Tiens ! Je vais regarder Mélenchon – Zemmour !

Je ne dis rien, je vais être le plus honnête possible : ne juger que sur pièces. Peut-être en cours de route. On verra.

Ça démarre sur les chapeaux de roue. JLM attaque violemment, en tant que défenseur de la démocratie. EZ dit que JLM a été communiste et n’a jamais dénoncé ni les morts du stalinisme, ni ceux du maoïsme.

EZ, quand l’industrie a opéré une transition, il aurait fallu faire comme le Japon : développer le machinisme plutôt que faire venir une main-d’œuvre immigrée. Il donne des chiffres.

JLM : je ne me laisserai pas balader par des chiffres. Une grande part des immigrés sont en fait des étudiants étrangers. La France favorise la créolisation. Nous disons “Nous sommes des Gallo-Romains”. Nous sommes la patrie des Droits de l’Homme. Nous sommes pour l’universalisme.

EZ : mes chiffres sont de l’INSEE. Le premier ciment de notre nation, c’est la catholicisme. Ce que vous appelez créolisation, je l’appelle assimilation : adopter les habitudes de la France. L’Islam véhicule un code concurrent. Islam signifie “soumission”. Ni Liberté, ni Égalité, ni Fraternité. Je ne distingue pas l’Islam de l’Islamisme (le même soit au repos, soit en action).

(EZ ignore les interventions des journalistes ou les rabroue : “Je suis venu pour débattre avec JLM”).

JLM : justifie la créolisation, un processus ou nul ne domine l’autre. L’assimilation n’existe pas : il n’y a que créolisation. L’assimilation suppose qu’il y a quelque chose d’invariable à quoi se rallier. EZ, l’Islam vous n’y connaissez rien. Il n’y a pas de religion bienveillante.

(JLM s’aventure sur un terrain glissant en affirmant qu’EZ ne connait rien à l’Islam).

JLM : l’insécurité, supprimer la BAC, former des gens qui ne sont pas formés, et qui utilisent la violence contre le peuple.

EZ : on sait qui sont les délinquants. À part les Corses, il n’y a pas de noms français. Ce ne sont pas les pauvres.

JLM : Un nom français est le nom porté par un Français. Votre nom est-il français ? EZ : mon nom n’est pas français.

EZ : la délinquance en France est un djihad. Les policiers sont insultés, on cherche à les brûler.

JLM : En parlant de djihad et d’islamisation vous ne réglerez aucun problème. Les sociologues vous expliquent que les causes sont ailleurs. Le problème, c’est le trafic d’armes. Vous appelez à la guerre civile.

EZ : Comment appelez-vous un pays où la tête d’un professeur roule dans la rue ? C’est un pays qui est dans la guerre civile.
Il y a dans la loi des critères d’assimilation. JLM était autrefois républicain : position sur la burka.

JLM : Ne faites pas des fixettes.

Journaliste : affaire des sous-marins

JLM : sortir de l’OTAN. La France doit se fonder sur une autorité morale. 2e nation pour l’exploration de l’espace. La puissance de la France, c’est la francophonie. S’imposer sur des thèmes : les fonds marins, l’espace ouvert à tous.

EZ : d’accord avec JLM, l’OTAN aurait dû se dissoudre à la fin de la Guerre froide. Chercher des alliances nouvelles : nous rapprocher des Russes, lever les sanctions. Votre grand-père a changé son nom, il a changé le prénom de ses enfants.

JLM : Quand on donne un prénom, c’est pour mettre un enfant sous la protection d’un aïeul.

Fact-checking. EZ conteste les chiffres d’Hervé Le Bras : un idéologue, un Lyssenko.

JLM conteste lui aussi les chiffres qu’on lui oppose.

JLM : hausse du SMIC de 16%. Réduire le temps de travail. Abaisser l’âge de la retraite. Rétablir la justice sociale. Blocage de prix de première nécessité. Le gaz et l’électricité sont devenus des produits de luxe. Des gens pauvres dans un pays riche.

EZ : la France est en réalité en voie de tiers-mondisation. Nous avions une balance commerciale excédentaire. PIB par habitant était supérieur à celui des US et de l’Allemagne. Appauvrissement. (Connaît bien les chiffres – on l’attendait là au tournant). L’État-Providence est devenu obèse. Coefficient Gini de la France parmi les plus faibles du monde. Limiter les allocations, le RSA aux Français.

