflot, elle est totalement équipée d’avions Boeing et Airbus, quel est le sort réservé aux pièces nécessaires pour la maintenance ?
      https://www.aeroflot.ru/fr-fr/about/plane_park

      2
        1. Je n’ai pas les compétences nécessaires pour juger quoique ce soit . Je ne souhaite pas entrer dans ce brouhaha incessant . Dans ce genre de situations seul le recul et l’intervention des autorités compétentes pourront démêler le vrai du faux.
          La seule certitude que j’aie est la présence d’un agresseur et d’un agressé . Et des morts . Beaucoup trop de morts .

          L’Histoire seule nous éclairera sur ce qui s’est passé . Et encore !

          4
      1. Après les faux charniers de Timisoara, diffusés la veille du réveillon de 1989 – m’en rappelle, étais encore gamin à regarder ces horreurs à la télé – le coup des armes de destructions massives en Irak avec la fiole de poison brandie devant l’ONU par Colin Powell et l’affaire des couveuses Quatariennes ravagées par les irakiens….on ne peut pas s’étonner qu’une certaine innocence se soit émoussée.

        8
        1. en fait l’évènement déclencheur a été la publication d’un rapport d’enquête effectué suite aux évènements du MaÏdan en février-mars 2014 . j’ai réalisé que nous n’étions que de pauvres victimes ballotés d’une aire d’influence à une autre.
          Si ça vous intéresse vous pouvez trouver facilement ce rapport d’enquête sur le site
          https://www.researchgate.net/search/publication?q=ivan+Katchanovski.

          seule la vérité m’intéresse.

          1
  3. Soyons positifs.
    Poutine déclenche la guerre atomique. Cela résout notre premier gros problème: la démographie. En plus les morts les plus nombreux (+- 1 milliards d’occidentaux) sont aussi les plus riches, donc les plus polluants. La destruction de l’industrie, des agricultures russe et occidentales complète la solution par la famine , les maladies, les irradiations et les massacres qui s’ensuivent . Le second gros problème: la consommation exagérée se résout par la misère.
    Beaucoup sur ce blog, réfugiés au ciel ou en enfer, se réjouiront de la fin de l’hyper-libéralisme judéo-américain en chantant les louanges à saint – Poutine
    (je ris jaune).

    2
  4. Depuis 2014 , j’ai en fait une angoisse supplémentaire : c’est que dans l’effondrement il n’y ait pas assez de survivants « présentables » pour fabriquer  » autre chose » :

    https://www.pauljorion.com/blog/2014/09/12/comment-rehabiliter-laction-politique-par-francois-leclerc/#comment-452406

    Très très maigre élément positif du jour : on peut survivre si on sait rester sobre :

    https://www.cae-eco.fr/staticfiles/pdf/cae-focus84.pdf

    3
    1. @Juannessy
      relire et relire encore et encore François Leclerc reste un enrichissement sans cesse renouvelé .
      J’ai relu récemment de Jack London « La peste écarlate » et j’avous que j’y ai trouvé là aussi une source d’angoisse .

        1. au moins dans la lecture, en particulier d’ouvrages relativement anciens, on trouve des récits exempt de l’émotion qui nous empêche de voir la vérité surtout en ces temps ci

          6
      1. L’angoisse nous permet elle de mieux appréhender le réel ou nous enfermé t elle dans des réflexes de survie individuelle qui ne feront que favoriser la conflictualité et l’effondrement ?
        N’est il pas préférable de nous détacher de l’angoisse pour être mieux à même de répondre aux défis qui se presentent et sortir du cercle vicieux de l’effondrement ?

        1. Je crois plutôt que l’angoisse envoie la plupart des gens dans les bras de gourous… souvent politiquement placé aux extrêmes.

          1. Nous sommes bien d’accord. C’est pourquoi il me semble urgent d’apprendre à se préserver de l’angoisse. Il y a finalement deux manières de ne plus avoir peur: l’aveuglement idéologique persuadé de pouvoir changer le monde quitte à faire usage de la force ou la conscience individuelle de ce que nous sommes réellement à l’échelle de la Vie et de l’évolution.

    2. Bonjour Juannessy,

      Vous écrivez : « Depuis 2014 , j’ai en fait une angoisse supplémentaire : c’est que dans l’effondrement il n’y ait pas assez de survivants « présentables » pour fabriquer autre chose » ».

