Espirito Santo : LE SAUVETAGE ÉTAIT PRESQUE PARFAIT, par François Leclerc

26 août 2014 par François Leclerc Commentaires fermés

Billet invité.

Le gouvernement portugais pourra-t-il maintenir la fiction d’un sauvetage de la BES ne faisant pas appel à des fonds publics et ne trahissant pas trop ouvertement la directive communautaire qui préfigure la réglementation de l’Union bancaire ? Rien n’est moins certain, à considérer ses discrets ajustements des périmètres respectifs de la BES et Novo Banco – la mauvaise et la bonne banque – les incertitudes qui pèsent sur la valorisation de cette dernière et les aléas de sa vente future.

À ce dernier égard, les interrogations s’accumulent. Novo Banco sera-t-elle remboursée de sa créance de 700 millions d’euros sur l’actionnaire de la BES, Espirito Santo Financial Group (ESFG), depuis que la garantie que représentait Tranquilidade a été annulée ? Car cela a été indispensable afin de vendre la compagnie d’assurances Tranquilidade, filiale de ESFG, au fonds de capital-risque américain Apollo Global Market. On a incidemment appris à cette occasion que Tranquilidade avait été ponctionnée in extremis par le groupe Espirito Santo de 15 millions d’euros au titre du versement de dividendes… La vente des bijoux de famille réserve quelques surprises.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Le Woodstock quotidien de l’été : Canned Heat – A change is gonna come

26 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Shadowrun, c’est maintenant, par AncestraL

25 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

Billet invité. Réaction à l’article d’Evgeny Morozov : La prise de pouvoir des données et la mort de la politique.

D’emblée je vous demande de me pardonner, mais je vais employer des images fortes dans ce billet par besoin de secouer les puces des lecteurs de ce blog.

 

Depuis vingt ans, une pensée m’accompagne : celle de vivre dans un jeu de rôle, du style de ceux que je pratiquais alors, les « JDR sur table » nés avec Dungeon-and-Dragons. Et ce n’est pas un « délire » : ce sont les événements extérieurs qui me font penser cela et permettent la similitude.

Personnellement, ma préférence en JDR allait pour Shadowrun, un univers « cyberpunk » des années 2050 situé à Seattle, un « futur dystopique proche » où la haute technologie, la magie et le fantastique se côtoient, où l’on joue un « shadowrunner » qui exécute des missions risquées « dans les ombres » pour une Corporation, contre une autre bien souvent, via un « Mr Johnson » fournissant les contrats, un costume-cravate anonyme comme il en existe des armées. Dans ce monde, le transhumanisme est omniprésent, tout comme la cybertechnologie, l’internet matriciel, les drones, la haute surveillance, la génétique, etc.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

La politique du Président de la République : deux manières d’envisager les choses

25 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

Il y a de multiples manières d’envisager la crise de régime qui se déroule sur nos yeux. En voici deux.

1° Un Président de la République convaincu de maintenir le même cap depuis son élection, celui de son devoir et du salut de la France, entouré de gens : électeurs, parlementaires, ministres, qui échouent à comprendre qu’il a choisi la seule voie viable du redressement et qui l’abandonnent ou le quittent par incompréhension.

2° Un Président de la République qui, dès le premier jour de son mandat, sans même avoir l’excuse d’un barrage se dressant devant lui qui lui interdirait de réaliser ses projets, s’est renié chaque jour davantage, perdant dans une longue érosion provoquée d’abord par l’ébahissement, ensuite par la consternation et enfin par l’écœurement, d’abord ses électeurs, ensuite ses parlementaires et enfin, aujourd’hui, ses ministres.

La différence entre ces deux interprétations possibles est que la première n’est plus partagée apparemment que par une seule personne. Deux peut-être demain, avec M. Manuel Valls. Nous verrons bien.

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Europe : ILS CONTINUENT DE JOUER PETIT… par François Leclerc

25 août 2014 par François Leclerc Commentaires fermés

Billet invité.

