Covoiturage à Bordeaux, le mercredi 23 janvier

À propos de ma conférence à Bordeaux mercredi, les organisateurs me proposent la formule suivante pour me rendre du lieu de mon hébergement, l’hôtel Ibis Styles Bordeaux Meriadeck, Rue Joseph Abria, au lieu de ma conférence :

Pour le trajet entre votre hôtel et Sciences Po Bordeaux, voici l’itinéraire en transports en commun : – Depuis l’arrêt de tramway « Gaviniès », prendre le tram A et s’arrêter à l’arrêt « Hotel de Ville », – Depuis l’arrêt « Hotel de Ville », prendre le tram B et s’arrêter à l’arrêt « Montaigne-Montesquieu ». Le trajet dure 40 minutes. […] Nous vous proposons de nous rencontrer dès 16h45.

Si l’une ou l’un d’entre vous envisage de faire un parcours similaire, soyez gentille (gentil) de me le signaler. J’ouvre ce billet aux commentaires dans ce but.

P.S. Le problème de covoiturage ayant été réglé grâce à vous, organisons maintenant le repas. La conférence finit à 20h, essayons d’être nombreux : Aquitaine (Blog de PJ + Place Publique) !

5Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

« Trump ? En fait, on sait tout depuis longtemps ! »

« Trump ? En fait, on sait tout depuis longtemps ! », c’est la réflexion qui me vient alors que je rédige les chapeaux des différents chapitres du Tome II de mon « La chute de la météorite Trump » (le Tome I est prêt). Voyez vous-même ce que j’écrivais il y a neuf mois.

13 avril 2018

Le 17 avril, soit dans quatre jours par rapport à mon billet, paraîtra le récit autobiographique de James Comey, patron du FBI révoqué par Trump un peu moins d’un an auparavant, en mai 2017 : « Une loyauté d’un ordre supérieur ». Le livre contient essentiellement trois messages. Le premier est parfaitement explicite : le  président se conduit comme un parrain de la mafia. Le second est implicite : il est logique du coup que le FBI le traite comme tel. Le troisième message est subliminal, dit à demi-mot : le rapport Steele (révélé le 10 janvier 2017 par Buzzfeed), rédigé par l’ex-espion britannique Christopher Steele, doit être pris au sérieux : comme il y est écrit, Trump est la victime de kompromat, de matériaux compromettants pour lui rassemblés par les Russes. Même si ces derniers n’ont jamais évoqué la question avec le président, il suffit que lui sache qu’ils sont eux au courant pour qu’il se conduise selon les désirs qu’il leur prête.  

Continuer la lecture de « Trump ? En fait, on sait tout depuis longtemps ! »
29Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Clip musical sur le changement climatique filmé en Oregon, par Eric John Kaiser

Ouvert aux commentaires.

Bonjour Paul,

Comme vous, le réchauffement climatique m’inquiète… Suite à d’importants feux de forêts l’été dernier, ici dans l’état de l’Oregon, proche de Portland et de la rivière Columbia, la ville a été pendant plusieurs semaines recouverte d’une fumée de cendres. Le ciel était tout gris et c’était irrespirable. J’ai alors voulu faire quelque chose à mon niveau pour parler de ce problème et essayer de faire prendre conscience davantage des dangers liés aux changements climatiques. Ici dans le Nord-Ouest des USA, chaque été devient de plus en plus sec et les risques de feux de forêts de plus en plus fréquents.

Continuer la lecture de Clip musical sur le changement climatique filmé en Oregon, par Eric John Kaiser
5Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Nous voulons, par Dominique Temple

Ouvert aux commentaires.

Nous voulons

Attention !

Il ne s’agit pas de doléances. Nous n’avons plus le temps. Il s’agit de mesures qui nous permettent de dépasser le système capitaliste, plus exactement de notre contribution aux propositions dont la convergence fera naître une société nouvelle. Le système capitaliste est en Europe à son zénith, au seuil de sa chute. Il s’agit de faire en sorte que son autolyse n’entraîne pas le chaos social.

Continuer la lecture de Nous voulons, par Dominique Temple

25Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Motion de censure au parlement britannique

Intervention remarquable de Tom Watson, N°2 du Parti travailliste. Exprimant son admiration pour la ténacité de Theresa May, sa capacité à rebondir devant l’échec – en dépit de son absence d’empathie, il souligne que des sentiments amicaux parce qu’admiratifs ne doivent pas être confondus avec l’approbation de quelqu’un qui a en réalité échoué.

Michael Gove, ministre de l’Environnement, très en verve, très conscient que Watson a marqué des points, établit un catalogue des succès économiques des Conservateurs, avant de s’en prendre à Jeremy Corbyn, le dirigeant travailliste, soulignant ses ambiguïtés dans son opposition à Poutine, concluant qu’il serait incapable de défendre la nation.

May survit : The government has won by 325 votes to 306 – a majority of 19. Une victoire mais très éloignée d’un triomphe.

6Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

Ah ! Je dis n’importe quoi depuis des mois à propos du Brexit ?

Comment se fait-il alors que l’éditorial du Monde affirme ce soir avec beaucoup de solennité ce que je répète depuis le vote de juin 2016 ?

D’accord, ils déclarent « le Royaume-Uni est pratiquement revenu à la case départ », alors que j’écrivais ici hier soir « Theresa May […] est renvoyée à la case zéro », la nuance mérite en effet d’être relevée 😀 .

28Shares
Recommandez par mail Recommandez par mail

*Le seul Blog optimiste du monde occidental*