Un test pour les « Chrétiens zombies »

C’est Emmanuel Todd qui a inventé le terme de « Chrétien zombie », s’appliquant à la plupart d’entre nous : du croyant ayant cessé de pratiquer les rites de l’Église, à l’athée anticlérical néanmoins élevé dans un Occident où le cadre de la référence éthique est depuis 2.000 ans, celui des Évangiles.

Comment nous, « Chrétiens zombies », réagirons-nous à la décision aujourd’hui du président turc Recep Tayyip Erdoğan, de faire de la basilique Sainte Sophie à Istamboul, désormais, une mosquée ?

Il ne s’agit pas là d’un test pour les Chrétiens encore auto-affirmés (leur réponse va de soi) mais pour l’ensemble des « Chrétiens zombies » au sens de Todd. Qu’en pensons-nous ?

Partager :

Covid-19 – Y a-t-il une conspiration des complotistes ?

À la recherche de la source d’une désinformation systématique sur l’élection présidentielle de 2016 aux États-Unis, le FBI repéra une agence à Saint-Pétersbourg et inculpa un certain nombre de ses salariés.

Il n’est évidemment pas donné à tout le monde d’avoir les moyens de découvrir la source d’une intoxication et … d’inculper ses responsables.

Cela étant dit, je suis cependant surpris que ceux qui dénoncent la production de fausses informations relatives à la pandémie du Covid-19, apparaissent dans l’ensemble superbement indifférents à la question : « Qui sont les inventeurs des bobards (avant de les répandre) ? »

Certains sites se sont spécialisés dans la démystification et démontrent par leur activité que la découverte de l’identité de l’auteur de fake news est loin d’être irréalisable. Et si on trouve bien sûr souvent à l’origine de bobards, des individus chez qui se combinent banalement une très haute disposition à l’indignation et une capacité très basse  à comprendre les faits, la question très complotiste demeure : n’y a-t-il vraiment qu’eux ?

Partager :

« L’homme le plus dangereux du monde », le 8 juillet 2020 – Retranscription

Retranscription de « L’homme le plus dangereux du monde », le 8 juillet 2020 Bonjour, mercredi le 8 juillet 2020…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

États-Unis : il y a quelque chose dans l’air…

Je ne m’avancerai pas beaucoup en disant que Trump n’a pas dû apprécier la décision de la Cour suprême US aujourd’hui qu’il devrait communiquer sa déclaration d’impôts à la cour du district Sud de Manhattan, mais il n’aimera pas non plus une autre décision tombée aujourd’hui : qu’une grande partie de l’état d’Oklahoma appartient toujours à la tribu des Creek…

… y compris une part importante de la ville de Tulsa où Trump a récemment promu son message suprémaciste blanc et qui, avec une belle prévisibilité, constitue quinze jours plus tard, un nouveau foyer inquiétant du coronavirus.

Partager :

« The Doors » and Me

D’avoir un jour eu une longue conversation avec le patron du restau en face du 17 rue Beautreillis (4e), qui se souvenait de Jim (j’habitais à deux pas : rue Saint-Paul).

D’avoir pris à de nombreuses reprises le Blue Bus pour me rendre de chez moi à Santa Monica à l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) où j’étais membre du groupe de recherche Human Complex Systems, et de savoir ainsi que le Blue Bus n’était pas – comme il a beaucoup été avancé – une hallucination psychédélique mais le bus bleu constituant le moyen d’accès direct à la plage pour les étudiants de UCLA.

D’avoir hanté les « cafés de la plage » favoris des Doors à Venice Beach, tout particulièrement à l’heure du déjeuner de 2007 à 2009, entre mon licenciement par Countrywide Financial, pour cause de décès dû à la crise des subprimes, et mon retour en France, alors que je vivais aux crochets du contribuable US, ou plutôt quand je récupérais une partie des charges dont je m’étais consciencieusement acquitté avant que le secteur du prêt immobilier ne rende l’âme belly up (intraduisible).

Partager :

À propos de Marché de l’art : l’ersatz, mais néanmoins hors de prix, par Jean-Marc G.

Dans l’entre-soi du milieu, il est assez peu question d’art, mais beaucoup d’argent (même si les acteurs sont cultivés et fins connaisseurs). Quelques anecdotes.

1-La vente des tableaux de maître : le royaume du blanchiment, du mensonge et du trucage !