Laborieusement, comme en toute chose, les dirigeants européens s’efforcent de surmonter leurs contradictions et d’amorcer un tournant qui s’annonce par avance inconséquent. Devant les faits, ils doivent une fois de plus s’incliner, sans en tirer les conséquences et remettre en question leur orientation. L’Italie s’apprête à dépasser la ligne jaune des 3% du PIB de déficit que la France est loin de pouvoir rejoindre. La sanction ne peut être minorée : ce ne sont plus des pays européens périphériques qui se révèlent rebelles à l’application d’une politique qui fait loi, mais deux des trois principales puissances économiques de la zone euro (la première ne se portant pas si bien).

Que croyez-vous que cela va déclencher ? Non pas une remise en cause de cette politique, mais une tentative dérisoire, qui se cherche, de continuer à tenter de faire entrer des ronds dans des carrés. Tous les indicateurs économiques en berne prononcée, les marges de manœuvre des gouvernements se réduisent encore, aboutissant à ce que fleurissent à nouveau les appels plus ou moins explicites à l’Allemagne afin qu’elle réagisse et devienne la locomotive de l’Europe. Le dernier en date de Christine Lagarde, au nom du FMI. Mais l’on se paye de mots une fois de plus. Croire que l’introduction, non généralisée et progressive, d’un salaire minimum de 8,5 euros brut va dynamiser la consommation intérieure allemande et favoriser les exportations des autres pays de la zone euro, c’est prendre des vessies pour des lanternes. Penser qu’un programme d’investissement allemand en serait également susceptible est une vue de l’esprit. Il ne reste plus que la crainte non avouée que l’Allemagne prenne du champ et joue solo.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Et pendant ce temps-là… tout se reconfigure

25 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

Et pendant ce temps-là… EELV implose : entre ceux pour qui un gouvernement Valls I était déjà beaucoup trop à droite (vous mettrez les noms vous-même, comme celui d’une ancienne ministre dont un livre qui a l’air bien intéressant sort aujourd’hui), ceux qui sont prêts à entrer dans un gouvernement Valls II même si celui-ci est placé sous le signe d’« une équipe en cohérence avec les orientations que [le Président de la République] a lui-même définies pour notre pays », et ceux qui au sein d’EELV lorgnent aujourd’hui vers les centristes, voire même l’UMP.

J’allais écrire que l’on assistait ce matin à la recomposition du paysage politique entre une vraie gauche et une vraie droite, quand j’ai noté qu’entrait à l’Élysée un populiste comme je les aime : un vrai, l’un de ceux qui parlent au nom du peuple et en qui le peuple se reconnaît en raison des valeurs qu’il ou elle défend, et non parce qu’il en attend la protection de ses « petites économies ». Incroyable mais vrai, Pierre-Louis Basse est nommé conseiller, oui LE Pierre-Louis Basse !

Rien n’est simple, et tout se complique. J’ai le sentiment quand même qu’à la fin de la semaine le paysage politique français se sera recomposé et clarifié.

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Le gouvernement Valls démissionne

25 août 2014 par Paul Jorion 72 commentaires

Ouvert aux commentaires.

Dans la mesure où Arnaud Montebourg et Benoît Hamon ont répété hier à Frangy-en-Bresse ce qu’ils avaient déjà dit, le premier au Monde samedi, le second au Parisien dimanche, le choix se réduisait à les virer ce matin ou pour Manuel Valls à démissionner. Geste prémédité de la part du premier ministre, en accord avec les deux premiers ? Difficile à imaginer vu la manière dont il était monté au créneau derrière la bannière du « On ne change pas de cap ! » malgré les lamentables chiffres économiques récents. À moins que Machiavel ne soit de retour en politique, ce qui, au point où on en est et, au vu de la qualité du « vrai Machiavel », ne pourrait être qu’un progrès !