      Il n’y a pas que l’effondrement qui efface de la carte des gens « présentables »… Il y avait avant tout les tergiversations à outrance de l’Humanité elle-même et sa peur de l’inconnu, ces deux autres « cliquets longs »…

      Le temps ! C’est une ressource très précieuse en systémique ! Or, nous n’avons eu de cesse de le gaspiller, et ceci trop souvent par peur du fait de notre ignorance collective…

      C’est ce que j’écrivais à Anne ce matin : « Il faut du temps, parfois des décennies, voire même des siècles, avant que des idées importantes percolent ! ». Or, les gens « présentables » ne peuvent pas vivre des siècles, c’est évident.

      Il faut donc cesser d’avoir peur de l’inconnu ! Car depuis 2014, combien de gens « présentables » nous ont d’ores et déjà quitté ? En écrivant cela, je pense par exemple à François Leclerc ou à Michel Leis, pour ceux que les ABPJ connaissent bien, je pense à des proches aussi, mais il y en a tant d’autres aux quatre coins du globe ! A chaque seconde, combien de gens « présentables » nous quittent sans que leurs idées aient eu le temps de percoler ?

      Regarder notre hôte par exemple ! Je me souviens d’une photo de lui beaucoup plus jeune, proprement rasé et portant des lunettes de Soleil, le dos tourné vers l’océan : c’était l’illustration phare des articles de Paul Jorion sur le site de ContreInfo de Philippe Barbel ; je vous parle de cela qui remonte à 2008, bien avant la crise des sub-primes… Moi aussi, en 2008, j’étais beaucoup plus jeune qu’aujourd’hui ; tic tac tic tac ; et ici, c’est aussi la radicalité des pensées qui fait peur ! Pourquoi donc ? La révélation de l’effondrement n’est elle pas elle-même si radicale ? Pourquoi diable l’alerte ne le serait-elle pas aussi ? Pourquoi ne lui accordons-nous pas plus d’importance ? J’en suis témoins depuis plus de 12 ans.

      Or, même 14 ans plus tard, en dépit de tous ses efforts, Paul Jorion n’est-il pas encore perçu lui aussi, comme un inconnu par la plupart des gens tout autour de chacun(e) de nous ? Il faut parfois compter des siècles vous dis-je pour que cela percole… Seuls ses écrits lui survivront au profit, peut-être, des IAs, qui découvriront autrement grâce à lui, Aristote, Freud, Keynes, Robespierre, Smith, Turing, Zola, etc… Dit autrement, les gens « présentables » demeurent bien trop souvent à tort des inconnus, et ceci pendant trop longtemps…

      Vladimir Poutine quant à lui est loin d’être un inconnu ! Or, qui a réellement eu peur de lui jusqu’ici ? Qui a réellement eu peur du connu ? Alexeï Navalny nous avait pourtant alerté sur ce point ! Malgré cela, toutes les conditions étaient finalement réunies pour qu’il devienne le pire tyran de ce premier quart de XXIème siècle, et ceci malgré nous…

      Nous gaspillons trop de temps… Et c’est hélas ! irrattrapable !

      Alors bon.

      Amitiés,

      Philippe

      2
  5. Charles Sannat aujourd’hui ( https://insolentiae.com/cest-la-normalisation-des-taux-longs-pour-christian-de-boissieu/ ) :

    « Soit on laisse faire et l’inflation va exploser et réduire le pouvoir d’achat des gens de manière très rapide.
    Soit on tente de lutter contre l’inflation en montant les taux ce qui ne fera pas venir plus ou moins de gaz russe et on accélère une récession.
    En plus en zone euro, si nous perdons le contrôle des taux avec l’endettement hétérogène entre des pays comme l’Allemagne, l’Autriche et les Pays-Bas d’un côté et la France, l’Italie et la Grèce de l’autre, ce sera la catastrophe monétaire assurée. Si l’euro explose (ce qui nous permettrait de retrouver notre souveraineté monétaire et serait donc une bonne chose) ce sera forcément douloureux, mais différemment de la lente agonie que cette monnaie unique nous impose depuis plus de 20 ans.
    A tout cela vous pouvez rajouter que nous importons tout, de Chine pour nos bidules, et de Russie en grande partie pour nos énergies.
    L’Europe est un colosse aux pieds d’argile qui va vaciller dans les prochains mois.
    La question est simple.
    Tiendra-t-on, ou va-t-on s’effondrer ?
    Si nous tenons tant mieux, mais au cas où, préparez-vous au scénario de l’effondrement. C’est plus prudent. »

    2
    1. Ah le mantra de « notre souveraineté monétaire qui serait une bonne chose »… Merci c’est distrayant et en ce moment on a bien besoin de s’évader un peu.

