Boris Johnson admis aux soins intensifs

M. Johnson, je suis un critique virulent de la politique que vous menez : c’est une politique d’insensibilité et de division, dans une perspective du genre « il y a une lutte des classes, et c’est nous qui l’avons gagnée ». Je n’en ai pas moins salué l’autre jour, la « décence ordinaire » et l’humilité avec laquelle vous avez annoncé votre contamination.

M. Johnson, il est dommage que les électeurs votent en masse pour des gens comme vous, un « voyou bien élevé » comme je vous ai déjà appelé, je n’en souhaite pas moins chaleureusement que vous vous en sortiez : ce n’est pas une bonne chose de mourir – ni à votre âge, ni de manière générale.

Partager :

Interdit d’interdire – Paul Jorion et Gaël Giraud sur les conséquences économiques de l’épidémie, le 24 mars 2020 – Retranscription

Retranscription de Interdit d’interdire – Paul Jorion et Gaël Giraud sur les conséquences économiques de l’épidémie, le 24 mars 2020. Merci à Romain Vitorge pour la retranscription. Ouvert aux commentaires.

Frédéric Taddeï

Paul Jorion, vous êtes économiste mais aussi anthropologue et sociologue, professeur associé des facultés de l4université catholique de Lille. Vous venez de publier avec Vincent Burnand-Galpin, Comment sauver le genre humain aux éditions Fayard.

Depuis le temps que vous annoncez l’effondrement de l’économie et les risques d’extinction de l’humanité, vous avez pris de l’avance sur les autres ? L’actualité semble vous donner des gages.

Paul Jorion
Oui, oui, tout à fait : c’est comme le docteur Didier Raoult, il suffit d’avoir un petit peu d’avance pour paraitre un farfelu pendant très longtemps, mais ça finit par arriver [rires]. Pour l’extinction de l’humanité, je ne suis pas trop pressé.

Continuer la lecture de Interdit d’interdire – Paul Jorion et Gaël Giraud sur les conséquences économiques de l’épidémie, le 24 mars 2020 – Retranscription

Partager :

« Confinement quand tu nous tiens ! » : Veille permanente

Ouvert aux nouvelles, informations, conseils.

Avec 775 commentaires, le premier fichier « Veille du coronavirus » peut être considéré comme plein. Vous pouvez toujours le consulter ici : il y a des tas de conseils utiles. J’en ouvre du coup un nouveau.

Une petite remarque. Rassemblement de voisins au coin de la rue : on se réjouit qu’il fasse beau. Moi qui lit ce qui s’écrit ici, je regarde ça de loin – quitte à passer pour peu sociable.

Le raisonnement sous-jacent (c’est toujours difficile de parler de « raisonnement » dans des cas comme ceux-ci) ?

Quelques pistes ? 1° « Confinement ? J’ai déjà donné  » ; 2° « Les virus, c’est un truc de l’hiver. Et maintenant, il fait beau » ; 3° « Il ne m’est rien arrivé jusqu’ici, donc il ne m’arrivera rien  » ; etc.

M’est avis que tout ça dégage de très mauvais relents de « seconde vague »…

Partager :

Graphe lissé sur 6 jours de l’évolution des cas entrés en réanimation depuis le 19/03, mis à jour le 05/04 à 20h , par a113

Ouvert aux commentaire. a113 vous répondra.

Chiffres pour la France.

Le graphique ci-dessus représente le taux d’évolution des entrées en réanimation.

si le chiffre est positif : on remplit le services de réa (on est encore à 9.8% hier soir)

si le chiffre passe à zéro , c’est le fameux « pic » :  autant d’entrées que de sorties : ouf !

si le chiffre est négatif : plus de sorties que d’entrées : l’épidémie est en récession .

Le graphique ci-dessus montre la tendance du flux d’entrée-sortie de patients.

il devrait en fin de parcours être une « sinusoïde amortie »

si le taux est positif la tendance est à l’augmentation de l’effectif de patients en réanimation

s’il passe à zéro cette tendance s’inverse (c’est donc l’instant où l’on peut dire que les mesures prises sont efficaces)

enfin, plus il descend en dessous de zéro plus ces mesures sont efficaces ++

mais il risque de  varier entre 0% et -5% dans les jours à venir, tout en restant négatif (sinon c’est la « seconde vague ») .

Partager :

Ceci n’est pas un scoop : La Chine a sous-estimé le nombre de morts, par Fabrice de Rivet

Également sur son blog : Chroniques d’un virus. Ouvert aux commentaires.

La Chine : Coupable. Mais également bouc-émissaire ?

Préambule : il s’agit d’une analyse sur base factuelle qui n’a pas encore fait l’objet de relecture. L’ensemble des faits mentionnés dans cet article se retrouvent aisément sur Internet. Par souci d’efficacité [je tenais à ce que cet article soit mis en ligne dès le 2 avril], je ne cite pas in extenso l’ensemble des sources auxquelles je fais référence. J’ajouterai probablement des notes de bas de page dans un second temps. Par ailleurs, j’essayerai de tenir compte de vos commentaires.

Continuer la lecture de Ceci n’est pas un scoop : La Chine a sous-estimé le nombre de morts, par Fabrice de Rivet

Partager :

*Le seul Blog optimiste du monde occidental*