On ne peut exclure l’idée optimiste que l’ARNm soit l’une des bonnes nouvelles du moment, par Timiota

Une illustration pertinente en partie des difficultés vaccinales est le cas de la polio.

C’est compliqué car la souche affaiblie du vaccin (français) peut se ragaillardir dans certaines conditions (de vaccination insuffisante dans des poches hors contrôle sanitaire).

C’est un bon argument pour les vaccins ARN. On ne sait pas présenter la protéine sans virus (on ne sait pas administrer disons), ou seulement des formes trop mal fichues pour une bonne immunisation. On n’est pas assez bon avec des virus inactivés (cf le vaccin de la grippe usuel cultivé sur oeuf, au moins historiquement si j’ai bonne mémoire), et ça se comprend parce qu’on introduit pas mal de choses en même temps. Du coup la stratégie ARN, maintenant qu’on a réussi à le stabiliser (à -80°C s’il le faut) apparait au moins bonne, voire très bonne. Continuer la lecture de On ne peut exclure l’idée optimiste que l’ARNm soit l’une des bonnes nouvelles du moment, par Timiota

Partager :

Scottish general election result, par Duncan Sutherland

As you may be aware, there were a number of elections in the UK on Thursday, consisting of local elections in England, in which the Conservative Party did well, a national election in Wales, in which the Labour Party did well, and a national election in Scotland, in which all of the unionist parties were soundly defeated by pro-independence ones.
Continuer la lecture de Scottish general election result, par Duncan Sutherland

Partager :

7ème rencontre franco-chinoise du droit et de la justice de l’Ambassade de France en Chine, Le transhumanisme à l’ère de la médecine méliorative, après-midi du 11 mai 2021

Table ronde n°4 –  Le défi de la préservation de l’Humanité face au développement de la médecine améliorative

Président de séance :  Emilie GAILLARD, maître de conférences HDR en droit privé à Sciences po. Rennes et coordinatrice générale de la Chaire Normandie pour la paix et Li XIAOYONG, directrice du centre de recherches du droit de la santé, maître de conférences à l’université médicale de la capitale (UMC)

  • 14h00 – 14h15 Présentation générale de la thématique par les Présidents de séance
  • 14h15 – 14h30 « L’esprit d’Asilomar 1975 résistera-t-il à la conquête des étoiles ? », Paul JORION, anthropologue, sociologue et psychanalyste, professeur associé à l’Université catholique de Lille
  • 14h30 – 14h45 « La protection de la condition humaine via le concept d’ethic by the top », Loïc ETIENNE, médecin urgentiste, spécialiste en e-santé
  • 14h45 – 15h « Les droits fondamentaux comme frontières de la médecine améliorative de l’humain », Aurélie MAHALATCHIMY, chargée de recherches au CNRS en sociologie et sciences du droit, et Guylène NICOLAS, maître de conférences HDR en droit public à l’Université Aix-Marseille.
  • 15h – 15h15 « La médecine préventive ou la recherche d’un Homme protégé », Amélie DIONISI-PEYRUSSE, maître de conférences en droit privé à l’Université de Rouen Normandie.

Continuer la lecture de 7ème rencontre franco-chinoise du droit et de la justice de l’Ambassade de France en Chine, Le transhumanisme à l’ère de la médecine méliorative, après-midi du 11 mai 2021

Partager :

Covid-19 : États-Unis : il faudra 30 à 40 ans pour maîtriser la pandémie

Podcast du New York Times, le 7 mai 2021 : “Why Herd Immunity is Slipping Away” : Pourquoi l’immunité de groupe est en train de nous échapper.

Résumé :

Au début de la pandémie aux États-Unis, la communauté scientifique évoque pour une maîtrise de la Covid-19, un niveau nécessaire d’immunité de groupe de 65%. Il n’est question alors que d’immunité acquise pour avoir contracté la maladie. Lorsque des vaccins apparaissent, il est alors question que le niveau puisse n’être que de 45% (personnes ayant été contaminées + personnes vaccinées).
Continuer la lecture de Covid-19 : États-Unis : il faudra 30 à 40 ans pour maîtriser la pandémie

Partager :

Incroyable mais vrai ! – “Nous ne sommes pas sûrs de savoir ce que c’est que penser comme un glacier”

Tribune d’un collectif en première page du journal Le Monde, en date d’aujourd’hui (réservé aux abonnés) : « Penser les glaciers comme des acteurs d’un monde que nous habitons en commun ».

