Du rififi à la US Supreme court !

Christine Blasey Ford : le grain de sable dans la nomination de Brett M. Kavanaugh à la Cour suprême des États-Unis

* « Anita Faye Hill (née le 30 juillet 1956) est avocate et universitaire américaine. Elle est professeure de politique sociale, de droit et d’études féminines à l’Université Brandeis et membre du corps professoral de la Heller School for Social Policy and Management de Brandeis. Elle est devenue une personnalité nationale en 1991 lorsqu’elle a accusé Clarence Thomas [qui sera nommé juge à la Cour suprême], son superviseur au département américain de l’Éducation et à la Equal Employment Opportunity Commission, de harcèlement sexuel. »

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

* Le Monde Paul Jorion : « Le genre humain est bisexué, cela implique des comportements distincts », le 30 janvier 2018

Le même texte sur le blog, le 11 janvier 2018

1Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Trump : l’affrontement final ? le 18 septembre 2018 – Retranscription

Retranscription de Trump : l’affrontement final ? le 18 septembre 2018. Merci à Olivier Brouwer et Eric Muller !

Bonjour, nous sommes le mardi 18 septembre 2018. Et, avant tout, merci à vous tous qui m’envoyez des vœux de prompt rétablissement ! Je me soigne et je me repose !

Deux événements dans l’actualité des États-Unis, qui font penser qu’on arrive à un showdown, la clôture, le grand finale, dans les aventures de M. Trump. Il y a une chose qui ne vient pas de lui, et qui ne lui est pas favorable, et puis il y a une chose qui vient de lui et qui ne fera que précipiter les choses : c’est une manœuvre un petit peu désespérée de sa part.

Continuer la lecture de Trump : l’affrontement final ? le 18 septembre 2018 – Retranscription

20Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Une coïncidence, sans plus…

Le samedi 8, il y a douze jours, après notre débat, j’avais demandé à Barbara Debusschere, qui en avait été la modératrice et qui se trouve être Ostendaise, où aller déjeuner. Elle m’avait dit : « À la Brasserie du Parc. Vous en aimerez l’atmosphère. » Où je me rendis donc.

Une fois assis sur la banquette, je notai ce qu’il y avait derrière moi.

De gauche à droite : Stefan Zweig et Joseph Roth

Continuer la lecture de Une coïncidence, sans plus…

6Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Accord de coopération de Paul Manafort avec la justice américaine § 37, page 22

Je lis consciencieusement l’accord de coopération de Paul Manafort avec la justice américaine. Je vous rappelle que ce lobbyiste américain, représentant depuis les années 1980 aux États-Unis les intérêts de personnalités russes et d’alliés de la Russie, ancien directeur de campagne présidentielle de Trump, et dernier membre du cercle rapproché du Président à ne pas coopérer pleinement avec la justice américaine, s’est mis à table le 13 septembre en échange d’une réduction de peine sur des infractions multiples. Il s’est agi là d’un revers considérable pour Trump dont l’avocat, le comptable, le directeur de publications étouffant toutes les affaires scandaleuses le concernant, et l’avocat de la Maison-Blanche, coopéraient déjà avec la justice.

Continuer la lecture de Accord de coopération de Paul Manafort avec la justice américaine § 37, page 22

10Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’« instinct du tout va très bien, Madame la Marquise »

Courrier reçu à l’instant (qui me rappelle ceux que je recevais en 2006 : « Mais il y a toujours eu des gens qui ne pouvaient pas payer leurs traites… ») :

J’ai du mal à comprendre votre acharnement contre Trump qui occupe maintenant une belle part de votre  blog.

Dans le meilleur des cas il sera destitué ; d’autres l’ont été. Bien. Et après ? L’un poussera l’autre et la terre tournera toujours dans le même sens …

Ma réponse :

Vous ne semblez pas vous rendre compte des dégâts irréparables que Trump est en train de causer.

C’est un très grand mystère pour moi pourquoi des tas de gens ne voient pas une chose qui crève à ce point les yeux. C’est peut-être l’« instinct de mort » dont parle Freud.

