Veille effondrement #89 – ✨Avant-première du film « Une fois que tu sais » à Créteil avec Vincent Burnand-Galpin✨

Avant-première du film « Une fois que tu sais » à Créteil avec Vincent Burnand-Galpin

🌿 Confronté à la réalité du changement climatique et à l’épuisement des ressources, le réalisateur Emmanuel Cappellin prend conscience qu’un effondrement de notre civilisation industrielle est inévitable. Mais comment continuer à vivre avec l’idée que l’aventure humaine puisse échouer ? En quête de réponses, il part à la rencontre d’experts et de scientifiques tels que Pablo Servigne, Jean-Marc Jancovici ou Susanne Moser. Tous appellent à une action collective et solidaire pour préparer une transition la plus humaine possible. 🌿

🍀 Une odyssée qui touche à l’intime et transforme notre regard sur nous-même et sur le monde pour mieux construire l’avenir. 🍀

🎬 En salles le 22 septembre

► INFOS ◄

Date et heure : Vendredi 17 septembre à 20h00

Au cinéma UGC Ciné Cité de Créteil

Avenue Du Général De Gaulle, Centre Commercial Régional Créteil-Soleil, 94000 

La projection du film sera suivie d’un débat avec l’équipe du film et Vincent Burnand-Galpin, co-auteur de Comment sauver le genre humain écrit avec Paul Jorion (éditions Fayard, 2020).

Réservation conseillée / Tarif habituel du cinéma

L’avant-première se fait en partenariat avec @NotreAffaireATous

Partager :

Réhabiliter la psychanalyse, le 4 septembre 2021 – Retranscription

Retranscription de Réhabiliter la psychanalyse.

Bonjour, nous sommes le samedi 4 septembre 2021 et si je suis de bonne humeur, c’est essentiellement parce qu’il fait beau et, en Bretagne, où il fait toujours beau d’habitude, il y a de très beaux étés mais là, cette année-ci, ça n’a pas été terrible et là, ça fait trois jours durant que je vais me baigner. Je ne vais pas jusqu’à l’océan, ce qui me prendrait 25 minutes, mais je vais me baigner à 10 minutes de chez moi dans le Golfe du Morbihan et ça fait plaisir, ça fait plaisir. La dernière fois que j’ai pu faire ça, ça devait être les derniers jours du mois de [juillet] donc j’étais en manque et ça fait plaisir. Et aujourd’hui, il va faire beau aussi apparemment et je vais continuer d’en profiter. 
Continuer la lecture de Réhabiliter la psychanalyse, le 4 septembre 2021 – Retranscription

Partager :

Veille effondrement #87 – Le peuple de l’herbe, par Arkao

Les insectes sont en voie de raréfaction selon certaines études. Sans remettre en cause les résultats globaux, de fortes disparités régionales sont remarquables et sources d’optimisme. Si les grandes plaines vouées à l’agro-industrie tiennent le palmarès de l’effondrement de la biodiversité, il reste dans ce pays des espaces où l’équilibre entre les champs, les herbages, les forêts et les zones humides reste préservé. Les insectes « disparaissent », soit, mais encore faudrait-il s’y intéresser. Quand prend-on la peine d’y prêter attention ? Quand d’agaçants moustiques nous empêchent de dormir, quand des mouches viennent nous chatouiller la peau alors qu’on voudrait lire un livre tranquille à l’ombre d’un arbre, quand des guêpes s’invitent à table, allant du verre de bière à la tranche de melon, quand le vrombissement sourd d’un imposant frelon vient semer la panique chez les convives. Finalement, qui s’intéresse aux milliers d’autres espèces qui nous entourent ? Continuer la lecture de Veille effondrement #87 – Le peuple de l’herbe, par Arkao

Partager :

Covid-19 : Asseyez-vous d’abord confortablement si vous avez manifesté hier

La pandémie est en récession en France et aux États-Unis, mais davantage en France. Pour les commentateurs américains, aucun mystère : les Français ne sont heureusement pour eux pas des individualistes forcenés, ils savent ce qu’est l’intérêt général et ont accepté de bon gré le passe sanitaire qui assure – du moins en ce moment – leur salut : le retour à une vie quotidienne quasi normale.

Partager :

L’unité du genre humain

Emma Raducanu and Leylah Fernandez with their trophies at the end of the match. Photograph: Corey Sipkin/UPI/Shutterstock
L’un des premiers grands débats qui agitèrent l’anthropologie sociale fut celui qui opposa dans la seconde moitié du XIXe siècle les membres de deux sociétés savantes : ceux de l’Anthropological Society of London et ceux de l’Ethnological Society. Les “anthropologues” étaient polygénistes : pour eux les races humaines étaient autant d’espèces distinctes ; les “ethnologues” étaient eux monogénistes : les races humaines étaient les variétés inter-fécondes d’une seule espèce.

Le débat faisait rage *, les “anthropologues” avaient pris le parti des confédérés sécessionnistes dans la Guerre civile américaine, les “ethnologues” s’étaient rangés aux côtés des unionistes abolitionnistes. Le monogénisme l’emporta grâce à la victoire du modèle darwinien de l’évolution des espèces, renforcé ensuite par la génétique naissante. L’unité psychique du genre humain devint le mot d’ordre de l’anthropologie.

D’où la satisfaction d’un anthropologue devant la photo hier des finalistes féminines de l’US Open. À gauche sur la photo, Leylah de père Équatorien et de mère Philippine ; à droite sur la photo, Emma de mère Chinoise et de père Roumain.

* Voir ici Le dilettantisme comme art de vivre, un panorama de l’anthropologie britannique.

Partager :

La valeur de divertissement des théories complotistes, par van Prooijen, J.-W., Ligthart, J., Rosema, S. et Xu, Y

La valeur de divertissement des théories complotistes

van Prooijen, J.-W., Ligthart, J., Rosema, S. et Xu, Y. (2021), The entertainment value of conspiracy theories. Br J Psychol. https://doi.org/10.1111/bjop.12522

De nombreuses personnes dans le monde entier croient aux théories du complot. Pourquoi ces théories sont-elles si attrayantes ? Nous avançons ici que les théories du complot suscitent des sensations fortes, indépendamment de leur valence émotionnelle. Les gens trouvent donc les théories du complot divertissantes – c’est-à-dire des récits que les gens perçoivent comme intéressants, excitants et qui retiennent l’attention – et de telles évaluations de divertissement sont positivement associées à la croyance en ces théories.
Continuer la lecture de La valeur de divertissement des théories complotistes, par van Prooijen, J.-W., Ligthart, J., Rosema, S. et Xu, Y

Partager :

*Le seul Blog optimiste du monde occidental*