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

La prise de pouvoir des données et la mort de la politique, par Evgeny Morozov

25 août 2014 par Paul Jorion 56 commentaires

Publié dans The Observer, le 20 juillet 2013. Merci à Guy Weets pour la traduction. © The Guardian

Les pionniers de la technologie aux États-Unis préconisent une nouvelle approche de la gouvernance basée sur les données – « La réglementation algorithmique ». Mais si la technologie apporte des réponses aux problèmes de société, quel impact pour les gouvernements ?

Le 24 août 1965 Gloria Placente, une résidente de 34 ans du Queens, New York, roulait vers Orchard Beach dans le Bronx. Vêtue d’un short et de lunettes de soleil, cette maîtresse de maison était impatiente de passer quelques heures tranquilles à la plage. Mais au moment où elle a traversé le pont Willis Avenue dans sa Chevrolet Corvair, Placente a été entourée par une douzaine de patrouilleurs. Il y avait aussi 125 journalistes, avides d’assister au lancement de l’opération CORRAL de la police de New York – un acronyme signifiant Computer Oriented Retrieval of Auto Larcenists, soit recherche assistée par ordinateurs de voleurs de voitures.

Quinze mois plus tôt, Placente avait brûlé un feu rouge et négligé de répondre à la citation à comparaître, une infraction que CORRAL allait punir avec une forte dose techno-kafkaïenne. CORRAL travaille comme suit : une voiture de police stationnée à une extrémité du pont communique par radio les plaques des voitures venant en sens inverse à un opérateur à distance, qui les introduit dans un ordinateur Univac 490, un jouet cher $ 500,000 (3,5 millions $ en dollars d’aujourd’hui) prêté par la Sperry Rand Corporation. L’ordinateur compare les numéros avec ceux d’une base de données de 110 000 voitures qui ont été soit volées soit ayant appartenu à des délinquants connus. Dans le cas d’identification, l’opérateur alerte une seconde voiture de patrouille à l’autre sortie du pont. L’opération prend, en moyenne, seulement sept secondes.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

RICHARD ATTENBOROUGH (1923 – 2014)

25 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

Pour ne pas oublier que le très grand metteur en scène (Un pont trop loin [1977], Gandhi [1982], Les ombres du coeur [1993]) fut aussi un très grand acteur.

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Le Woodstock quotidien de l’été – The Who : We’re Not Gonna Take It/See Me, Feel Me/Listening to You

25 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Jackson Hole : ATTENTION, CHAUSSÉE GLISSANTE ! par François Leclerc

24 août 2014 par François Leclerc Commentaires fermés

Billet invité.

Le rendez-vous d’été des dirigeants des banques centrales dans la station de sport d’hiver de Jackson Hole n’est plus ce qu’il était. D’enceinte dévolue à des débats académiques, il est devenu le lieu d’enjeux politiques ; rencontre instituée entre banquiers centraux et représentants des mégabanques, il a renoué avec sa liste d’invités d’origine en excluant ces derniers.

Il s’y manifeste cette année comme un soupçon de nostalgie vis à vis de ces temps heureux, pas si anciens, où munis de la seule arme de leurs taux, les banques centrales faisaient la pluie et le beau temps. Suscitant la tentation de revenir dès que possible sur leurs mesures accommodantes pour retrouver la normalité, exprimant ainsi un conformisme avec lequel il serait bon de renouer, et dont il serait injuste que seuls les dirigeants politiques en bénéficient.

Hélas, il ne semble pas y avoir de marche arrière de disponible, impliquant de se résoudre à l’évidence : piloter un système financier de plus en plus complexe réclame des instruments de plus en plus sophistiqués pour le mesurer, et des leviers de plus en plus introuvables pour le diriger. Mettre tout en équations mathématiques n’est plus la panacée, après qu’il se soit avéré que cela ne permettait même pas d’évaluer sérieusement le risque !

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

OCYTO machine à sauver le monde, par Hervé Delamare

24 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

Je vous recommande vivement cette vidéo dont l’inspiration me paraît excellente !

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Arnaud, Benoît, Cécile et les autres, tous les autres…

24 août 2014 par Paul Jorion 51 commentaires

Ouvert aux commentaires.