Mais le fait est que je n’ai jamais cru à cette histoire d’« instinct de mort » (Thanatos) chez Freud. Ce dont il s’agit c’est d’une prédisposition à penser que quoi qu’il arrive, la situation est à peu de choses près business as usual. Et je suis convaincu que c’est là  la source de nos plus grands malheurs.

Ce qui nous conduit à l’extinction, ce n’est pas l’« instinct de mort », c’est l’optimisme béat : c’est l’« instinct du tout va très bien, Madame la Marquise ».

16Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le nouveau « réalisme » : sauver le genre humain, 12 septembre 2018 – Retranscription

Retranscription de Le nouveau « réalisme » : sauver le genre humain. Merci à Cyril Touboulic !

Bonjour, nous sommes le mercredi 12 septembre 2018, je suis à Strasbourg. Et si vous êtes à Strasbourg ou dans les environs, vous pouvez venir m’écouter tout à l’heure, à 20 heures, aux Bibliothèques idéales. Je serai interrogé par Thierry Jobard, de la librairie Kléber. Et je ne suis pas seul, c’est un événement important chaque année où il y a beaucoup de monde qui est invité. Dans le train qui m’a mené de Paris à Strasbourg, hier, il y avait à quelques mètres de moi, Étienne Klein. Et au moment de descendre du wagon, nous nous sommes dit exactement la même chose : « Je t’avais reconnu, mais je ne voulais pas te déranger ! » Voilà, on a quand même pu discuter un petit peu, en particulier du temps… et du vide ! auquel il va consacrer son prochain bouquin. Il m’a d’ailleurs fait une petite plaisanterie quand je lui ai dit que moi je travaillais sur Trump, il m’a dit : « Je travaille sur la même chose : j’écris un livre sur le vide. »

Continuer la lecture de Le nouveau « réalisme » : sauver le genre humain, 12 septembre 2018 – Retranscription

20Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Woodward sur Trump et « haute trahison », le 13 septembre 2018 – Retranscription

Retranscription de Woodward sur Trump et « haute trahison », le 13 septembre 2018. Merci à Eric Muller !

Bonjour, nous sommes le jeudi 13 septembre 2018. Je vais aller très très vite en raison du téléchargement extrêmement lent dans la chambre d’hôtel à Strasbourg, où je me trouve. Mais il faut que je vous dise quelques mots à propos de Trump, de Donald Trump, le président des États-Unis – à partir de ce que des gens lisent dans le livre de Bob Woodward, qui est en vente aux États-Unis depuis le 11, depuis avant-hier. Malheureusement – j’ai encore vérifié quand je recevrai [mon exemplaire du livre] – je l’ai commandé en pré-vente et ne le recevrai que vers le 1er octobre, donc je dois faire confiance aux gens qui lisent [avant] moi ce livre, qui trouvent des choses. Et, d’abord, un peu petit retour en arrière.

Continuer la lecture de Woodward sur Trump et « haute trahison », le 13 septembre 2018 – Retranscription

0Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Grand cycle de conférences de Paul Jorion à l’Université catholique de Lille (?)

Ouvert aux commentaires.

Lundi dernier, nous nous sommes mis d’accord sur le principe d’un Grand cycle de conférences que je donnerais à l’Université catholique de Lille durant l’année académique 2018-2019.

Le (?) au bout du titre est dû au fait que nous n’avons encore déterminé ni le contenu, ni la forme. Aussi dites-moi ce que vous aimeriez m’entendre dire, tout seul ou avec des invités ? avec quelle périodicité : une fois par mois ? une fois par semaine pendant deux mois ? à quelle heure de la journée ? etc.

Lille est idéalement placée au coeur de l’Europe : en train, à 35 minutes de Bruxelles, 60 minutes de Paris, 82 minutes de Londres.

J’attends vos remarques et commentaires. Merci d’avance !

6Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Accord de coopération avec la justice de Paul Manafort

La décision hier de Paul Manafort, ancien directeur de campagne présidentielle de Donald Trump, de coopérer pleinement avec la justice, est un sérieux revers pour le président puisqu’il s’agissait de la seule personnalité ayant encore refusé de se mettre à table.

Je vous en dirai davantage après avoir lu le texte de l’accord de coopération (117 pages).

18Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

*Le seul Blog optimiste du monde occidental*