Trends-Tendances, Pour l’humanité, le temps presse, le 22 août 2019

Ouvert aux commentaires.

Pour l’humanité, le temps presse

Steven Pinker, professeur à Harvard, affirme que nous n’avons jamais été aussi riches, nous n’avons jamais été en meilleure santé, jamais la violence dans nos sociétés n’a été aussi faible qu’aujourd’hui.

Tout ce qu’il dit là est absolument vrai.

Mais une fois nous être réjouis de ce constat réconfortant, notons que le fait que nous soyons plus riche qu’autrefois, en meilleure santé, que la violence soit réduite, est sans rapport avec le fait de savoir si nous maîtrisons ou non le risque d’une extinction de l’humanité, à moyenne ou à brève échéance.

Continuer la lecture de Trends-Tendances, Pour l’humanité, le temps presse, le 22 août 2019

Partager :

Trump, champion de l’« auto-destitution »

Comme vous le savez, Mme Nancy Pelosi, à la tête de la majorité Démocrate au Congrès, l’assemblée nationale US, est opposée à l’impeachment, la procédure de destitution d’un président que peuvent initier les parlementaires, elle a davantage confiance dans les tribunaux qui traitent en ce moment-même la myriade de procédures en cours visant Trump dans diverses malversations, ainsi que ce qu’elle a appelé le self-impeachment : l’« auto-destitution ».

L’actualité n’est certainement pas là pour lui donner tort : Trump a décommandé hier son voyage au Danemark du fait que la Première ministre danoise a déclaré que le Groenland n’était pas à vendre, en réponse à la proposition de Trump de … l’acheter.

Continuer la lecture de Trump, champion de l’« auto-destitution »

Partager :

Post-scriptum à « Fin du capitalisme : bonnes nouvelles ! »

Post-scriptum à Fin du capitalisme : bonnes nouvelles !

Je n’ai pas été le seul avant-hier à avoir salué la déclaration officielle du syndicat patronal américain Business Roundtable affirmant qu’il faut mettre fin à la prééminence de l’actionnaire dans la définition des objectifs de la firme, pour y inclure quatre autres parties prenantes : ses clients, ses employés, ses fournisseurs et la communauté, en les faisant bénéficier toutes du même traitement équitable.

Je rappelle que le slogan « L’entreprise fonctionne pour le seul bénéfice de ses actionnaires », dû au Prix Nobel d’économie (sic) Milton Friedman, a eu valeur de dogme au cours du demi-siècle écoulé, et peut être considéré comme la devise du capitalisme dans sa version ultralibérale. Continuer la lecture de Post-scriptum à « Fin du capitalisme : bonnes nouvelles ! »

Partager :

Fin du capitalisme : bonnes nouvelles !, le 19 août 2019 – Retranscription

Retranscription de Fin du capitalisme : bonnes nouvelles !, le 19 août 2019. (Je suis en train de rédiger un post-scriptum). Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le lundi 19 août 2019 et ceci, c’est une première parce que c’est la première fois que je fais deux vidéos le même jour. J’en ai fait une tout à l’heure qui était consacrée à l’intelligence artificielle et celle que j’ai envie de faire maintenant n’a aucun rapport avec ça. Il s’agit de… Je vais donner le titre suivant : « Fin du capitalisme : bonnes nouvelles ! »

Vous le savez, si on parle un petit peu de moi, ce n’est pas tellement en raison de mes travaux universitaires, c’est en raison de cette prévision que j’ai faite en 2005-2006 à propos d’une grande crise qui viendrait en raison des titres subprimes.

Continuer la lecture de Fin du capitalisme : bonnes nouvelles !, le 19 août 2019 – Retranscription
Partager :

Ma génération, et ce qu’elle peut encore faire, le 17 août 2019 – Retranscription

Retranscription de Ma génération, et ce qu’elle peut encore faire, le 17 août 2019. Ouvert aux commentaires.

Bonjour, nous sommes le samedi 17 août 2019.

Quand j’étais gosse, il y avait des anciens combattants. C’étaient des gens, souvent, qui avaient une béquille parce qu’il leur manquait une jambe. Ils étaient dans des chaises roulantes. Ils avaient le visage plus ou moins abimé. Parfois, ils portaient leurs médailles, pour qu’on se souvienne. C’étaient les anciens combattants de la guerre de 1914. Les autres, les anciens combattants de la guerre de 1940, c’étaient nos parents : ceux qui nous poussaient dans nos poussettes.