Entretien hier samedi d’Arnaud Montebourg accordé au Monde, déclaration de Benoît Hamon au Parisien aujourd’hui, sans compter la sortie du livre (*) de Cécile Duflot à paraître demain, où elle écrit tout le mal qu’elle pense des partis socialistes de droite, Cécile Duflot dont Hamon dit d’ailleurs du bien dans l’article du Parisien.

Il se passe donc des choses ces jours-ci au gouvernement, au Parti Socialiste et dans l’aile gauche d’EELV. L’une des lignes de force apparaît très clairement, car elle est martelée dans cet effort probablement concerté : pourquoi des gouvernements dits de gauche en France se sentent-ils obligés d’appliquer à la lettre et le doigt sur la couture, la politique conservatrice crasse définie par un parti de droite en Allemagne ? Question que ce trio n’est pas le seul à se poser et dont je ne serais pas surpris que 80% ou 90% des Français se la posent aussi.

On en saura davantage dans la journée, puisqu’il y aura des discours prononcés à la Fête de la Rose à Frangy-en-Bresse par les deux premiers susdits et par d’autres, ceux que l’on appelle désormais les Frondeurs du P.S.

La France se réveillera-t-elle différente lundi matin ? Il est trop tôt pour le dire, mais le PS se réveillera sans doute différent puisqu’il y aura très certainement une voix de gauche à nouveau audible au sein de ce parti. Le fait que le Front National s’en affole à l’avance est en soi rassurant, lui qui trônait depuis quelques années sur son OPA réussie bien qu’illégitime, sur les idées de gauche. Prudence quand même : on reparlera de tout ça lundi matin, pour dire si le soufflé est déjà retombé ou s’il se passe vraiment quelque chose au sein de la gauche en France.

====================================================
(*) De l’intérieur. Voyage au pays de la désillusion (Fayard)

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

VentsContraires.net – Paul Jorion : « Sur Internet, le monde de l’argent veut éliminer celui de la gratuité »

24 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

Aux sources du revenu d’existence pour tous : Speenhamland, 1795, par Michel Loetscher

24 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

Billet invité.

« Rien n’est plus puissant qu’une idée dont l’heure est venue » écrivait Victor Hugo (1802-1885). La phrase a fait son chemin. Mais l’idée n’a pas attendu Hugo – celle d’un revenu d’existence pour tous, versé inconditionnellement à tout citoyen, tout au long de sa vie, au nom de l’égalité des droits et en vertu de son appartenance à l’humanité.

 Durant l’été 1795, le quaker Thomas Paine (1737-1809), inspirateur de la révolution américaine et française, élu député de la Convention dans la circonscription de Calais en France (1792), monte à la tribune de cette assemblée et fait cette déclaration… révolutionnaire : « Liberté, égalité, fraternité ne peuvent se réaliser, associées, si inconditionnellement, le minimum de ressources n’est pas garanti à chaque citoyen ».

L’activiste et « publiciste » né sujet de Sa Gracieuse Majesté britannique et ancien marchand de corsets dans le comté de Sandwich, est déjà l’auteur d’opuscules qui font autorité – dont les Droits de l’homme (1791) qui défend le droit aux secours pour les plus démunis.

Le député de Calais, proche des Girondins, connaît l’expérience tentée cette année-là à Speenhamland, une bourgade du comté de Berkshire, dans le « première patrie du capitalisme » où la montée de l’économie marchande se traduit par la destruction des formes d’auto-production et la « croissance » de… la misère. Souhaiterait-il la transposer d’urgence à la France encore « révolutionnaire » ?

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Le Woodstock quotidien de l’été : Janis Joplin – Try

24 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Le Woodstock quotidien de l’été : Blood, Sweat & Tears – More and More

23 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

CE QUE DÉVOILE LE FEUILLETON ARGENTIN, par François Leclerc

22 août 2014 par François Leclerc Commentaires fermés

Billet invité

Le feuilleton de la dette argentine se poursuit, opposant le gouvernement argentin à un juge de New York, qui a donné raison à trois fonds vautours réclamant le payement intégral de leurs titres en dépit d’une restructuration avec décote acceptée par une forte majorité des créanciers. Il avait été fait attribution de juridiction aux tribunaux américains et l’émission était en dollars, occasionnant cette intervention de la justice américaine.