      1
  6. Ma voisine vient de m’envoyer un sms pour m’indiquer qu’elle avait dans son camion quelques cagettes de patates à planter, ce qui sera fait ce soir au pied de nos immeubles.

    3
    1. moi j’ai mes plants de tomates qui attendent depuis le 26 janvier . je plante ? je plante pas ? si effondrement il doit y avoir à quoi bon ?
      Tiens au fait le jugement qui oppose M. Jorion et son voisin ? j’ai retenu la date du 18 mars , où en êtes vous M. Jorion ?

      1
    2. Vos petites routes de patates improvisées en bas de l’immeuble va falloir bien les surveiller , que des sangliers affamés viennent pas vous les deterrer pendant la nuit , vous seriez bien tient !

      1
  7. Dans l’ordre d’apparition.

    Vous ne savez pas si il y a véritablement une retraite des Russes ou si ils se préparent à utiliser d’autres types d’armes. Vous ne mentionnez pas d’autres pistes, ce que je comprends comme le rejet d’autres hypothèses. Pourquoi n’envisagez vous pas, comme on peut le lire sur quelques sites, que nous soyons face à une stratégie d’isolement des corps d’armée ukrainiens aux quatre coins de l’Ukraine et à un recentrement de forces russes sur le Donbas là où sont concentrés depuis le début des corps d’armée ukrainiens assez nombreux ? Sans doute parce que cela vous semble de la pure propagande pro Poutine.

    Pour ce qui est de l’OTAN votre raisonnement n’est recevable qu’à condition d’adhérer à la propagande « occidentale » et ignore délibérément qu’un nombre non négligeable de pays y résistent.

    Vous êtes depuis longtemps en phase avec les analyses et prévisions du GIEC et alertez encore une fois sur la nécessitée d’agir aujourd’hui et maintenant. En ce qui concerne la France, les élections présidentielles de dimanche prochain pourraient être l’occasion de porter au second tour un candidat que vous ne voulez pas soutenir alors qu’il est le seul à gauche à pouvoir prétendre y accéder et que ce candidat porte un programme approfondis sur la bifurcation que vous appelez de vos vœux. Vu l’urgence votre position est-elle bien celle d’un « optimiste » ?

    Vous prônez la paix et la désescalade et quand ce même candidat propose de sortir de l’OTAN, d’organiser une conférence européenne sur les frontières, etc. vous le disqualifiez en le considérant pro Poutine.

    5
    1. Vous prônez la paix et la désescalade et quand ce même candidat propose de sortir de l’OTAN, d’organiser une conférence européenne sur les frontières, etc. vous le disqualifiez en le considérant pro Poutine.

      Vous confondez hardiment la cause et l’effet.

      Vous dites :

      – ce candidat propose de sortir de l’OTAN
      ==> vous le disqualifiez en le considérant pro Poutine

      En réalité :

      – ce candidat s’EST disqualifié en étant pro Poutine *
      ==> ce qu’il pense de l’OTAN, de l’intelligence artificielle, de la conquête de l’espace, etc. m’est totalement indifférent

      * et pro Bachar al-Assad, voir le dossier accablant accumulé sur le Blog de PJ au fil des années

      18
    2. De toute façon vous avez tort , car quoique vous disiez , quiconque ose critiquer l’Otan est illico presto catalogué pro Poutine, même si vous êtes à des années lumières comme moi d’un tel personnage, un ultranationaliste de droite.
      Ceci dit , tout ça est très logique , car ceux qui ont plus ou moins avalisé les guerres otanesques et les crimes de guerre en Libye, Afghanistan , Irak ou au Kosovo et j’en passe avec des milliers voire des centaines de milliers de victimes, toutes ces belles personnes ont enfin de quoi se refaire la cerise en oubliant qu’il n’existe pas de guerre propre, elles sont toutes sales.
      Bien sûr qu’il faudra faire une enquête sur les crimes de guerre en Ukraine, bien sûr qu’il faudra que les responsables soient jugés et sévèrement punis, Poutine compris, mais les Bush and Co , eux, n’ont rien à craindre, là est le problème et beaucoup de pays ont compris ce décalage et cette injustice.

