Appel du mois d’août 2015

L’objectif mensuel de 1 500 € a été atteint le 27 août à 18h50. Merci à vous !.

J’avais inventé la dénomination de « mécénat citoyen » avant que la langue française ne choisisse avec panache « crowdfunding », de la même manière que je parlais de « prêts au logement sous-prime » avant que la langue de Ronsard et de du Bellay ne préfère « subprime » (ptouh !).

Merci à vous en tout cas pour votre soutien à nos analyses (vous avez pu entendre tout à l’heure mon interprétation de l’impact de la crise chinoise, diamétralement opposée à celle du Monde). Ce n’est qu’un début…

Partager

La Chine et nous – une conversation avec Pascal Hérard de TV5monde

N.B. Pour une interprétation entièrement différente (en fait, c’est pratiquement le contraire de ce que je dis 😀 Vive la diversité !) : Qui seront les victimes du krach chinois ?, dans Le Monde.

Partager

LES TEMPS QUI S’ENGAGENT, par François Leclerc

Billet invité.

Il faut remonter à 2008 pour trouver une telle chute boursière mondiale. Hier, elle était accompagnée de mouvements massifs sur les marchés des matières premières et des changes. Sur celui des actions, elle avait débuté sur les Bourses asiatiques avant de se propager aux États-Unis, puis en Europe. Cette nuit, la Bourse de Shanghai a encore dévissé, puis Tokyo a chuté à nouveau, et ce matin les bourses européennes ne récupéraient que partiellement leurs pertes de la veille.

Continuer la lecture de LES TEMPS QUI S’ENGAGENT, par François Leclerc

Partager

A SURVEILLER : 2015, année de fragilité pour la banquise antarctique ?, par Philippe Soubeyrand

Billet invité.

Fig1-Anomalie_T°C_juillet_2015

Les données de mesure concernant le mois de juillet 2015 viennent d’être rendues publiques par la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration), par l’intermédiaire de son département National Centers for Environmental Information [1]. Sans surprise [2], ce mois de juillet 2015 est déclaré le plus chaud parmi tous les mois de juillet enregistrés depuis 1880, du fait notamment d’un nouveau record de l’anomalie de température moyenne des océans à +0,75°C, portant l’anomalie de température moyenne globale (continents + océans) de ce mois de juillet à +0,81°C, le record de l’anomalie de température moyenne de l’hémisphère sud confirmant la tendance au réchauffement de cette région du monde. De plus, la consolidation des données de mesure sur la période allant de janvier à juillet 2015, semble confirmer que l’année 2015 serait en passe de devenir l’année la plus chaude depuis 1880, avec une anomalie de température moyenne globale qui se maintient à +0,85°C [1], avec d’ores et déjà 4 mois / 7 qui se retrouvent gratifiés de la triste 1ère place, et 2 mois / 7 de la 2de place depuis 1880.

Continuer la lecture de A SURVEILLER : 2015, année de fragilité pour la banquise antarctique ?, par Philippe Soubeyrand

Partager

Condition de possibilité de la complémentarité des monnaies aux droits humains, par Pierre Sarton du Jonchay

Billet invité.

La cause de l’échec actuel inéluctable de toutes les monnaies complémentaires en tant que monnaie au sens courant du terme, est de se poser comme formellement ou matériellement « complémentaire » et non substantiellement complémentaire. Un moyen de paiement, de comptabilité et de crédit qui n’est pas universel, c’est à dire logiquement et prévisiblement convertible en n’importe quoi pour ceux qui l’utilisent, ne peut pas être une monnaie. Une monnaie est une monnaie si elle concrétise les trois fonctions identifiées par Aristote à l’intérieur d’une société déterminée de citoyens responsables. Une monnaie est la matérialisation d’un État de droit de tous les échanges moralement possibles entre personnes libres et rationnelles d’une société vivante politiquement constituée.

Continuer la lecture de Condition de possibilité de la complémentarité des monnaies aux droits humains, par Pierre Sarton du Jonchay

Partager

LE CULBUTO NE SE REDRESSE PAS ! par François Leclerc

Billet invité.

Rien n’y fait, en dépit de toutes les mesures prises par la direction chinoise pour tenter de stabiliser les cours boursiers, la dernière en date étant d’autoriser les fonds de pension à y investir. La correction boursière que l’on a cru discerner est devenue une véritable déroute et les bourses s’en ressentent dans le monde entier. Mise en perspective avec les épisodes précédents, celle-ci reflète une profonde crise économique de la seconde puissance mondiale, aux conséquences planétaires. La formation d’une gigantesque bulle d’endettement accompagnée d’une bulle immobilière non moins imposante l’ont précédé.

Continuer la lecture de LE CULBUTO NE SE REDRESSE PAS ! par François Leclerc

Partager

Attentat Thalys – Le secrétaire d’État chargé des transports : « Je préfère qu’on discrimine… », par Cédric Mas

Billet invité.

