Qu’a dit exactement Mikhail Khodaryonok à la télé d’État russe ?

J’ai bien écouté et voici ce que j’ai entendu.

Mikhail Khodaryonok dit : « Que le moral des troupes ukrainiennes est à zéro est faux pour le dire gentiment. » – Notre propagande ment.

À plusieurs reprises il ignore les objections d’Olga Skabeïeva – qui ressemblent plutôt à du brouillage systématique – et poursuit imperturbablement en élevant de plus en plus la voix.

« Il y aura en face de nous, un million de soldats ukrainiens bien armés. La situation, franchement, va empirer pour nous. » – C’est clair.

« Dans notre pays ce dogme est fermement inscrit dans les esprits qu’un soldat de métier est un professionnel. Loin de là ! Loin de là ! » – Nous croyons à des dogmes comme celui-là.

« Mais un désir de protéger sa patrie tel qu’il se manifeste en ce moment en Ukraine, et il existe véritablement là car ils sont déterminés à se battre jusqu’au dernier homme… » – Éloge du soldat ukrainien.

« Comme les classiques du marxisme-léninisme l’ont dit – et de ce point de vue, ils étaient loin d’être des imbéciles – à l’arrivée, la victoire sur le champ de bataille est déterminée par un degré élevé de moral parmi les troupes qui versent leur sang pour les idées pour lesquelles elles sont prêtes à se battre ». – Au contraire de troupes qui versent leur sang pour des idées pour lesquelles elles NE sont PAS prêtes à se battre, suivez mon regard.

Et maintenant il se fâche carrément : « Tôt ou tard la réalité de l’histoire vous frappera si fort que vous le regretterez ». – Nous sommes très mal barrés.

« Le principal défaut de notre position militaro-politique, c’est que nous sommes géopolitiquement totalement isolés, et que nous soyons ou non prêts à l’admettre, c’est virtuellement le monde entier qui est contre nous. Et ça, c’est la situation dont nous devons nous dépêtrer ». – Nous avons perdu.

Partager :

À propos de « Chaîne de télévision d’État à Moscou : le doute s’installe », par Alexis Toulet

La première impression sur l’intervention de Mikhaïl Khodarionok le 16 mai est indubitablement positive. Lorsqu’on creuse… Mais n’allons pas trop vite en besogne.

Qui est Mikhaïl Khodarionok ? C’est un journaliste spécialisé défense, qui a la particularité d’avoir une longue expérience militaire – raison sans doute de son réalisme.

Et il n’en est pas à sa première intervention dans les médias russes en ce sens. Il y a quelques jours, toujours dans une émission de débat à une heure de grande écoute, il avait déjà parlé avec un ton tout à fait différent de la surexcitation irréaliste qui domine les médias russes, mettant en avant les difficultés d’une mobilisation à grande échelle.

Continuer la lecture de À propos de « Chaîne de télévision d’État à Moscou : le doute s’installe », par Alexis Toulet

Partager :

Chaîne de télévision d’État à Moscou : le doute s’installe

Dans un moment extrêmement rare de franchise à la télévision d’État russe aujourd’hui, le chroniqueur de la défense Mikhail Khodaryonok a dressé un bilan accablant de la guerre de la Russie en Ukraine et de l’isolement international de son pays. C’est assez long mais cela vaut le coup de s’y attarder.

Partager :

Pendant ce temps-là à Moscou…

Pendant ce temps-là à Moscou, le gouvernement déclare (et la presse le confirme), que

* la population russophone du Donbass est la victime d’un génocide
* le gouvernement de Kiev ne reculera devant rien en matière de désinformation (pseudo-massacres mis en scène, opérations faux pavillon…)
* le gouvernement polonais a rejoint le camp nazi
* la Finlande menace désormais la Russie
Etc.

Partager :

Une question impertinente sur l’humain et le surnaturel

Le Monde : Dix nouveaux saints catholiques proclamés par le pape François, le 15 mai 2022

La canonisation, étape permettant de devenir saint dans l’Eglise catholique, succédant à la béatification, requiert trois conditions : être mort depuis cinq ans au moins, avoir mené une vie chrétienne exemplaire et avoir accompli au moins deux miracles.

Parmi les douze nouveaux saints : Titus Brandsma, né le 23 février 1881 à Oegeklooster (Bolsward, Pays-Bas) et mort le 26 juillet 1942 à Dachau (Allemagne).

Dans sa notice Wikipédia :

En 1935, Titus Brandsma devient le porte-parole de l’archevêché d’Utrecht et, dès ce moment, il s’oppose fermement aux théories nazies et à la persécution des Juifs. En 1938/1939, il donne une série de cours sur les principes néfastes du nazisme et prend la défense des Juifs. Le 10 mai 1940, les Pays-Bas sont envahis puis occupés par les nazis qui trouvent des collaborateurs dans le parti nazi local, le mouvement national-socialiste (NSB). Dès le début de la guerre, Titus Brandsma prend la parole contre le renvoi des écoliers et étudiants juifs et contre le NSB. […]
Continuer la lecture de Une question impertinente sur l’humain et le surnaturel

Partager :

Mes dix films préférés de Jack Nicholson (de 10 à 6)

Chaque fois que je fais un billet de ce genre, « Mes films préférés de Godard, de Chabrol », « Mes Gabin préférés », etc. il y a quelqu’un qui affiche le même commentaire : « À quoi ça sert que vous disiez quels sont vos films préférés de Godard, de Chabrol, vos Gabin préférés ? »

À quoi ça sert ? La réponse est évidente : ça me sert à montrer quels sont mes films préférés de Godard, de Chabrol, mes Gabin préférés, etc. Mais ce n’est pas de ça qu’il parle bien évidemment, son vrai commentaire c’est « Il est injuste que vous puissiez intéresser les gens à votre liste, alors que la mienne les ferait bayer ».

Mais sa fausse question m’offre l’occasion d’expliquer un peu ce que je fais vraiment – ce que la plupart des autres commentateurs devinent d’ailleurs aisément – j’utilise les immenses ressources de YouTube pour composer un collage dispensateur d’un message précis. C’est clair me semble-il dans tous les cas, et je vends d’ailleurs parfois la mèche en commentaire, comme je l’ai fait récemment pour « 15 rôles splendides pour grandes actrices ».

#10 – Chinatown – Roman Polanski 1974


Continuer la lecture de Mes dix films préférés de Jack Nicholson (de 10 à 6)

Partager :

Stablecoins et Cryptos, par Alexis Toulet

P.J. : Voyez ma postface.

S’agissant des pièces stables (stablecoins en V.O.), celles qui sont conçues pour suivre en permanence la valeur d’une monnaie fiduciaire, généralement le dollar, elles ne représentent qu’une partie limitée de la capitalisation crypto totale.

Ainsi, si j’en crois ce site spécialisé, la plus connue d’entre elles le Tether a actuellement une capitalisation de 79 milliards de dollars, à quoi il faut sans doute ajouter celles de pièces stables moins usitées comme USD Coin pour 51 milliards, BinanceUSD pour 17 milliards et quelques autres plus petites, mais pour un total nettement inférieur aux presque 1400 milliards de la capitalisation totale du monde crypto. Total dont les deux plus grandes cryptos Bitcoin et Ethereum représentent plus de 60%, et aucune des deux n’est une pièce stable.

Continuer la lecture de Stablecoins et Cryptos, par Alexis Toulet
Partager :

*Le seul Blog optimiste du monde occidental*