La métamorphose de vous et moi en homme- (ou femme-) sandwich

Ouvert aux commentaires.

Troisième dans ma série « Les mystères de la société de consommation ».

Quand j’étais gosse, il y avait dans les rues des hommes-sandwich. Ils déambulaient dans les endroits bien achalandés (« de chaland », c’est-à-dire client) portant sur leur bedaine et sur leur dos, deux panonceaux qui disaient des choses du genre : « Rue de Béthune, samedi 26, Grande Braderie ! », ou plus sobrement : « Dubo, Dubon, Dubonnet ».

Continuer la lecture de La métamorphose de vous et moi en homme- (ou femme-) sandwich

13Shares

Le spectre du Watergate vient hanter Trump & Co.

Hier, vendredi 20 avril 2018, le Parti démocrate américain a déposé une plainte affirmant l’existence contre lui d’une conspiration impliquant des officiels et des hommes d’affaire russes, certains d’entre eux appartenant aux services secrets, le comité de la campagne présidentielle de Donald Trump, dont certains de ses proches comme son fils Donald Trump Jr. et son gendre Jared Kushner, et l’organisation Wikileaks et son président Julian Assange, ce dernier déjà en très vilaine posture : en résidence forcée à l’ambassade de l’Équateur à Londres, et les autorités de ce pays ayant coupé son accès à l’Internet en raison précisément de ses interférences intempestives avec le bon fonctionnement des institutions américaines – du propre point de vue de celles-ci, et désormais donc de l’Équateur également.

Continuer la lecture de Le spectre du Watergate vient hanter Trump & Co.

25Shares

Watergate : sentiment de déjà vu

Je vous en dis davantage tout à l’heure (j’écris un papier à propos de la plainte déposée hier par le Parti démocrate américain contre l’équipe de campagne électorale de Donald Trump, certains officiels russes et Wikileaks), mais si vous comprenez l’anglais et que les tournants de l’histoire vous intéressent, regardez Rachel Maddow * hier sur MSNBC, expliquer les premiers instants du scandale de Watergate. « L’histoire se plagie ! », dit-elle pour conclure.

Oui, le sentiment de déjà-vu donne le tournis !

======================================
* Fait jugé significatif par la presse américaine, son audience a désormais dépassé celle du commentateur Sean Hannity, le « porte-parole officieux » de Trump sur Fox News.

10Shares

Défaite de l’amiral Theresa May dans les eaux jamaïcaines : l’affaire Windrush

The week that took Windrush from low-profile investigation to national scandal, par Amelia Gentleman, le 20 avril 2018 © The Guardian

Introduction et traduction par Timiota. Ouvert aux commentaires.

À moi comme à la plupart des continentaux d’Europe qui me lisez, le vocable britannique « Windrush » n’évoquait rien. Il pointe pourtant un pan de l’histoire coloniale récente du Royaume-Uni, celle des « West Indies » (Jamaïque, Caraïbes britanniques) post 1945, qui vient de se solder par un rude coup [je n’ose pas dire « coup de Trafalgar », évidemment,… ah ces Anglais sur mer…] pour Theresa May et sa ministre de l’intérieur Amber Rudd notamment. L’affaire — qui a fait de dizaine de milliers de Britanniques venus de là-bas avant 1973 des demi-apatrides en puissance — me semble prémonitoire de ce qui survient quand on choisit les immigrés comme cible, avec des mots doux comme les « illegal or would-be illegal » qui généralisent le soupçon, ainsi que le spécifient des textes fuités du cabinet du Home Office. Le sommet du Commonwealth, qui se devait d’être consensuel, a été quelque peu altéré par cette affaire Windrush. Voici le résumé d’une semaine particulière que fait le Guardian de ces évènements survenus pendant la semaine écoulée.

Continuer la lecture de Défaite de l’amiral Theresa May dans les eaux jamaïcaines : l’affaire Windrush

26Shares

Pourquoi j’ai écrit Défense et illustration du genre humain, sortie le 9 mai 2018

Ouvert aux commentaires.

« Et dans cette immensité, figurez-vous ce réseau : des orbites de soleils reliées par des ellipses de comètes ; les comètes jetées comme des amarres d’une nébuleuse à l’autre. Ajoutez les vitesses et les flamboiements, des astres faisant des courses de tonnerres. Abîmes, abîmes, abîmes. C’est là le monde. »
Victor Hugo, En voyage. Alpes et Pyrénées

Continuer la lecture de Pourquoi j’ai écrit Défense et illustration du genre humain, sortie le 9 mai 2018

10Shares

Les femmes, des « poules aux oeufs d’or » ? par Isabelle Joly

Ouvert aux commentaires.