Il y a une vingtaine d’années, un galeriste européen propriétaire de toiles de Picasso m’expliquait qu’il allait faire un certificat d’authenticité pour une toile de Monet dont la provenance était la spoliation menée par les Nazis. Continuer la lecture de À propos de Marché de l’art : l’ersatz, mais néanmoins hors de prix, par Jean-Marc G.

Partager :

La déclaration d’impôts de M. Donald Trump

La Cour Suprême US vient de décider que le procureur du district Sud de Manhattan doit pouvoir consulter la déclaration d’impôts de Donald Trump, mais le Congrès (à majorité Démocrate), non (du moins jusqu’à nouvel ordre).

Cela ne change pas grand-chose dans l’immédiat car seul un « grand jury » (c’est-à-dire secret) pourra lire ce précieux document. Mais à terme, une anomalie aura été rectifiée : que Trump aurait été le seul président des États-Unis à avoir caché ses revenus.

Pourquoi refuse-t-il de montrer sa déclaration d’impôts ? Parce que ni vous ni moi ne croirions ce que nous verrions, seul le fisc américain (IRS) ayant considéré qu’il n’y avait là rien que de très ordinaire. Continuer la lecture de La déclaration d’impôts de M. Donald Trump

Partager :

La Chine – Tiens ! Pour voir ce que vous en pensez

Les chercheurs de la Kennedy School de Harvard publient une étude marquante sur l’opinion publique chinoise

Cambridge, MA – Les chercheurs du Ash Center for Democratic Governance and Innovation ont publié aujourd’hui une étude marquante sur l’opinion publique chinoise sur une période de 13 ans, couvrant l’impact politique de trois administrations gouvernementales. Comprendre la résilience du Parti communiste chinois : Un panorama de l’opinion publique chinoise au fil du temps, co-écrite par Edward Cunningham, Tony Saich et Jesse Turiel, présente les résultats de l’étude indépendante de la plus longue durée visant à suivre la satisfaction des citoyens chinois à l’égard des performances du gouvernement. Cette nouvelle étude fournit pour la première fois une importante vision à long terme de la façon dont les citoyens chinois perçoivent leur gouvernement au niveau national, ainsi qu’au niveau régional et local en Chine.
Continuer la lecture de La Chine – Tiens ! Pour voir ce que vous en pensez

Partager :

Marché de l’art : l’ersatz, mais néanmoins hors de prix

Annie Le Brun a publié chez Stock en 2018 Ce qui n’a pas de prix. Beauté, laideur et politique, une dénonciation en règle d’une arnaque intitulée « marché de l’art contemporain », dont la fonctionnalité est double :

1° Autoriser autour de croûtes des joutes entre les plus grosses fortunes du type de celles qui faisaient rire les Romains à propos des Gaulois : leurs beuveries où dans une escalade dans l’emphase, les chefs de clan gueuleraient à tour de rôle que la leur était la plus grosse.

2° Recycler des quantités astronomiques d’argent sale. Continuer la lecture de Marché de l’art : l’ersatz, mais néanmoins hors de prix

Partager :

Comment gérer efficacement un service de santé à deux vitesses ?

Le drugstore américain, comme nul ayant visité les États-Unis ne l’ignore, est un magasin hybride, combinant pharmacie et droguerie au sens classique, mais où l’on trouvait autrefois toujours aussi une soda fountain où l’on pouvait siroter un coca ou une ginger ale, commander un milk-shake (intraduisible) ou se régaler (miam !) d’un root beer float *, voire même une épicerie attenante.

Que faire dans un pays où les riches peuvent se soigner, et les autres… hum… ? Walgreens, le numéro 2 des chaînes de drugstore US (après CVS) a trouvé la réponse : elle annonce aujourd’hui que ses principaux magasins se compléteront d’un cabinet médical. Les médecins seront ses salariés. Les patients paieront selon un barème en fonction de leurs revenus.

* une boule de vanille dans de la racinette (composition : la salsepareille [avis aux Schtroumpfs !] et le Smilax glyciphylla (Sweet Sarsaparilla), la gaulthérie couchée (Wintergreen), l’aralie à tige nue, l’épinette rouge, l’épinette noire, l’épinette de Sitka, la muscade, le clou de girofle, le cachou, l’anis vert, la bardane, l’écorce de cerisier noir, l’écorce de bouleau, la réglisse, la vanille, la mélasse, la cannelle et le miel).

Partager :

*Le seul Blog optimiste du monde occidental*