Les fonds d’un versement destiné aux créanciers ayant accepté la restructuration ont été bloqués dans une banque new-yorkaise par le juge, au prétexte d’imposer un accord négocié entre le gouvernement argentin et les fonds vautours qui réclament un remboursement de leurs titres au nominal -sans décote – après avoir acheté ceux-ci à des créanciers à un prix légèrement supérieur à l’accord intervenu. Déjà considéré en défaut partiel, l’Argentine pourrait faire défaut sur l’intégralité de sa dette, car une clause du contrat d’émission garantit l’égalité de traitement entre les créanciers, qui l’obligerait à aligner ses remboursements sur celui au nominal des fonds vautours, aboutissant à une somme dépassant ses réserves disponibles. Cette clause courant jusqu’à la fin de l’année, le gouvernement argentin joue la montre et a proposé hier aux créanciers en attente de remboursement d’être réglés par une banque argentine au lieu d’une banque américaine, afin de montrer sa bonne volonté. Selon lui, il ne s’agit pas d’un changement d’attribution de juridiction mais de lieu de payement, ne pouvant pas être considéré comme une modification significative du contrat initial et donner lieu à une action en justice. Le juge américain a qualifié « d’illégale » cette proposition qui le court-circuite. Les commentaires vont par contre dans le sens du danger accru que les créanciers en question activent une clause dite « d’accélération », qui permet d’exiger le payement intégral et sans échelonnement de l’ensemble des sommes encore dues.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

ROBOTISATION, pas si simple !, par Daniel Huchette

22 août 2014 par Paul Jorion 77 commentaires

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

Je lis avec intérêt les différents posts sur les robots et, ils m’agacent grave comme disent les d’jeuns

Si pour le côté spectaculaire il est mis l’accent sur la forme humanoïde, ceux-ci ne sont pas encore pour tout de suite et il faudra les moyens pour les acheter.  Par contre la robotisation dans l’entreprise elle est en route depuis longtemps.  Enfin presque, parce que dans ce pays le retard est pour l’essentiel voulu depuis plusieurs dizaines d’années.

La raison en est qu’il y avait une abondante main d’œuvre avec le bout de qualification nécessaire pour réaliser les tâches demandées et, elles n’étaient pas si coûteuses en regard de tous les investissements qu’il fallait réaliser pour fabriquer des produits qui ne nécessitaient pas ce besoin d’automatisation.

Autrement dit, si l’on a des produits peu sophistiqués, pas besoin d’avoir des personnels qui ont un bac pro ou un BTS. Une formation sur le tas suffisait.  Si de plus ces produits se vendaient bien pourquoi l’entreprise se serait cassé la tête à imaginer un autre mode de production.  De nombreuses usines ont fermé ces derniers mois, GAD en Bretagne, en est l’exemple le plus caricatural.

Lire la suite »

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png

Le temps qu’il fait le 21 août 2014

22 août 2014 par Paul Jorion Commentaires fermés

Sur DailyMotion, c’est ici.

Paul Jorion & Bruno Colmant : Penser l’économie autrement (2014)

Paul Jorion : Principes des systèmes intelligents (1989 ; 2012)

Des décisions cornéliennes à l’intérieur d’un destin

Benjamin Libet (1916 – 2007)

« Être honteux » : c’est toujours après coup, jamais au moment-même où on pose l’acte

Pourquoi j’écris un livre sur Keynes ?

Skidelsky,Robert, John Maynard Keynes. Hopes Betrayed 1883-1920, London : Macmillan, 1983

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png
© 2014 Blog de Paul Jorion · Connexion
Desk Space par Dirty Blue & Wordpress Traduction WordPress tuto
Implementation / Webmaster Camuxi.