Bourses US : là aussi ça va très mal

À la clôture (heure locale).

La presse américaine titre : « Avec une baisse de 10% par rapport à son plus haut, la Bourse est entrée en mode ‘correction' ».

© Wall Street Journal

La camp Républicain, que la malhonnêteté crasse du président de son choix et ses dérives dictatoriales ont jusqu’ici laissé indifférent, manifestera-t-il la même placidité envers une « correction des marchés » ?

Trump, dans la ligne de l’ultra-réac Rush Limbaugh qu’il a récemment nommé dans l’ordre du mérite version US, aura beau répéter que le coronavirus ce n’est qu’une variété du rhume de cerveau et que « avec 15 cas chez nous, dont 10 en voie de guérison, ça ne fera plus que 5 dans quelques jours », les services de santé de son pays déclarent eux que ce n’est qu’une question de jours avant que l’épidémie ne se déclare aux États-Unis.

Apparemment la Bourse fait davantage confiance aux autorités sanitaires du pays qu’au président Trump. C’est à désespérer !

Partager :

Et si on réclamait des têtes à l’avance au cazou ?

Ouvert aux commentaires.

Le match de football OL-Juventus maintenu malgré les inquiétudes liées au coronavirus

La Juventus assure qu’« aucune restriction particulière n’est prévue » pour ses supporteurs. A Lyon, le président de l’OL, Jean-Michel Aulas, s’est aussi voulu rassurant.

Le Monde avec AFP Publié hier à 21h37, mis à jour à 09h14

Imaginons un instant (vous savez que j’ai une imagination débordante) que l’on crée ainsi, en laissant venir des milliers de personnes venant de pas très loin d’un foyer d’infection du coronavirus dûment répertorié, disons 200 contaminations ?

Un certain nombre de têtes tomberaient quand même non ? (ou bien même pas, parce qu’il s’agit de football ?) Quoi qu’il en soit, ne ferait-on pas un peu réfléchir d’ici tout à l’heure ces têtes en les réclamant à l’avance au cazou ?

Partager :

Les plus hautes valeurs, le 24 février 2020 – Retranscription

Retranscription de Les plus hautes valeurs, le 24 février 2020. Bonjour, nous sommes le lundi 24 février 2020 et, aujourd’hui,…

Vous devez être connecté pour lire le contenu complet de l'article. Vous pouvez vous abonner ici

Partager :

*Le seul Blog optimiste du monde occidental*