      8
      1. Euh, c’est quoi ce procès d’intention gratuit l’arsène !

        Paul Jorion dit en plus exactement l’inverse dans sa vidéo au sujet de l’OTAN. Il dit clairement qu’on aimerait bien retrouver la NUANCE, au lieu d’être « obligé » de se rallier autour de l’OTAN… Suffit d’écouter de 1mn15 à 2mn25.

        Y a pas que des pays qui ont compris ce décalage, y a tous les gens qui réfléchissent. Et ça fait un bail.

        Et comprendre cela n’enlève en rien la condamnation nécessaire sans aucune réserves de la guerre de Poutine et de ses exactions. En revanche c’est cette propension à toujours venir ramener ça sur le devant de la scène dans la situation qui nous interpelle en ce moment en Ukraine qui prête légitimement à interrogation. Qui plus en est quand on se pose en victime permanente d’une censure ou d’une catégorisation en retour.

        3
  8. Ce matin, je me suis rappelé après avoir pris connaissance du résumé paru sur le site de  » Reporterre » du dernier rapport du GIEC, de votre vidéo datée du 5 mai 2019 dans laquelle entre autres sujets vous abordiez la question épineuse des  » fascismes en col bleu et en col blanc « .
    Que faire ? Que faire ?  » demandiez-vous.

    Je ne crois pas abuser en gageant que votre position n’a pas changé.

    1 / Alors à mon tour j’interroge :  » Pourquoi au deuxième tour de l’élection présidentielle faudrait-il choisir entre deux chemins qui après nous avoir conduits au chaos nous mèneraient sûrement à la mort ?  »
    2 / Autre question difficile : En quoi le résultat de cette élection nous engagera-t-il vraiment ?
    3 / Ne sommes-nous pas face à la nécessité d’en appeler à une forme de désobéissance qu’il faudrait souhaiter fertile ?

    Tout est à reprendre – TOUT – et nous serons bientôt marris d’avoir perdu du temps à ruminer des passés qui ne passent pas.

    4
    1. Certainement intéressant mais je ne suis pas anglophone , de la part d’une institution internationale un travail de traduction serait opportun .

  9. Tiens Mr Soubeyrand, puisque je vous vois passer : où est la catastrophe que vous annonciez en grande pompe à propos du varian Omicron pour au plus tard fin Février ?…

    12
    1. après avoir atteint un plateau vers début Mars à un peu moins de 1500 patients en soins intensifs , depuis quelques jours la pression est de nouveau à la hausse ayant largement dépassé les 1500.
      pour rappel , les creux de vague des 2 précédents variants en 2021 (A et D) se situaient vers 1000 patients en USIntensifs.

      2
  10. Philippe Soubeyrand, Chapeau pour votre changement de vie radical. la sobriété/décroissance est la seule voie .
    Pouvez vous remettre les liens vers vos livres svp ?
    Merci

    1
  11. il n’y a que Melenchon qui puisse nous sortir de cette spirale infernale , qui pourrait peut être mener à l’apocalypse , donc désolé même si on est pas d’accord sur tout avec son programme , pour ma part il n’y a pas à tergiverser quand on fait la balance avantages / inconvénients

    9
    1. Quand on commence à croire qu’un seul homme peut nous sortir de la mouise, c’est le début de la croyance en « l’Homme Providentiel « . Alors sa parole devient sacrée et les croyants marchent derrière lui en ordre de bataille. Si l’Histoire nous a appris quelque chose, c’est bien celle là.

      4
      1. Mélenchon a une sympathie pour les dictateurs, et on le sent bien prêt à ecrabouiller les contre pouvoir de presse ou de justice qui se mettrai en travers de sa route…

        Tout ça ne colle pas avec le présidentiable républicain qu’il prétends être.

        Son atout est d’être bien entouré, d’avoir su rassembler des compétences pour construire un programme.

