Covid-19 : Réanimation : les services commencent à se vider, par a113

La courbe bleue représente le taux de variation des admissions en réanimation (en comparant la moyenne des 7 jours courant à celle de la veille) appelé ici  : « dynamique » (d%)
si >0 , les services se remplissent
si=0 , situation en plateau
si<0 , les services se vident.

on était >0 depuis fin Juillet +++

la courbe rouge est la courbe en valeur absolue lissée sur une semaine des entrées en réanimation (multiplier par 100 pour obtenir le chiffre réel.)

__________________________________________________________________________________________________

Nous sommes donc au pied du mur. Le graphe est spectaculaire (d% < 0).

En fait, nous sommes dans un couloir temporel. Ante, la 2e vague, qui passe majestueusement, nous surplombant d’un côté. Post, un néant, terreau des complotismes, nous attend, de l’autre côté… L’estran est bien désertique. Nous savons, du moins je l’espère, que la seule chose dont nous sommes capables pour l’instant pour parer l’offensive virale c’est de réduire à leur strict minimum les relations sociales … Qu’en faire, sachant que la santé mentale de toute une population est en question ?

Plus banalement : peu d’infos sur la durée d’ immunisation des différents vaccins annoncés. Persistance des mots d’ordre concernant les mesures de restriction prévues après le 1er décembre, et à ce niveau là, aucune inversion des processus de prise en charge de l’épidémie en vue, c’est grave.

Partager :

Est-ce le dernier sursaut décisionnel des baby boomers ?, par Docteur Bob

J’ai reçu tout à l’heure ce courrier excédé. J’ai proposé à son auteur de le publier. Il en a été d’accord.

Je suis médecin, je vois les gens et leur peur, leur panique et la conséquence directe des confinement puis de la panique entretenue et des NPIs politiques.

Un mot à propos des actions politiques et des (NPIs = « Non Pharmacological Intervention ») imposées il est curieux par exemple que le dernier confinement soit décidé juste à l’apex des courbes (30 octobre en France pour un pic le 2 novembre de l’aveu (2 semaines après) de la DGS) idem en Belgique. Bref on confine sciemment à marée descendante faut-il croire que l’injonction du druide fasse descendre les vagues ?
Continuer la lecture de Est-ce le dernier sursaut décisionnel des baby boomers ?, par Docteur Bob

Partager :

Confession, par Chantal Montellier

CONFESSION

La nuit dernière j’ai rêvé que je mourais et que je faisais venir un prêtre pour me confesser… Mais me confesser de quoi ? Du mal que l’on m’a fait ?

En me réveillant je me suis dit que, depuis des décennies, j’essayais d’expliquer une histoire, la mienne, que personne, surtout dans la BD, ne voulait vraiment entendre. Peut-être que sous une forme “digest” ça passerait mieux ?

Essayons :

Continuer la lecture de Confession, par Chantal Montellier

Partager :

« Pourquoi les explications complotistes semblent-elles avoir une audience croissante ? », par Alexis Toulet

« Pourquoi les explications complotistes semblent-elles avoir une audience croissante ? »

Je n’ai pas « la » réponse, et je soupçonne que les causes sont multiples. Quelques pistes que j’explorerais, sans ordre particulier :

– Le niveau éducatif moyen en France chute

Je renvoie aux diverses comparaisons internationales, aux comparaisons douloureuses entre le contenu des enseignements aujourd’hui et il y a quinze ans, sans parler de la comparaison avec ce qu’il en était il y a trente ans.
Continuer la lecture de « Pourquoi les explications complotistes semblent-elles avoir une audience croissante ? », par Alexis Toulet

Partager :

Les « hold-up » et leurs trappes, par Timiota

Dans le sillage de la polémique sur le « documentaire » Hold-up, voici une analogie à deux siècles d’écart.

La partition des partisans et opposants de ce film dessinent une géographie en termes de « prise sur la réalité ».

Voir par exemple le commentaire de Macko Dragan (accents manquants)

(le 13/11/2020 à 22:49) sur ce fil d’un blog de MP dans la critique par Claude Trautmann  du « documentaire ».
Continuer la lecture de Les « hold-up » et leurs trappes, par Timiota

Partager :

Comment la vérité et la réalité furent inventées (2009), à paraître en allemand chez Turia + Kant

Comment la vérité et la réalité furent inventées, publié chez Gallimard en 2009, dans la Bibliothèque des sciences humaines, à paraître chez l’éditeur viennois Turia + Kant. Un grand honneur.

Merci à Christian Driesen pour sa traduction méticuleuse !

Partager :

