Le Monde – « Gilets jaunes » : Bordeaux la bourgeoise paie ses fractures, le 4 août 2019

Ouvert aux commentaires.

À propos de « Gilets jaunes » : Bordeaux la bourgeoise paie ses fractures, un commentaire que je viens de laisser sur le site du quotidien.

Excellent article mais, une fois de plus, les rédacteurs du Monde seront consternés par les réactions des lecteurs de leur journal, qui ont eux choisi leur camp : ils savent, et s’en irritent, que ceux qui se plaignent sont des envieux, des louseurs trop stupides pour comprendre comment on fait de l’argent, qui trouvent qu’« être tous ensemble dans la misère c’est quand même plus sympa ! » (sic), etc.

Comme aux États- Unis en ce moment, l’esprit « brioches de Marie-Antoinette » exprimé dans les commentaires du Monde signale une affaire qui risque de très mal finir.

P.S. Rédacteurs du Monde continuez de dire aux lecteurs de votre journal ce que vous pensez d’eux – ce n’est pas de l’éducation populaire mais de l’éducation élitaire. C’est aujourd’hui aussi utile, voire davantage.

Je n’avais même pas relevé que nous sommes le 4 août (230e anniversaire).

Partager :

Atrocités

La vieille maison à Pensol – mérite le détour

J’ai passé la nuit dernière dans une maison d’hôtes du Limousin, en route vers Fleurance où vous pourrez m’entendre demain parler de la vérité et commenter après-demain le film de Ron Howard, « Apollo 13 ». 

C’est surprenant, ces conversations autour de la table commune avec des personnes (les 2 hôtes et les 4 autres voyageurs) qu’on ne connait ni d’Ève ni d’Adam, et qui peuvent devenir à ce point chaleureuses, parce qu’on n’est qu’à quelques kilomètres d’Oradour-sur-Glane et que ce nom seul suffit à chacun pour évoquer un nombre considérable de pensées essentielles et le bilan de toute une vie, que l’on a opposée à la mort.

Partager :

Appel du mois de juillet

L’appel du mois de juillet a rapporté 361 €. L’objectif mensuel est de 350 €, pour la rémunération du webmaster et la location des 2 serveurs. Ce qui dépasse 350 € m’aide à payer les retranscriptions – que je prends sinon à ma charge.

Merci pour votre générosité !

Partager :

Dilemme des maisons d’édition

Relisant des passages de mon livre Principes des systèmes intelligents (1989) en vue de mon exposé à Fleurance samedi dans le cadre du Marathon des Sciences, « Vérité(s) », je me dis que ce livre n’a sans doute pas eu le destin qui lui convenait en étant publié chez Masson (maison d’édition aujourd’hui défunte) dans la collection « Sciences cognitives » en compagnie de deux autres ouvrages intitulés Génie cognitif et Acquisition du savoir pour les systèmes experts.

M’interrogeant sur le cadre qui aurait davantage convenu, je pense à une collection qui se serait appelée plutôt « Choses aujourd’hui totalement inclassables mais qui trouveront un jour leur place et auront alors un bel avenir ». La difficulté ayant été dans ce cas-là de découvrir une maison d’édition disposée à intituler une collection d’un nom aussi inhabituel.

Partager :

Les sophismes des lobbies industriels menacent notre survie parce que nous voulons bien y croire, par Cédric Chevalier

Ouvert aux commentaires.

Nul citoyen ne peut plus ignorer aujourd’hui l’alarme lancée par les scientifiques par rapport aux menaces écologiques : climat, pollution de l’air, de l’eau, des sols, extinction de la biodiversité, destruction des écosystèmes et érosion des ressources naturelles. On ne peut non plus ignorer les causes : trop de voitures, trop d’avions, trop de viande, trop de villas quatre-façades peu ou pas isolées, trop de péri-urbanisation et de bétonisation des terres, trop d’agriculture et de foresterie intensive, trop de pesticides, trop de biens de consommations vite achetés et vite jetés, etc. Nous n’ignorons pas non plus la parfaite inertie politique de nos sociétés face à ces menaces. La maison brûle mais nous restons tranquillement assis dans notre canapé, devant la télévision. Notre optimisme est à toute épreuve, on s’en sortira bien ! Tout cela, menaces, causes, inertie, est abondamment documenté par les scientifiques et les médias partout dans le monde.

Continuer la lecture de Les sophismes des lobbies industriels menacent notre survie parce que nous voulons bien y croire, par Cédric Chevalier

Partager :

Fake news : « L’indicible est tabou », par TomBilabong

Ouvert aux commentaires.

Votre post Si vous n’avez pas l’occasion de venir m’écouter à Fleurance samedi… est très juste. Il me semble évident qu’il est le reflet d’une personne qui a fait une psychanalyse. Pourquoi ? Parce qu’il montre qu’on peut parfaitement inverser cause et conséquence et donner un tout autre sens à ce qu’on considère comme un fait, et donc une info, etc. et au final un affect . Et donc une opinion / pulsion. L’inconscient est tout proche… 

Mais pour dire tout cela, il faut impérativement avoir fait une analyse ou parfaitement en mesurer/connaître les effets – bons ou pervers : être en mesure d’interpréter différemment, verbalement notamment, en donnant un autre sens à ses affects.  

Continuer la lecture de Fake news : « L’indicible est tabou », par TomBilabong

Partager :

Si vous n’avez pas l’occasion de venir m’écouter à Fleurance samedi…

Si vous n’avez pas l’occasion de venir m’écouter à Fleurance samedi, ce que je vais dire, je l’ai déjà dit en gros dans une vidéo le 2 novembre de l’année dernière : La post-vérité est une fake news !

Je voudrais attirer votre attention sur cette notion de vérité. J’ai écrit deux ouvrages. Le premier a un titre qui ne l’évoque peut-être pas nécessairement, Principes des systèmes intelligents (1989), où j’expliquais comment on allait reconnaître qu’un système, c’est-à-dire un ordinateur, est intelligent. Dans ce livre qui date de 1989, il y a deux chapitres. Le premier s’appelle La vérité I : l’« adéquation (du mot) à la chose » : dire ce qui est vrai, c’est dire qu’une chose est telle qu’elle est. Et dans un autre chapitre qui suit, La vérité II : Le produit de la négociation, je dis que la vérité est le produit d’une négociation : nous nous mettons d’accord sur le fait qu’une chose est une vérité.

Continuer la lecture de Si vous n’avez pas l’occasion de venir m’écouter à Fleurance samedi…

Partager :

Notre-Dame de Paris : Nous savons désormais comment faire face à la catastrophe !

Ouvert aux commentaires.

Le Monde : Incendie de Notre-Dame : un seuil de concentration du plomb dangereux pour la population ? le 29 juillet 2019 :

Si le niveau habituel de pollution au plomb auquel on peut s’attendre dans la capitale est réellement aussi élevé, il faudrait, dit [Fabien Squinazi, membre de la commission spécialisée sur les risques liés à l’environnement] « dépister tous les enfants de Paris » à l’intoxication par le plomb.

Nous sommes en fait bien préparés à la catastrophe : les mécanismes sont en place, les réactions sont désormais de l’ordre du réflexe (la leçon de Fukushima a marqué les esprits) : une fois le désastre accompli, modifions de seuil de dangerosité à la hausse. (Ni vu, ni connu !)

Le même article du Monde :

A rebours des principes de précaution, les autorités ont décidé de définir un seuil de mise en garde particulièrement haut, et ont circonscrit la catastrophe à une zone restreinte de Paris.

L’avenir de nos enfants est en de bonnes mains !

Partager :

*Le seul Blog optimiste du monde occidental*