        Est ce que son entourage peut contenir son penchant dictatorial, est-ce une question que nous avons envie de tester grandeur nature ?

        4
        1. De toute façon, vu qu’il « est le peuple », quand il parlera, alors c’est nous qui parlerons par sa bouche, dans un sentiment apaisant de communion !
          Soyons sérieux et un peu moraux, cet individu, promesse de 6ème république ou pas, s’est disqualifié pour les motifs indiqués plus haut par Paul Jorion.
          Et sans croire naïvement que les USA ne veulent que le bien du monde, l’OTAN nous maintient dans un ensemble constitué en grande partie de démocraties libérales. Ce que je vois à l’Est me donne tout de même plutôt envie de rester dans l’OTAN.

          1
  12. Effondrement : https://www.sosfaim.be/guerre-en-ukraine-une-menace-pour-la-securite-alimentaire-une-de-plus/
    Voir aussi mes infos sur le fil précédent : les fabriques de tuiles sont à l’arrêt avec le prix du gaz, créant une pénurie. Les clous de toiture : + 50%.
    On va à toute vitesse vers une inflation incontrôlable, qui va frapper avant tout la consommation.
    Laissez les infos de guerre pour les fils précédents…
    J’ai fait un début de réponse à cette vidéo sur le fil précédent (discussion Philippe; Anne, PYD..)

    3
    1. @Chabian L’augmentation des prix est une manière optimale d’assurer le rationnement avant la disparition éventuelle du produit.
      La consommation ne va pas décroitre puisque les prix vont augmenter, les banquiers et le pib seront content.
      En volume il y aura diminution, mais n’est-ce pas ce que l’on affirme rechercher ici ?
      Il ne faut surtout pas indexer les salaires et revenus.

  13. Vous avez les fonds ? 😉
    En général, ils sont gratuits pour les présidentiables… Paul présentez vous ! 😀 Pour 2027, on a le temps devant nous. Paul n’aura plus mal au genou et l’effondrement sera suffisamment avancé pour faire de Paul notre homme providentiel !

    1. L’unité de compte est, me semble-t-il, le KiloPatate (KP) et le montant de 0.9KP.

      Juan se chargera de 50% et collectera les 49.977% restants auprès des commentateurs du BPJ (Jduc abondant à hauteur de 0.023% comme d’hab), le tout garanti sur les fonds personnels de CloClo… bien évidemment.

      (Go-between, je me contenterai des 3.5% de com’ habituels : les tartuffes tombent le masque !)

        1. Ah mince… Je me mets à jour de temps en temps et il me semblait l’avoir lu récemment.

          Que la Force soit avec lui ! Vous, Juan 🙂

          (Jersey pour la com’, ça ira bien…)

          1
  14. Coucou,

    Votre systeme de pensée concernant le climat rejoint poutine concernant l’ukraine.
    çà me surprend pour quelqu’un que je considère comme progressiste .
    Je ne comprend pas votre sectarisme concernant ce sujet.
    Ne me répondez pas en m’invoquant je ne sais quelle certitude comme si vous tutoyez dieu, s’il vous plait.

    a un moment donné, je me suis même demandé avant le commencement de la guerre ukrainienne, si vous n’etiez pas objectivement en accord avec le point de vue russe concernant l’occident en général.

    Bizarre bizarre .

    Bonne journée

    Stéphane

  15. Accuser les gouvernements d’immobilisme en matière de climat est un peu facile. Les hommes politiques ne s’occupent d’un problème que si les électeurs les poussent à le résoudre. Nous avons sans doute les représentants que nous méritons et qui nous ressemblent. Ainsi, que faites-vous utilement de votre côté pour combattre le réchauffement climatique. Avez-vous, par exemple, baissé votre chauffage, changé votre alimentation et réduit le nombre de vos vidéos ?

    3
    1. Ainsi, que faites-vous utilement de votre côté pour combattre le réchauffement climatique. Avez-vous, par exemple, baissé votre chauffage, changé votre alimentation et réduit le nombre de vos vidéos ?

      Des remarques comme celle-là étaient sympathiques il y a cinquante ans : si tout le monde avait suivi votre conseil, il aurait été possible de changer de cap en quelques siècles seulement. Malheureusement, en les faisant aujourd’hui, quand le GIEC nous donne 3 ans pour abandonner notre civilisation du pétrole, je suis désolé, vous donnez simplement le sentiment de vous moquer du monde.