JLM : les Américains impriment autant de dollars qu’ils le veulent. Les chiffres comptables américains ne sont pas comparables à ceux de la France. Protectionnisme écologique. Souveraineté alimentaire. Modèle de la planification écologique.

EZ : Pas de priorité sur l’environnement. Priorité à l’immigration. JLM a longtemps méprisé la défense de l’environnement : productiviste.

JLM : le productivisme était en effet un erreur.

EZ : l’écologie est prise en otage par l’extrême-gauche. France bien placée : peu d’émission de gaz de serre grâce au nucléaire.

Partager :

Leçon de choses – Combien de fois la Terre a-t-elle inventé l’aile ?

Comme une grosse mouche m’empêchait de faire la sieste, je me suis posé la question suivante : “Combien de fois la Terre a-t-elle inventé l’aile ?”

Au premier essai il m’est venu :

– l’aile de l’insecte
– l’aile du ptérodactyle et du ptéranodon
– l’aile du poisson (nageoire de l’exocet)
– l’aile de l’oiseau
– l’aile du mammifère (chauve-souris)
– l’aile d’avion (par l’intermédiaire de l’être humain)

Un passage rapide sur Wikipédia m’a obligé de distinguer

– l’aile du ptérosaure (ptérodactyle)
– l’aile du reptile (ptéranodon)

Y en a-t-il d’autres ? Seconde question : sont-ce bien des inventions indépendantes ou bien l’une ou l’autre est-elle la descendante d’une précédente ?

Partager :

Veille effondrement #92 – Le Monde : « Bigger Than Us », « Une fois que tu sais », « I Am Greta » et « Poumon vert et tapis rouge » : des documentaires engagés pour sauver la planète, le 22 septembre 2021

« Bigger Than Us », « Une fois que tu sais », « I Am Greta » et « Poumon vert et tapis rouge » : des documentaires engagés pour sauver la planète

Le sous-titre de l’article :

Ces films grand public veulent avant tout susciter la curiosité (ou des vocations) chez les plus jeunes spectateurs.

Mon commentaire :

Non, ces films disent : “Père, ne vois-tu pas que je brûle ?”

* Dans L’interprétation des rêves (1900) Freud rapporte le rêve d’un père dont l’enfant est mort et qui dort dans une chambre à côté de celle où le corps repose et où un vieillard veille celui-ci. Le père est réveillé en sursaut par un cauchemar : la voix de son fils criant “Père, ne vois-tu pas que je brûle ?” Il constate alors que le vieillard s’est endormi et ne s’est pas aperçu qu’un cierge est tombé mettant le feu au linceul.

Partager :

Schizophrénie

C’est une coïncidence bien entendu, mais lundi de la semaine dernière et hier, c’est-à-dire mardi de celle-ci, on m’a fait parler devant une caméra, jusqu’à épuisement du sujet. Quatre heures environ dans l’un et l’autre cas. De quoi me demandait-on de parler ? De moi essentiellement.

Aura-t-on l’occasion de voir et d’entendre du coup, deux fois la même chose ? Eh bien, non. Et c’est là qu’est apparu quelque chose de curieux en soi : je serais très étonné s’il y avait même cinq minutes de chevauchement entre les deux.

Comment est-ce possible ?

Lundi dernier, il était question de Paul Jorion anthropologue, et hier de Paul Jorion et la finance.

Schizophrénie ? Je ne sais pas, Docteur, je ne sens rien de bizarre !

Partager :

Veille effondrement #91 – Le Plan A, par Khanard

Nous avons eu cet été la publication du rapport du GIEC. Malheureusement celui-ci n’a pas eu l’écho qu’il méritait. (Messi étant passé par là).

Peut-on alors parler d’inaction climatique ? Tout le monde s’accorde sur l’inéluctable changement climatique (sauf peut-être M. Allègre) mais il semblerait que l’inaction ou la timidité soit de mise. 

On peut dès lors identifier plusieurs discours. Continuer la lecture de Veille effondrement #91 – Le Plan A, par Khanard

Partager :

Evergrande : la Chine a sa propre crise du crédit immobilier

Vous avez encore pas mal de traites sur la maison, mais le prix de l’immobilier chute. Un voisin contracte aujourd’hui un prêt sur une maison identique à la vôtre et fera des versements mensuels d’un montant bien moins élevé que vous. Aïe !

