Samuel Paty est une victime du fanatisme et un martyr, mais ne faisons pas de lui le chantre de la liberté d’expression, par Bruno Grall

Sophie Scholl
(Photo prise par son frère Hans)
On se rappelle aujourd’hui de l’assassinat tragique de Samuel Paty. Mais à l’inverse de la doxa, je voudrais préciser de petites choses.

Si j’étais resté enseignant, je n’aurais jamais, jamais, utilisé des caricatures aussi offensantes pour illustrer la liberté d’expression.

Il y a tant d’exemples plus signifiants et plus nobles ! Pensons à Giordano Bruno sur son bûcher, Galilée dans sa prison pour avoir expliqué l’héliocentrisme et déplu à l’inquisition, et plus près de nous à Hans et Sophie Scholll, décapités tous les deux en février 1943 par les nazis.

Et tous les anonymes. Eux avaient des choses à dire !

Parmi les dessins exposés à sa classe, (si j’en crois Ouest-France du 15 octobre) l’un représentait ‘Un homme barbu, se prosternant nu, une grande étoile cachant son anus. Le dessin signé Coco est titré : Mahomet une étoile est née. Cette image avait déjà embrasé le Moyen Orient en 2011’.
Continuer la lecture de Samuel Paty est une victime du fanatisme et un martyr, mais ne faisons pas de lui le chantre de la liberté d’expression, par Bruno Grall

Partager :

Berlin 1936 : de drôles de démocrates

Dans ma vaste entreprise de compléter ma culture cinématographique (avant qu’il ne soit trop tard 😉 ), j’en viens entre autres à certaines choses pour lesquelles j’ai vraiment trainé les pieds. Ainsi ce soir Olympia (Les dieux du stade), le film de Leni Riefenstahl consacré aux jeux olympiques de 1936 (film sorti en 1938).

Quelques clichés. Dites-moi si vous pensez comme moi qu’il y a quelque chose qui cloche.

La championne canadienne du 100 mètres haies

La délégation française

Partager :

L’homme invisible est nécessairement déprimé

L’homme invisible est nécessairement déprimé

À propos de Patricia De Pas, Figures littéraires de la dépression, Paris : Serge Safran éditeur 2021, 151 pages

Le contrat social, conçu par l’Anglais Thomas Hobbes, et mis au point par le citoyen de la République de Genève qu’était Jean-Jacques Rousseau, suppose qu’un petit groupe de nos aïeux se soient un jour concertés puis mis d’accord pour sacrifier une part de la liberté dont été faite leur périlleuse vie solitaire pour gagner en sécurité dans un pacte commun qui unirait leurs efforts.

Il s’agit d’une légende bien entendu : un tel événement n’a jamais eu lieu. Le mythe est cependant puissant puisqu’un scientiste aussi militant que Sigmund Freud allait encore le répétant. Et pourtant, deux millénaires auparavant, Aristote le Stagirite, disait déjà de l’animal Homo sapiens  : « zoon politikon », à entendre comme « animal vivant en société ».

Un animal vivant à ce point en société qu’isolé durant de longues périodes, il perd tout repère. Tout lecteur de Defoe aura compris que s’il n’avait rencontré Vendredi, Robinson Crusoé aurait sombré dans la folie. Le confinement solitaire est d’ailleurs un supplice bien connu.
Continuer la lecture de L’homme invisible est nécessairement déprimé

Partager :

Vie quotidienne : Pourquoi les anti-vax sont-ils en général des enthousiastes du remède-miracle ?

C’est la réflexion de l’un d’entre vous qui m’y fait penser : pourquoi les anti-vaccin (qui a le mérite d’exister) sont-ils en général par ailleurs des partisans enthousiastes du remède-miracle (qui n’existe pas) ?

« Il vaut mieux guérir que prévenir », semblent-ils affirmer. Pourquoi ce comportement paradoxal ?

Partager :

Vidéo – C’est quoi la spéculation financière et pourquoi menace-t-elle notre économie ?

Je me trompe dans les dates : levée de l’interdiction de la spéculation

– en Suisse : 1860
– en Belgique : 1867
– en France : 1885

Vous trouvez tout ça dans Le capitalisme à l’agonie (Fayard 2011), pages de 194 à 217

FASB :  Financial Accounting Standards Board  = Conseil des normes comptables financières

Partager :

*Le seul Blog optimiste du monde occidental*