      4
      1. Pourtant, certains ont choisi d’agir en restreignant leurs consommations dans le petit espoir de changer les choses, ou du moins, de ne pas contribuer au désastre. Se moquent-ils aussi du monde?
        Votre réponse ne propose aucune action personnelle pour améliorer la situation et vous semblez dire que, de toute façon, il est trop tard pour modifier nos comportements. Soit, mais dans ce cas, il ne faut pas se plaindre des autres ou de nos gouvernants qui ont finalement le même raisonnement que vous. Toutefois, en nous rappelant la directive du GIEC, je suppose que vous avez arrêté votre consommation de pétrole, sinon à quoi sert-elle et quel est ce “nous” qui aurait encore de 3 ans pour agir ?

        PS. Il faut qu’on oublie ceux qui prétendent que tout est condamné, ils ne font et ne nous apporte rien.

        2
        1. Je vous recommande la lecture de

          « Le dernier qui s’en va éteint la lumière » (2016)
          « Se débarrasser du capitalisme est une question de survie » (2017)
          « Comment sauver le genre humain » (2020 – avec V. Burnand-Galpin)

          cela vous permettra de vous faire une idée moins floue des mesures que je préconise.

      2. Et de plus @Paul Jorion m’avait déjà répondu exactement à la même question il y a plusieurs années par une autre : comment voulez vous lutter contre des adversaires très puissants si vous vous interdisez d’utiliser les mêmes moyens qu’eux ? Après l’avoir taquiné plusieurs fois, il m’avait mis définitivement KO. AMHA il a raison. Ce qui ne m’empêche pas de faire ce que vous dites, @Michel Lamère, mais en sachant que ça ne sert strictement à rien (idem mon boycott personnel concernant le gaz russe).

    2. Coucou,

      je crois qu’il faudrait arreter de fumer ! çà rechauffe la planête ….

      POurquoi 3 ans, pas 5 ans, ou deux ans ou 30 ans ….

      Les rapports du Giec pour les décideurs sont risibles, pour être poli !

      Comment conjuguer progrés , justice sociale et rationalité ? Ce n’est manfestement pas possible quand on parle climat.

      La gauche aura fait un grand progrés quand elle se sera debarrassée du sujet climatique(pour moi sans importance) pour aborder les vrais sujets sociétaux liés aux progrés dans une science qui s’appelle ecologie. L’ecologie, comme son nom l’indique, n’est ni politique ni utopique, ni catastrophique ou phiste.

      Bonne soirée

      STéphane

      2
        1. Coucou,

          Oui je me doute que la question n’est pas nouvelle. J’aime bien le point de vue de jacques monod qui est revenu dans l’actualité avec les vaccins arn. Il envisageait bien la dérive actuelle et proposait « une ethique de la connaissance ». Mais ce problème est vieux comme le monde. J’écoutais dernièrement sur france culture le point de vue de platon concernant l’opinion et le savoir. les sujets se rejoignent.

          Bonne journée

          STéphane

    3. Dans la foulée des critiques envers Pierre Rabhi, un article (je ne sais plus où, désolé) avait remis en cause la logique du colibri. Faire sa part est évidemment générateur d’expérience mais reste vain si l’essai n’est pas transformé sur la scène politique. Quoi que je fasse, le parking du centre commercial situé à deux pas de chez moi reste bondé chaque week-end quand seulement 300 personnes manifestent en centre-ville à deux kilomètres de là (je parle d’une ville de plus de 200000 habitants et d’une agglomération de plus de 350000 habitants).
      Si je m’en tenais à votre logique, je sombrerais dans un défaitisme mortifère. Cependant, l’exemple du tri sélectif (même s’il est critiquable, j’en vois déjà certains venir) montre que la minorité agissante et engagée (une élite, en quelque sorte) peut mettre en place des mécanismes qui améliorent notre société.

  16. Pour paraphraser le titre que nôtre hôte… donne au traitement du sujet qu’il nous soumet… est-ce que ce qui suit, contextualiser plus spécifiquement sur les enjeux de politique intérieure, de la France… est « hors sujet »…?