Lorsque j’ai commencé à écrire « Fausta », opéra rock en forme de Faust au Féminin, j’imaginais une histoire de pacte avec une diablesse pour obtenir des dons à peu de frais : une âme qui n’aurait pas le temps d’évoluer dans un monde promis au réchauffement climatique. Je me posais la question de la spécificité du féminin, pourquoi si peu de « génies » intellectuels, artistes, dirigeants, philosophes, sont des femmes.

Continuer la lecture de Les femmes, des « poules aux oeufs d’or » ? par Isabelle Joly

13Shares

Les temps qui sont les nôtres : Le déclin de l’Occident

Ouvert aux commentaires.

Le déclin de l’Occident est-il lent ou rapide ?

Blog de Paul Jorion : Le capitalisme a toujours été un système instable, par Tong Jin, Beijing Ribao, le 12 février 2018

Immanuel Wallerstein et al., Le capitalisme a-t-il un avenir ? La Découverte 2014

Blog de Paul Jorion : Une OPA du FN sur La France insoumise ? par Timiota, le 19 avril 2018

4Shares

Piqûre de rappel : Jethro Tull, le 12 février 2011

La scène se passe à San Francisco, en 2003, dans Polk Street, devant le Walgreens, au coin de Broadway. Il y a un gars assis sur le trottoir, il a vingt ans et, devant lui, il y a un petit tas de livres de poche et de CDs. À vendre manifestement. Je regarde ses disques, et parmi la demi-douzaine, il y avait trois Jethro Tull : Stand Up (1969), Aqualung (1971) et Heavy Horses (1978). Je lui ai dit : « Vous êtes sûr que vous voulez les vendre ? ». Il était sûr. Je ne comprenais pas, j’insistais : « Vous êtes sûr que vous ne voulez pas les garder ? » Il me dit que ses goûts avaient évolué. J’étais incrédule, il y avait un truc : comment pouvait-on cesser d’aimer Jethro Tull ? Je n’ai pas pu me résoudre à les laisser là sur le pavé : je lui ai pris les trois. Ce matin, je les écoute.

2Shares

Une OPA du FN sur La France insoumise ? par Timiota

À propos de Union de la gauche ou populisme ? La France insoumise hésite et se déchire, par Hadrien Mathoux, dans Marianne, le 16 avril 2018. Ouvert aux commentaires.

Tentons, si faire se peut, une « méta-analyse ».

Les valeurs de gauche se sont construites dans un monde de canalisation des technologies et de l’énergie (cela, dès le XVIIIème siècle), monde qui devenait assez « plein » pour que la protection du seigneur ne passe plus pour un truc très utile pour votre survie en local. 1789 catalyse l’effort des Lumières  (si vous vouliez partie en campagne de Russie dans un grognard grognement, c’était OK  vingt et quelques années plus tard). Les ressources accrues sont aussi synonymes de famines, ce n’est pas contradictoire, puisque l’organisation ne colle plus pour distribuer à grande échelle.

Continuer la lecture de Une OPA du FN sur La France insoumise ? par Timiota

10Shares

Intelligence artificielle : Bouchés à l’émeri, vous dis-je !

Le Monde : L’intelligence artificielle est-elle la solution à tous les problèmes de Facebook ? le 18 avril 2018

« Mark Zuckerberg reconnaît d’ailleurs les limites de l’IA :

Certains problèmes se prêtent plus à des solutions d’intelligence artificielle que d’autres. Le discours haineux est l’un des plus difficiles, car déterminer si quelque chose relève du discours haineux est très nuancé, d’un point de vue linguistique. »

Non mais allô quoi ? Principes des systèmes intelligents : 1989 = il y a 29 ans !

« Qui plus est, pour modérer efficacement, ces systèmes d’IA devraient en fait pouvoir comprendre le langage, le contexte, les sous-entendus, l’intention… bref, le sens. Or, ces technologies en sont aujourd’hui incapables – et le seront peut-être toujours. »

Bis : Principes des systèmes intelligents – 1989 : au siècle passé !

20Shares