Rien qui me choque dans le titre, vous me connaissez : je suis l’auteur de Le dernier qui s’en va éteint la lumière (2016) ; je suis par ailleurs membre de l’assemblée statutaire de GreenPeace France et je n’ai aucune sympathie a priori, ni a posteriori pour « un domaine de ski hors-piste, privilégiant l’autonomie de pratiquants engagés dans un milieu encore sauvage, en bordure du parc national ».
Continuer la lecture de Incroyable mais vrai ! – “Nous ne sommes pas sûrs de savoir ce que c’est que penser comme un glacier”

Partager :

Vidéo – Un point sur le fascisme aux États-Unis

Liz Cheney et l’épuration au sein du Parti républicain
Le ministère de la justice et la “détrumpisation”

P.S. Je me suis dit “Tu feras la sieste après la vidéo”, mal m’en a pris !
– M. William Barr était ministre de la justice, et non président des États-Unis
– M. William Barr s’appelle en permanence “William” et non parfois “Glenn”

+ quelques expressions estropiées… Désolé

Partager :

Biden : bien mais pas assez…, par Yorgos Mitralias

États-Unis 2021 : Néolibéralisme malmené et la gauche en embuscade !

Ayant été député ou sénateur pendant 39 ans, et vice président du pays pendant huit ans supplémentaires, Joe Biden a eu évidemment tout le temps pour se faire un profil de politicien que Wikipedia situe avec raison à “l’aile droite du parti Démocrate”. Alors, que se passe-t-il que les uns après les autres des économistes de gauche et même d’extrême gauche se déclarent “surpris agréablement” par le bilan des 100 premiers jours de la présidence de Biden, allant même jusqu’à constater qu’il s’éloigne du néolibéralisme dominant ?
Continuer la lecture de Biden : bien mais pas assez…, par Yorgos Mitralias

Partager :

Chouette ! On va avoir la guerre avec l’Angleterre !

C’est quand même l’invention d’un génie ce Brexit ! Non seulement ça permet aux Britanniques de renouer avec l’esprit national et les fières traditions, mais ça va permettre à la France de le faire aussi !

Car n’oublions pas que l’ennemi allemand, c’est une invention récente ! L’ennemi héréditaire, c’est le “Frog” de l’autre côté de Calais et le “Goton” de ce côté-ci !

Qui tirera la première salve de canonnière dans la bataille de Saint-Hélier ? Nous bouillons d’impatience ! (Parce qu’une vraie guerre, c’est quand même tout autre chose qu’un malheureux Tournoi des Six Nations !)

Partager :

Projet d’un livre consacré à l’anthropologie en tant que discipline

Je donne en ce moment deux cours d’anthropologie à la faculté de Droit de l’Université catholique de Lille : « Anthropologie culturelle », depuis 2019 et « Grands courants de l’anthropologie », depuis l’année dernière.

J’ai déjà présenté ici sur le blog, la retranscription de certaines de ces leçons. J’ai ajouté à cela le texte des leçons en histoire de l’anthropologie que j’avais données de 1977 à 1979 à l’Université libre de Bruxelles à l’intention d’étudiants en sciences sociales, ainsi qu’un ensemble de réflexions sur l’histoire de l’anthropologie qui furent publiées au début des années 1980 dans la revue L’Homme. J’ai également traduit à l’intention des lecteurs du blog, de nombreuses notes en anglais datant des années 1977 à 1984, époque où j’étais étudiant thésard puis jeune enseignant à l’Université de Cambridge, où je bénéficiais d’un accès privilégié aux archives du Haddon Museum. J’ai enfin complété par les chroniques mensuelles consacrées à l’anthropologie que j’ai livrées à la revue L’Âne de 1984 à 1988. 

Continuer la lecture de Projet d’un livre consacré à l’anthropologie en tant que discipline

Partager :

Covid-19 : Le “mystère Macron”, par Alexis Toulet

Je soupçonne que les historiens de l’avenir étudiant cette crise en France poseront la question d’un “mystère Macron”.

Même si le brillant de l’esprit n’est pas tout à fait la même chose que l’intelligence, il est difficile de prétendre qu’Emmanuel Macron serait stupide – il ne l’est certainement pas. Pourtant, à la différence de la quasi-totalité des autres dirigeants qui ont pu faire des erreurs, mais en ont ensuite le plus souvent tenu compte pour du moins essayer de faire mieux, lui s’est obstiné, répétant encore et encore la même erreur.

Le souci est psychologique, j’en ai peur. Difficile d’en dire davantage, sauf à spéculer complètement, mais qu’est-ce que cela pourrait être d’autre qu’une raison psychologique – incluant à l’évidence une composante de déni des réalités ?
Continuer la lecture de Covid-19 : Le “mystère Macron”, par Alexis Toulet

Partager :

*Le seul Blog optimiste du monde occidental*