    C’est aujourd’hui… que passe comme une lettre à la poste, dans « l’opinion publique » (cette pute qui prend par la main le juge des « bas instincts ») la supercherie , l’imposture… du pluralisme (et de la neutralité, impartialité…) de candidatures débattant au premier tour d’élections présidentielles au « royaume de la démocratie française », de toutes les propositions respectives… ou que casse la chape la plomb pesant dessus sans en avoir l’air…?

    « Ça fait une décennie déjà que la « dynastie Le Pen » « dédiabolisée » and Co (le « diable se niche dans les point de détails » : zémmour…) se fout « royalement » des situations de NON RECOURS à la justice, aux faillites institutionnelles, constitutionnelles… en cas de discriminations impunies à l’embauche, lors de l’accès aux logements, dans l’accès à l’assistance sociale « sociétale »… « discriminations systémiques » traduites dans leurs extrêmes par des brutalités commises, au cours de contrôles aux faciès, « manifestations interdites » par une partie croissante du personnel du « monopole de la légitime violence de l’État », personnel votant à plus de 50 % pour l’extrême/droite extrême…

    Ça fait aussi, presque une décennie – alors que le pantoufler du verrou de Bercy, nommé E. Macron, devenu conseiller du quinquennat Hollandais, puis ministre du « nerf de la guerre » que gère aujourd’hui les « cabinets de conseils » – que le « roi te touche dieu te guérit » et sa cour « Jupitérienne », sont dans le même registre du « nihilisme », « négationnisme »… entre autre point commun avec l’extrême droite/droite extrême… des situations d’injustices, d’inégalités de cas NON RECOURS (majoritairement concentrées dans les territoires, institutions scolaires, hospitalières… accumulant le plus d’inégalités de « destin »…) en cas de non redistribution du soit disant « pognon de dingue mis dans les minimas sociaux, qui fait que les pauvres, le restent et se déresponsabilisent »…

    A quelque jour à peine du premier tour des élections présidentielles… ni l’une d’extrême droite (contrairement aux « chiens de garde », « donneurs de leçons de morales… » des médias mainstream, j’assume d’être poursuivie devant la justice, en diffamation, pour accuser M. Le Pen d’être d’extrême droite, donc…), ni l’autre ( soit disant « apolitique ») n’auront débattu contre la légitimité du pluralisme démocratique que leurs détracteurs, opposants politiques, attendent (M. Poutou qui lors d’un débat sur un plateau demanda « vous savez ou passé, E. Macron, vous… ? »… Puis rappela contre « l’omission… » de « l’animatrice plateau » le pénigré de la candidature nommée zemmour : « raciste », « multirécidiviste condamnée à l’incitation à la haine raciale »…) de la proposition d’obliger les ayants-droits/bénéficiaires du RSA, à effectuer entre 15 et 20 heures/semaines, de « travail gratuit », de « bénévolat contraint » (dans le secteur privé comme public), au nom de leur « DEVOIR d’insertion » (stage compris)…

    D’aucun.e d’elle-lui n’aura échangé avec les autres oppositions démocratiques, LÉGITIMES pourtant… sur ce que la « préférence nationaliste » dans l’attribution des aides sociales… familiales… chômages… de droit à la retraite… ou autre CONTREPARTIE à l’attribution des « minimas sociaux »… et autre renforcement des politiques « élitistes », « méritocratiques », « d’excellence »… auront comme impactes négatifs pour les populations pauvres, précaires, dont plus de 6 générations de leurs descendances, ne suffiront pas d’espérer trouver une place dans la file d’attente d’un « escalier social » s’effondrant à la suite du risque croissant du dérèglement climatique, de la perte de la biodiversité, des guerres commerciales, monétaires, de « civilisations » (« compétitivité de croissance démographique »), de la poursuite de la croissance du consumérisme (épuisant plus de trois planètes par an, pour notre modèle) puis du PIB… et du refus d’accueil de « réfugié.e.s… »…

    D’aucune candidature autre que le duo mortifère… va débattre avant le deuxième tour… du fait qu’en cas de refus, « d’abstentionnisme »… la citoyenneté n’aura plus de droit à la solidarité, à l’assistance des dépenses sociales et « sociétales » (soit disant « cancer de la société », coûtant soit disant « trop chères », étant « présumées innocemment » trop « généreuses »)… alors qu’entre 3 et 5 milliards d’euros par ans « d’économies sur les dépenses sociales », sont faites en ne les redistribuant pas à celles et ceux ignorant leurs droits, stigmatisé.e.s, ostracisé.e.s… dont leurs droits de savoir en tant que citoyenneté, n’est pas respecté…

