Inscrire les principes implicites de la comptabilité dans une constitution « cosmopolitaire » pour l’économie

Ouvert aux commentaires.

Je connais depuis bien des années les travaux de Jacques Richard pour une réforme de la comptabilité, en particulier son projet d’ajouter au bilan , comme devant être protégés, au capital des investisseurs qui y est seul aujourd’hui, ceux que constituent les contributeurs en travail de l’entreprise et la nature exploitée, ponctionnée, dégradée, par ses activités.

Ayant eu l’occasion d’échanger avec lui hier à Paris, lors d’une session du colloque « Refonder la finance », je lui ai proposé de combiner son projet au mien visant à inscrire les grands principes implicites de la comptabilité internationale contemporaine dans une constitution « cosmopolitaire » pour l’économie.

Ce qu’il a accepté d’enthousiasme. On reparlera donc de tout ça, qui pourrait constituer une manière efficace de changer le monde, par la bande sans doute, mais à l’occasion d’une splendide synthèse.

8Shares

Appel de mai 2018

L’appel de mai a rapporté jusqu’ici 250 € pour un objectif de 350 €

Merci pour votre mécénat citoyen ! (c’est quand même plus joli que « financement de foule » !)

0Shares

Piqûre de rappel – « Le prix » : Préface à l’édition en livre de poche en 2016

Ouvert aux commentaires.

Hier, dans le cadre de mon exposé au colloque « Refonder la finance », j’ai eu l’occasion de présenter rapidement mon livre « Le prix », paru initialement en 2010, mais en réalité recueil mis en forme des textes que j’ai consacrés de 1985 à 2003 à une nouvelle théorie de la formation du prix, en remplacement de la théorie de l’offre et de la demande due à Augustin Cournot en 1838.

Ma théorie du prix – extension de celle d’Aristote – est à ce point révolutionnaire, qu’elle provoque en général la consternation plutôt que l’adhésion immédiate. Je n’en suis pas davantage surpris : dans un ensemble de domaines, je propose un changement de paradigme, une tout autre manière de voir les choses, qui demande une véritable conversion de l’esprit plutôt qu’un simple glissement dans les représentations. Un jour les gens diront : « En fait, ce Jorion, il a raison sur la plupart des choses ! » Ce jour-là, le monde aura changé 😀

Continuer la lecture de Piqûre de rappel – « Le prix » : Préface à l’édition en livre de poche en 2016

19Shares

Un endroit féerique pour les petits et les grands (qui se souviennent d’avoir été petits)

J’ai donc passé la journée à Paris, à refonder la finance, sous le patronage du RIODD, le Réseau International de Recherche sur les Organisations et le Développement Durable et dans le cadre (c’est pas fini !) de la Semaine du management.

Et hier soir, nous avons été invités à manger au Musée des arts forains. Vous n’étiez pas là, je sais, mais je peux quand même vous faire un peu participer – dans la mesure de mes moyens limités !

6Shares

L’Express, Sur Mars, la relève de l’humain est déjà assurée, le 24 mai 2018

Sur Mars, la relève de l’humain est déjà assurée

 Par Paul Jorion (Tribune), publié le 

"Rover" : le robot Curiosity, chargé de découvrir des preuves de possibilité de vie sur Mars. (Image fournie par la Nasa le 1er août 2012.)

« Rover » : le robot Curiosity, chargé de découvrir des preuves de possibilité de vie sur Mars. (Image fournie par la Nasa le 1er août 2012.)

afp.com/Ho

Continuer la lecture de L’Express, Sur Mars, la relève de l’humain est déjà assurée, le 24 mai 2018

19Shares

Un bon placement ! Mieux que le bitcoin !

Voilà : je vous avais offert le moyen de devenir millionnaire et vous n’avez pas voulu m’écouter! Je suppose que la médaille a été retirée de la vente aussitôt que l’on a su que la rencontre était annulée. Il faut dire que c’était mal embouché depuis que le conseiller John Bolton avait recommandé pour le Leader Suprême, la « solution libyenne », à savoir lynchage par la foule. Ambiance !

Ce qui me rend le plus triste pour Trump, c’est qu’il n’aura pas tout de suite un Prix Nobel. Enfin, vous me direz, Philip Roth n’en a pas eu non plus. C’est un peu une question de chance ou de malchance si vous voulez mon avis.

Message original : Continuer la lecture de Un bon placement ! Mieux que le bitcoin !

7Shares

Le regretté Philippe Roth a écrit « Portnoy et son… » truc ?

Fallait-il traduire en français « Portnoy’s Complaint » (1969) par « Portnoy et son complexe », comme ce fut fait à l’origine (1970), ou par « La plainte de Portnoy » comme on l’a fait récemment pour l’édition de la Pléiade (2017), voire par « La complainte de Portnoy » comme le suggère l’entrée sur Wikipedia en français ?

Je lisais la nouvelle « Goodbye, Columbus » l’autre jour, que je n’avais jamais lue. Contrairement à mon habitude, je lisais Roth dans une traduction française – tout simplement parce qu’on venait de me l’offrir sous cette forme.

Continuer la lecture de Le regretté Philippe Roth a écrit « Portnoy et son… » truc ?

6Shares

La votation du 10 juin en Suisse sur la « monnaie pleine »

Une offre aimable d’un article sur la votation du 10 juin en Suisse sur la « monnaie pleine » vient de m’être faite. J’ai expliqué à mon interlocuteur, qui fut un contributeur du blog autrefois, que j’ai cessé de publier des billets invités à la date du 1er mars car l’activité de rédac’ chef absorbait trop de mon temps.

J’ai ajouté ceci sur le fond :

Comme vous le savez sans doute, j’ai passé 12 ans au coeur de la machine du crédit aux particuliers aux Etats-Unis. A mon retour en France j’ai découvert que la représentation de la création monétaire dans le public est absolument fantaisiste, mais pas seulement dans le public peu informé mais aussi parmi les économistes universitaires. En bref, le mécanisme d’ouverture d’une ligne de crédit par « simple jeu d’écritures » est confondu avec une création de monnaie, alors qu’il ne s’agit que de la création d’un compte, qu’il faudra alors alimenter en « véritable argent » aussitôt que le bénéficiaire s’avisera de « tirer sur sa ligne ».

Continuer la lecture de La votation du 10 juin en Suisse sur la « monnaie pleine »

17Shares

La caféine ? Regardez ce que cela fait aux araignées

Ouvert aux commentaires.

Selon Sjöstedt * c’est la consommation excessive de drogues, et en particulier d’hydrate de chloral, qui a rendu Nietzsche fou. Dans son Le combat avec le démon : Kleist – Hölderlin – Nietzsche, publié en 1930, Stefan Zweig notait :

… en deux mois, Nietzsche emploie cinquante grammes d’hydrate de chloral, pour se procurer un peu de sommeil. °

Continuer la lecture de La caféine ? Regardez ce que cela fait aux araignées

101Shares

Philip Roth (1933 – 2018)


 
 
 
 
 
 
 
Mon écrivain préféré est mort.
Il faut que j’écrive quelque chose.
Mais pas à chaud, comme ça, vite fait.
Je vous reviens.
Je ne sais pas quand.
Il y a d’abord le deuil à faire.
On verra.

12Shares

Big Brother mangera son chapeau !