Qu’il y a du jeu dans le complotisme, par Nikademus

  • Nous sommes dans une période de transition entre 2 périodes historiques:
  1. celle qui finit de la gestion plus ou moins capable d’élites formées au gouvernement (au sens le plus général du terme)
  2.  une autre qui cherche à se définir et qui tente de se former autour d’un magma encore informe fait de consultation, participation, cogestion, coconstruction, etc. bref qui se voudrait « plus démocratique », faite par « le peuple ». Quelles définitions émergeront finalement pour ces termes, c’est toute la question qui est en train de se décanter dans l’époque.
  • Les élites (dirigeantes, savantes, médiatiques, etc.) à la suite de tripatouillages pas clairs ont perdu la confiance de tous. Étant donné l’état actuel du monde, qui en doute, qui s’en étonne?
  • Le peuple ou si on préfère le pékin lambda que nous sommes tous en est conduit à se débrouiller quasi tout seul pour former une représentation et agir. C’est ainsi que l’on voit surgir un pharmacien énonçant une nouvelle théorie de la monnaie ou un notaire émettre son avis éclairé sur la vaccination. Nous pouvons tous être théoriquement (en droit) cet « outsider » qui révolutionne un champ, la question est de savoir si dans les faits nous avons tous été équipés, nous nous sommes équipés pour ça. La réponse la plupart du temps est non.
  • Plusieurs facteurs concomitants s’additionnent pour rendre l’émergence du nouveau chaotique (au sens de René Thom), on peut citer:
    • la sous-éducation chronique des populations à la fois aux processus de la vie collective (comprendre, s’informer, débattre, décider, construire à plusieurs) et aux caractères généraux du fonctionnement des sociétés (histoire, sociologie, etc.) = c’est plutôt à mon sens un quasi-miracle que le report de la compréhension du monde sur des interprétations complotistes et de leurs toujours renouvelés « deus ex machina » délirants ne soit pas plus généralisé. Todd a noté sur le champ la rapidité avec laquelle les Gj se sont élevés au-dessus de tout ça, et à quel point c’était une raison d’optimisme pour la suite.
    • dit autrement, jusqu’ici ça arrangeait tout le monde, et ça fonctionnait, de réduire l’éducation générale de la population à un vade mecum succinct (« instruction civique » du collège et lycée): « il y a des députés, et un président, vous votez tous les 5 ans, voilà c’est fini ». Et pareillement de l’histoire collège-lycée à: « il y a eu des dirigeants, des guerres, des périodes de crises où les gens avaient faim et d’autres d’expansion économique, voilà c’est fini ».
    • le saut qualitatif des expériences d’apprentis-sorciers : de la publicité et à sa manipulation des affects à petite échelle, aux réseaux sociaux qui forment et déforment aujourd’hui la quasi-totalité des consciences hystérisées et insécurisées « by design ».
    • Plus généralement, tout le matériel humain formé en Business Schools (et on sait que depuis le directeur d’hôpital jusqu’aux présidents des nations ils y passent tous) est formé à la manipulation du fond anthropologique hérité des périodes précédentes, comme s’il devait rester identique et non modifié par un processus qui a pris une ampleur généralisée.
  • on pourrait peut-être ramener l’essentiel de nos problèmes à l’apparente victoire sans partage de l’individualisme méthodologique, il est en train de s’auto-détruire sous nos yeux en détruisant les consciences, le langage, la réflexion. Ce n’est pas une maladie du peuple mais de l’époque. Le rapport par exemple de Messieurs Trump et Macron, aussi différents qu’ils soient, à la décision, au langage, au gouvernement, tombent sous le même diagnostic : le réel est censé correspondre à leur énonciation individuelle. Ils sont tout aussi fous que le reste d’entre nous…
Partager :

Covid-19 : Réanimations : ça va mieux ! par a113

la courbe bleue représente le taux de variation des admissions en réanimation (en comparant la moyenne des 7 jours courant à celle de la veille) appelé ici  : « dynamique » (d%)
si >0 , les services se remplissent
si=0 , situation en plateau
si<0 , les services se vident.

on est >0 depuis fin Juillet +++

la courbe rouge est la courbe en valeur absolue lissée sur une semaine des entrées en réanimations (multiplier par 100 pour obtenir le chiffre réel.)

Comme envisagé il y a 4 jours , la tendance est devenue claire :  baisse du taux d’admission et de la valeur brute des entrées en réanimation +++ .

un « pic épidémique » est envisageable dans une semaine->10 jours (quand d%=0) si les comportements ne changent pas.

les mesures visant à la diminution des contacts inter-humains (couvre-feu, confinement…) manifestent logiquement leurs effets.

reste à construire dès maintenant les bases d’un « déconfinement » .

Partager :

Trump : dernières nouvelles

– Trump a officiellement gagné l’Alaska, ce qui le fait passer de 214 à 217 grands électeurs en sa faveur. Biden a gagné l’Arizona, ce qui le fait passer de 279 à 290 grands électeurs pour lui. La barre est de 270 grands électeurs pour l’emporter. Biden la dépassait déjà de 9 grands électeurs, et désormais de 20. Il manque à Trump 53 voix pour l’emporter. Or il ne reste à décider que la Géorgie (16 grands électeurs) et la Caroline du Nord (15 grands électeurs). Si Trump l’emportait dans ces deux états, il n’aurait encore que 248 grands électeurs en sa faveur, un déficit de 22 voix.

– Le ministère chinois des Affaires étrangères a félicité Joe Biden pour sa victoire.

– Depuis sa campagne aux primaires en 2015, la chaîne FoxNews servait à Donald Trump de porte-parole officieux. Il a tweeté hier dans la soirée :

@FoxNews L’audimat en journée s’est complètement effondré. Les week-ends en journée sont même PIRE. C’est très triste à voir, mais ils ont oublié ce qui a fait leur succès, ce qui les a menés là. Ils ont oublié la Poule aux Oeufs d’Or. La plus grande différence entre les élections de 2016 et celles de 2020, c’est @FoxNews !

On aura noté qu’il n’est pas question dans le tweet présidentiel de l’avenir de la nation américaine mais de sommes à encaisser.

Partager :

*Le seul Blog optimiste du monde occidental*