    Et vous trouvez ça « normal » que le débat à ce sujet spécifique, singulier, des inégalités, injustices, « discriminations systémiques », de la redistribution des richesses que les plus assistés sans contrepartie refusent de partager (on parle des propriétaires privés d’actions, d’entreprises, de salaires variables, stock-options, retraites chapeaux/dorées, assurances vies/par capitalisation, spéculant de façon dérégulée, déréglementée, sur les stocks gérés en flux tendus, problèmes d’approvisionnement de stockages, et les hausses de prix, dépenses contraintes, de biens de premières nécessités sanitaires – « vaccins… » gants, blousses, masques, respirateurs, oxygène de réa, médicaments, capteurs de co²… – sur les besoins existentiels insatisfaits pour les plus pauvres, précaires, de subsistances – denrées alimentaires, énergétiques, carburant, électricité, gaz…, propriétaires privés assistés avec « l’immorale optimisation… » la fla tax, les baisses des impôts de production, sur société, la suppression partielle de l’ISF, le « droit à l’erreur fiscale », etc, propriétaires privés faisant toujours privatiser plus de profits, dividendes indécents et socialiser leurs dettes privées pourries, pertes casinos…) … n’intéressant dans sa réduction qu’au moins disant moral, éthique, social, fiscal, environnemental… la complexité de sa particularité… que les doutes, incertitudes, du « ras le bol fiscal », du « poujadisme » des « temps de cerveaux disponibles », ne trouvant comme seule « réconfort », « réconciliation » qu’auprès de la « DICTATURE des émotions » sondant tous les jours que leurs plus « bas instincts » vouant un « culte féroce » à la croissance de leurs seuls « pouvoir d’achat »… n’ai lieu que lorsque « Jupiter » décidera de descendre, « perché sur un éclair foudroyant »… de sa « naturelle divine posture » de domination, pour faire briller sa « vertu » face au « bon sens » du « coté obscure des forces de l’axe du mal » qu’il caractérise par l’extrême droite (comment ne pas être d’accord avec ça d’ailleurs) et l’abstentionnisme… ? »

  17. Mon général, la mission c’est de nettoyer la zone, y’a des troublions qui ont récupéré une manif en Ukraine et qui foutent le bordel, ils voudraient réécrire l’OTAN, voyez-vous ça, vous passerez quelques temps pour les méchants de service, vous ferez semblant d’être en peine pour en attirer le plus possible de toute l’Europe dans un piège, on fera semblant de vous sanctionner, il faut qu’on vide les stocks d’armes, on attrapera quelques riches pour détricoter certaines affaires, on donnera le top pour que vous déroutiez le gaz vers la Chine, il faut accélérer la transition énergétique, la Chine a besoin de plus de gaz et moins de charbon pour se détourner de Taïwan, les américains seront d’accord! Bientôt pu de gaz, pas le choix! Mon général, vous avez carte blanche! Ah oui, pas de nucléaire, hein! On va vous fournir du matériel Thales, vous ferez du tir précis, pas de boucherie! Mais attendez-vous à ce qu’ils se cachent derrière la population et qu’ils vous fassent porter le chapeau! Le Donbass est une zone charbonneuse, il faut tout refaire, vous pouvez raser le décors et vous pourrez faire le tri! Le nucléaire, ce sera pour plus tard, au cas où on échoue la transition énergétique, pourquoi pas unune écolo en Ukraine? Pour la suite, on hésite encore entre la catastrophe de l’emballement climatique, et un système fonctionnant avec des quotas pour éviter que les prix ne s’envolent définitivement avec la déplétion des ressources, on dirait qu’on n’a pas vraiment le choix, on vous rappellera peut-être pour une dernière mission de sabordage, parceque c’est pas gagné, mon général! Opération « sus aux complexes industriels », en concertation avec la population! Le feu nucléaire localisé devra servir à frapper ce qui cause l’embrasement généralisé! Mon général, vous tombez à pic!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.