Ils avaient accompli quelque chose. Ce n’était pas brillant. Ceux qu’on voyait avaient survécu. Ceux qui étaient là, ils s’étaient bien battus, la preuve. Est-ce que ça valait vraiment la peine ? Est-ce que c’était simplement une tentative de l’espèce de réduire le nombre de jeunes mâles par des moyens détournés ? C’est bien possible. Parce que plus personne ne sait exactement de quoi il s’agissait dans cette guerre de 1914 : quels étaient les véritables enjeux.

Continuer la lecture de Ma génération, et ce qu’elle peut encore faire, le 17 août 2019 – Retranscription

Partager :

Migrants : L’indifférence qui caractérise le genre humain : « Tant que c’est pas moi ! »

« Et nous, nous sommes à la plage, à rêver… » Ouvert aux commentaires.

Partager :

Courrier reçu : Prendre les gens pour des cloches ou « Les Amish et moi »

Ouvert aux commentaires.

De : LW

Sujet : Votre article sur la bourse et Greta Thunberg

Bonjour,

Je suis bien d’accord avec vous en ce qui concerne l’urgence climatique et le combat de Greta Thunberg. Mais on apprend qu’après son voyage à bord du voilier pour rejoindre New York,  l’équipage de 5 personnes reviendra par avion tandis que cinq autres iront rechercher le bateau, également par les airs. Au total, il y aura 10 trajets aériens pour le convoyage d’une seule personne. C’est interpelant. La conscientisation et la communication justifient-elles ces excès qui peuvent s’avérer contre-productifs?

Ne serait-il pas possible et grand temps de mettre son comportement en accord avec sa philosophie et ses objectifs?

LW

Paul Jorion à LW :

« Ne serait-il pas possible et grand temps de mettre son comportement en accord avec sa philosophie et ses objectifs ? »

Non, le temps presse : je vais continuer à vous répondre par un mail sur un ordinateur, et pas en vous envoyant une lettre manuscrite par la poste.

Les ennemis du genre humain utiliseraient l’IA, et j’essaierais de les contrer en devenant Amish ? Non merci, le combat est déjà assez inégal comme ça !

PJ

Suite :

Peut-être mais j’ai quelques soucis avec l’idée qui consiste à demander aux gens d’être plus respectueux de l’environnement sans l’être soi-même. Cela ressemble au traditionnel “faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais”, une recommandation que j’ai du mal a admettre même s’il elle vient de Jésus-Christ ou de saint Mathieu.

Paul Jorion à LW :

Vous vous souvenez de la fable du colibri ? « Je fais ma part ! » Et tous les autres animaux pris de fou-rire quand il meurt d’épuisement : « Il n’a rien compris à l’action collective ! Il croit qu’il va sauver le monde en ne prenant une douche qu’un jour sur deux, alors qu’il a en face des gens qui vont à Dubaï pour le weekend ? »

Ils nous prennent pour des cons de baba-cools, ne soyons pas cons : ça leur ferait trop plaisir, et ils ne méritent pas qu’on leur fasse plaisir !

Partager :

Trump : le doute reste-t-il permis ?

Ouvert aux commentaires.

Partager :

Trump perd la boule. Bonne ou mauvaise nouvelle ?

La capture d’écran ci-dessus vient d’une émission sur la chaîne MSNBC. Il s’agit de citations d’un article paru hier, le 16 août, dans le New York Times. Ce dont il est question, c’est d’un meeting de Trump la veille dans le New Hampshire.

L’extrait de l’article dit ceci :

Comme à son habitude, il s’est mis à digresser pendant plus d’une heure et demie, à s’écarter de manière apparemment aléatoire de ce qu’il avait prévu de dire, il a répété des points qu’il avait déjà soulevés plus tôt dans la soirée, comme s’il ne se souvenait plus les avoir déjà mentionnés. 

Continuer la lecture de Trump perd la boule. Bonne ou mauvaise nouvelle ?

Partager :

*Le seul Blog optimiste du monde occidental*