Pourquoi le prix des maisons baisse-t-il ? Parce que vous vivez dans un pays dirigé par un Parti communiste qui a jugé que l’immobilier était devenu inabordable pour les gens ordinaires.

Ça n’arrange pas bien sûr les gros promoteurs immobiliers qui sont endettés en fonction … des anciens prix. Et certains parmi eux ont oublié qu’ils vivaient dans un pays dirigé par un Parti communiste : ils ont cru qu’ils étaient dans un pays capitaliste comme les autres où ils pouvaient faire comme on fait là-bas : se garnir les poches avant d’annoncer le défaut de paiement. Et voilà qu’on promet à six dirigeants qu’ils seront « sévèrement punis ». Dans un pays où tout le monde comprend que ça veut dire « peine de mort ». Ah zut ! ça peut coûter cher d’avoir pensé distraitement que « la Chine est devenue un pays capitaliste comme les autres ».

Tout ça, c’est loin, me direz-vous. Pas vraiment : vous vous souvenez des subprimes, c’était loin aussi, mais il n’y a plus qu’un grand marché des capitaux mondial. Evergrande doit 300 milliards de dollars. Et ils sont loin d’être les seuls promoteurs en Chine.

Le CAC à l’heure où j’écris : -2,20%. Ah ! ces Chinois ! déjà qu’ils nous font nous fâcher avec les Rosbifs de tous les coins du monde !

Partager :

Julos Beaucarne, 27 juin 1936 – 18 septembre 2021, par Guy Leboutte

Également sur son propre blog : Condroz belge.

Cinquante-cinq ans d’albums, une vie de poésie et d’engagement, en français et quelquefois en wallon. Pendant longtemps, le contrat avec sa société de disques lui imposait un opus chaque année, et chaque année il se produisait durant un mois à Paris, où il avait trouvé un public aussi. Son pull arc-en-ciel, il l’a porté pendant au moins vingt-cinq ans, et je l’ai entendu répondre un jour à une dame étonnée qu’il en était à son septième : c’est simple, il s’en faisait faire un nouveau à l’identique, quand le dernier commençait à rendre l’âme.

Sa lettre à Kissinger évoque la fin de Victor Jara, récemment rappelée sur le blog de Paul Jorion, après le coup d’État d’Augusto Pinochet en 1973.

Une autre de ses lettres a fait le tour du monde, sous le titre “Lettre ouverte de Julos Beaucarne” (reprise entre autres par Claude Nougaro), écrite deux ans plus tard quand un homme devenu fou, un immigré hébergé par la famille, a tué son épouse âgée de 33 ans de neuf coups de couteau. Ce texte devrait appartenir aux anthologies du droit pénal et de la chronique judiciaire.

Une de ses anciennes chansons, moitié français moitié wallon, trouve un écho aujourd’hui en cette période d’après inondations. “Les sinistrés” s’en prend aux profiteurs d’après-guerre, qui récoltent de l’argent sous le refrain “C’est ni pour nous, c’est pour les sinistrés“. Pour le moment, l’histoire ne semble pas se répéter.

Julos était écolo avant l’heure et se disait anarchiste. Avec lui, le local est un chemin vers l’universel (“Mon terroir c’est les galaxies” ) , et l’enracinement une porte ouverte aux peuples du monde.

Aussi, tout Wallon qu’il fût et se réclamât, Julos était un jouissif et gourmand défenseur de la langue française.

Partager :

Pour une lecture non-« biblique » de Freud, Lacan, &c.

Une personne se plaignait hier à moi du caractère « biblique », dogmatique et sectaire des groupes de lecture psychanalytiques. Alors qu’elle s’interrogeait un jour quant à la pertinence d’une formule proposée par un père fondateur, quelqu’un s’était retourné vers elle, irrité : « Mais enfin, c’est comme ça ! ».

Si l’idée vous intéresse d’un groupe de lecture hebdomadaire critique de quelques textes psychanalytiques clé, en fin d’après-midi ou début de soirée et sur Zoom, discutons-en ici. N’hésitez pas non plus à m’écrire directement.

Partager :

*Le seul Blog optimiste du monde occidental*