« DÉFENSE ET ILLUSTRATION DU GENRE HUMAIN » : PAUL DE TARSE OU SAINT PAUL – Retranscription

Retranscription de « Défense et illustration du genre humain » : Paul de Tarse ou saint Paul. Merci à Cyril Touboulic !

Bonjour, nous sommes le 12 mai 2018, et dans quatre jours [aujourd’hui] paraît ce livre qui s’appelle Défense et illustration du genre humain. Et dans ce livre, une des choses que j’ai voulu faire, aussi, c’est de relancer le débat sur les religions et sur le christianisme en particulier.

Et ça surprendra peut-être : le chapitre le plus long dans ce livre est un chapitre qui est consacré à Paul de Tarse, que les Chrétiens appellent « saint Paul ». Et j’ai pu constater que parmi mes premiers lecteurs, c’est une chose qui a en effet pu irriter : que je le mette au croisement d’une réflexion sur le genre humain, sur ce que nous avons compris de qui nous sommes. Mais la raison est évidente : c’est Paul de Tarse, qui, le premier, a attiré l’attention sur le fait qu’il y a chez nous la conscience qui croit prendre certaines décisions, et c’est ce qui a été appelé l’« esprit » dans les traductions, et qu’il y a autre chose qui interfère avec cela et qui nous impose d’autres décisions, et nous constatons que nous prenons d’autres décisions que celles que notre conscience a prises, et ça a été traduit de manière traditionnelle dans les textes bibliques comme la « chair », mais il vaut mieux dire l’ « inconscient ». Et Nietzsche l’a bien compris par la suite, il a bien réfléchi à ça. Et, marchant dans ses pas, Freud bien sûr, qui nous a donné une théorie complète de la manière dont la conscience et l’inconscient fonctionnent ensemble.

Continuer la lecture de « DÉFENSE ET ILLUSTRATION DU GENRE HUMAIN » : PAUL DE TARSE OU SAINT PAUL – Retranscription

3Shares

« Défense et illustration du genre humain » : Un outil de résistance

Retranscription de « Défense et illustration du genre humain » : Un outil de résistance. Merci à Cyril Touboulic !

Bonjour, nous sommes le 11 mai 2018, et dans cinq jours (le 16 mai) [aujourd’hui], paraît ce livre (Défense et illustration du genre humain). Et dans ce livre, il y a pas mal de choses et il y a en particulier une centaine de pages qui sont consacrées à la technique, à la technologie.

J’y parle du transhumanisme, je parle des tentatives que nous faisons maintenant de réaliser, peut-être, l’immortalité individuelle, je parle de la technique et de la technologie en général, en rapport, en particulier avec l’intelligence artificielle.

Vous le savez, je ne suis pas un pamphlétaire. Donc je ne vais pas vous dire : « Je suis pour ou contre le transhumanisme… pour ou contre la technique… pour ou contre l’immortalité individuelle », non,  j’essaye d’extraire de tout ça,  j’essaye d’extraire de ce qui est en train de se passer, un certain savoir et de mettre tout ce savoir ensemble avec des tas de réflexions d’autres sur l’histoire : sur celle des penseurs importants, essayer de constituer un outil. Un outil qui nous permettrait de lutter contre l’extinction.

Continuer la lecture de « Défense et illustration du genre humain » : Un outil de résistance

9Shares

Courrier reçu : Anxiété à combattre, par Éliane Chaponik

Cher monsieur,

Le seul moyen que j’ai trouvé pour combattre l’anxiété est celui de l’action, eh bien hier soir je me trouvais dans un rassemblement place des Terreaux à Lyon sur les marches des escaliers de l’Hôtel de Ville de notre ex maire et néanmoins Ministre de l’Intérieur.

Continuer la lecture de Courrier reçu : Anxiété à combattre, par Éliane Chaponik

9Shares

« Défense et illustration du genre humain » : Comment se débarrasser des anxiétés – Retranscription

Retranscription de « Défense et illustration du genre humain » : Comment se débarrasser des anxiétés. Merci à Cyril Touboulic !

Bonjour, nous sommes le 10 mai 2018. Et si comme moi vous prenez souvent le train, vous avez dû constater que la plupart des gens lisent des livres qui appartiennent à un style bien particulier qu’on appelle en anglais « self-help », et en français ça s’appelle – je viens de regarder – « développement personnel » ou « auto-développement ». Et ça a des titres divers comme « La grande sagesse des Toltèques » ou « Découvrir le Bouddha qui réside en moi », mais tous ces livres pourraient avoir un seul titre qui serait « Comment se débarrasser de l’anxiété, comment se débarrasser de l’angoisse ».

Alors, dans ce livre, voilà, celui-là (Défense et illustration du genre humain), qui paraît, c’est quoi, dans six jours [aujourd’hui], je parle un peu de ça. J’ai pensé au fait que c’est un grand handicap pour la plupart d’entre nous d’avoir ce sentiment d’une anxiété attaché à des choses bien particulières ou non, des soucis, ce sentiment de la culpabilité qui souvent constitue un handicap. Et figurez-vous, j’ai voulu parler de ça aussi.

Continuer la lecture de « Défense et illustration du genre humain » : Comment se débarrasser des anxiétés – Retranscription

6Shares

William Vance (1935 – 2018), par Grégory Maklès

La bédé qui a inspiré ma génération d’auteurs était, on ne va pas se mentir, excessivement belge – en particulier la bédé jeunesse, la bédé d’aventure, la policière… Enlevez Franquin, Hergé, Hermann, Roba, et mais oui, Vance, et c’est la bérézina. Tiens effectivement, je réalise qu’on en est là. On a même perdu Giraud, qui pourtant n’était pas Belge.

Vance, contrairement à tous ceux-là n’était « que » dessinateur. Et on pourrait même dire un dessinateur conventionnel. Si vous furetez dans les planches d’occasion, il y en a des caisses de planches de ces années là, par des obscurs et moins obscurs, et en général pour pas bien cher. Evidemment pour pas bien cher, il n’y aura pas Vance.

Du code dans le réalisme en bédé : comparez les cases 1/3 et 2/1, ou 1/6 et 2/2. Puis relisez la page 22 du Bescherelle, il y aura interro.

Continuer la lecture de William Vance (1935 – 2018), par Grégory Maklès

9Shares

« DÉFENSE ET ILLUSTRATION DU GENRE HUMAIN » : UN LIVRE FÉROCE, CONSTITUANT UN ARSENAL – Retranscription

Retranscription de « Défense et illustration du genre humain » : Un livre féroce constituant un arsenal. Merci à Cyril Touboulic ! Ouvert aux commentaires.

Alors voilà, aujourd’hui, je fais très, très court. Voilà, cet objet (Défense et illustration du genre humain) existe maintenant. Voilà, vous voyez, c’est un livre : c’est mon dernier livre. Il sera en librairie dans les jours qui viennent [aujourd’hui 16 mai].

Et ce matin, ce que j’ai fait – c’est ce qu’un auteur fait toujours – c’est feuilleter un petit peu mon propre livre, parce que l’objet, quand on l’a en main, c’est tout à fait autre chose que la chose qu’on a écrite. Et là, ce qui m’a frappé, c’est que c’est un ouvrage féroce. C’est un ouvrage en réalité – je n’ai pas eu le sentiment au moment où je l’ai écrit, pendant deux années – eh bien, c’est un ouvrage vraiment en colère et il y a dans le propos, quand j’essaye de le lire comme un lecteur extérieur, je vois une très, très grande férocité.

Et je vois ce qu’il y a là : ce sont des armes. Ce sont des armes intellectuelles. Ce que j’ai essayé de faire, c’est de vous offrir à vous tous, qui êtes en colère et qui avez peut-être du mal parfois à expliquer dans la famille, à des voisins, d’où vient cette colère, ce qu’elle exprime véritablement, eh bien, il y a là – je parle souvent de « boîte à outils » – là ce n’est pas une boîte à outils : c’est une boîte avec des armes. Des armes intellectuelles, des armes qui ne font pas mal, qui ne tuent personne. Mais il y a là un arsenal. Un arsenal féroce ! Profitez-en, tirez-en parti ! Il faut que nous changions le monde et que nous le changions rapidement.

Je m’aperçois que j’ai fait ce que je pouvais faire, ces deux dernières années. J’ai mis tout ça sur le papier, et j’essaye de dire clairement un certain nombre de choses et qui vous permettront sans doute à certains d’entre vous de vous dire : « Ah ! Voilà ce que je voulais dire, voilà d’où venait cette colère, voilà ce qu’il faut dire à celui qui ne comprend pas ça ! »

Voilà, allez, à bientôt !

10Shares

Tom Wolfe (1930 – 2018)

Il était romancier et pas cinéaste bien entendu. Mais en plus de très bien les écrire avec une grande cruauté, il écrivait d’excellentes histoires, qui passaient très bien au cinéma.

The Bonfire of the Vanities, roman de 1987 (film de Brian De Palma en 1990)

The Right Stuff, roman de 1979 (film de Philip Kaufman en 1983)

6Shares

« Défense et illustration du genre humain », Conclusion (VII), demain en librairie

Mon intention ici était de brosser le tableau complet de tout ce que nous avons pu comprendre de qui nous sommes à partir des éléments de cette grille de lecture, et de reposer grâce à son éclairage, la question posée une première fois dans mon ouvrage précédent, Le dernier qui s’en va éteint la lumière : cette boîte à outils, dont nous pouvons raisonnablement supposer qu’elle est la plus complète que nous soyons à même de réunir à l’heure qu’il est, en vue de résoudre la question à laquelle nous sommes confrontés, nous permettra-t-elle en effet de sauver notre espèce menacée aujourd’hui d’extinction ?

Si la réponse devait être négative, le résultat de notre examen devrait s’interpréter dans la perspective seule du deuil : non plus la question « Qui sommes-nous ? » mais « Qui étions-nous ? », entérinant alors simplement le fait que l’aventure a atteint son terme. Mais il ne tient qu’à nous d’être le ferment d’un monde nouveau, à la hauteur non seulement de nos espérances, mais aussi et surtout de ce dont nous sommes capables en tant que genre humain, hauts faits dont – malgré nos abominables défauts –  l’univers tout entier est témoin.

Continuer la lecture de « Défense et illustration du genre humain », Conclusion (VII), demain en librairie

10Shares

La Croix : L’Europe doit penser en termes d’après-Trump, le 15 mai 2018

Ouvert aux commentaires.

L’Europe doit penser en termes d’après-Trump

L’Europe aurait tort d’imaginer que les États-Unis sont véritablement devenus tels qu’ils apparaissent au regard aujourd’hui, présentant le visage de Donald Trump.

La configuration ayant conduit à l’élection du président américain était exceptionnelle, les électeurs ayant une image extrêmement négative des deux candidats en présence. À la veille du vote en novembre 2016, 59% des électeurs avaient de Trump une opinion défavorable, le chiffre étant identique pour sa concurrente Hillary Clinton. La spécificité de ce scrutin fut la très forte impopularité des deux candidats à la présidence.

Continuer la lecture de La Croix : L’Europe doit penser en termes d’après-Trump, le 15 mai 2018

0Shares

« Défense et illustration du genre humain », Conclusion (VI), en librairie le 16 mai

Nous organisons notre vie autour d’une idée de « la personne que je suis », qui s’articule tout entière autour d’un cœur qui est ce discours autobiographique que nous bâtissons à partir de la lecture que nous faisons, avec toujours un temps de retard, de nos propres actes. Un discours qui, pour qu’il ait valeur convaincante auprès d’autrui, est réorganisé en fonction des exigences de cette raison qui nous aide à y mettre un peu d’ordre et à y lire la cohérence qui aurait présidé, en principe, aux décisions que nous affirmons prendre, à partir d’une image très floue en réalité de la véritable identité du « nous » en question.

Faudrait-il, à l’instar des transhumanistes, prendre au sérieux les hautes aspirations que lalangue et la rationalité combinées nous ont soufflées à l’oreille et nous débarrasser de ce corps indigent que la biologie, façonnée au fil des générations par la sélection darwinienne, nous a légué et qui, bien plus encore qu’un handicap, constituerait le véritable obstacle à leur réalisation ?

Continuer la lecture de « Défense et illustration du genre humain », Conclusion (VI), en librairie le 16 mai

9Shares

Ici Radio Londres : « Les 4 disques de Didan & Petit Pierre me sont bien parvenus »

Ici Radio Londres : « Les 4 disques de Didan & Petit Pierre me sont bien parvenus. Je répète : Les 4 disques de Didan & Petit Pierre me sont bien parvenus. »

Hors-antenne : « N’hésitez jamais à me faire ce genre de cadeaux ! »

8Shares

Big Brother mangera son chapeau !