Voici la déclaration faite ce matin de notre secrétaire d’État chargé des transports, A. Vidalies sur Europe 1 :

« Contrôler les bagages de manière aléatoire. Alain Vidalies a annoncé « des moyens humains, militaires et policiers » avec un « contrôle aléatoire des bagages avec du personnel spécialisé » qui existe déjà mais qui va être renforcé, annonce le secrétaire d’Etat. C’est « l’une des mesures les plus efficaces », ajoute-t-il. Et en ce qui concerne les discriminations que cela risque d’entraîner, « je préfère qu’on discrimine pour être efficace plutôt que rester spectateurs« , tranche le secrétaire d’Etat. »

Continuer la lecture de Attentat Thalys – Le secrétaire d’État chargé des transports : « Je préfère qu’on discrimine… », par Cédric Mas

Partager

POUR LE PIRE, LE SYSTÈME FINANCIER EST INTACT, par François Leclerc

Billet invité.

« Mexico est le cœur du trafic de drogue, mais Londres est sa tête ». C’est ainsi que Roberto Saviano, connu pour ses révélations sur la Camorra napolitaine, décrit La City comme étant le centre mondial de blanchiment de l’argent de la drogue.

Continuer la lecture de POUR LE PIRE, LE SYSTÈME FINANCIER EST INTACT, par François Leclerc

Partager

LE TEMPS QU’IL FAIT LE 21 AOÛT 2015 – (retranscription)

Retranscription de Le temps qu’il fait le 21 août 2015. Merci à Cyril Touboulic !

Bonjour, nous sommes le vendredi 21 août 2015. Et bien que je sois en train de terminer un ouvrage qui s’appellera Le dernier qui s’en va éteint la lumière qui est un petit peu une réflexion sur la « collapsologie » comme on dit maintenant, c’est-à-dire sur les dangers qui menacent l’espace humaine quant à sa survie. – je ne peux pas m’empêcher de penser au fait que c’est dans quelques jours (dans 12 jours) que paraît mon livre qui s’appelle Penser tout haut l’économie avec Keynes.

Continuer la lecture de LE TEMPS QU’IL FAIT LE 21 AOÛT 2015 – (retranscription)

Partager

Trois chercheurs britanniques : « Si l’intelligence extra-terrestre est très répandue, sa tendance à l’autodestruction l’est sûrement également »

La proposition de trois chercheurs britanniques [*] de partir à la recherche des traces de civilisations extra-terrestres éteintes plutôt qu’en activité se situe dans la ligne droite de l’hypothèse pessimiste de l’Astronome royal britannique Martin Rees selon qui, comme nous l’avons vu, si les civilisations d’animaux inventeurs et producteurs de machines précèdent nécessairement celles-ci, ces civilisations s’éteignent lors du passage du flambeau pour laisser les machines désormais seules et livrées à elles-mêmes, soit parce que le stade de l’invention de machines intelligentes appartient aux derniers feux jetés par une civilisation en voie d’autodestruction, soit parce que si des machines sont intelligentes, elles chercheront nécessairement à se débarrasser d’une espèce aussi nuisible que la nôtre. Les auteurs de l’article parlent à ce propos de « civilisations qui ont surpassé (ou succombé à) une Singularité technologique [P.J. : le dépassement global de l’intelligence humaine par celle de la machine] », et ils ajoutent qu’« il s’agit alors moins de la mort d’une civilisation que de sa transmutation en quelque chose de fondamentalement différent ».

Continuer la lecture de Trois chercheurs britanniques : « Si l’intelligence extra-terrestre est très répandue, sa tendance à l’autodestruction l’est sûrement également »

Partager

L’ultralibéralisme précipite l’avènement d’un monde fait seulement de robots

Dans La Gouvernance par les nombres. Cours au Collège de France (2012-2014) (Fayard 2015), Alain Supiot écrit ceci :

« Depuis les débuts des Temps modernes, le vieil idéal grec d’une cité régie par les lois et non par les hommes a pris une forme nouvelle : celui d’un gouvernement conçu sur le modèle de la machine. Ce mouvement avait été engagé par la planification soviétique qui, la première, a réduit la loi à une fonction instrumentale de mise en œuvre d’un calcul d’utilité. Il s’approfondit avec l’imaginaire cybernétique, qui impose une vision réticulaire du monde naturel et humain et tend à effacer la différence entre l’homme, l’animal et la machine, saisis comme autant de systèmes homéostatiques communiquant les uns avec les autres. À ce nouvel imaginaire correspond le passage du libéralisme économique – qui plaçait le calcul économique sous l’égide de la loi – à l’ultralibéralisme, qui place la loi sous l’égide du calcul économique. Étendu à toutes les activités humaines, le paradigme du Marché occupe désormais la place de Norme fondamentale à l’échelle du globe » (pp. 408-409).

Continuer la lecture de L’ultralibéralisme précipite l’avènement d’un monde fait seulement de robots

Partager

Que conseillerait Keynes aujourd’hui ?, par Jean Matouk

Billet invité.

Que conseillerait Keynes aujourd’hui ? Bien risqué de se mettre ainsi à la place de ce refondateur génial de l’économie, mais l’on peut quand même imaginer ce qu’il préconiserait à partir de deux des principes doctrinaux qui le guidaient : le primat de l’économie de marché, et l’unité de compte internationale : le bancor.

Continuer la lecture de Que conseillerait Keynes aujourd’hui ?, par Jean Matouk

Partager

Le temps qu’il fait le 21 août 2015

Blog de PJ : « Penser tout haut l’économie avec Keynes ». Note de lecture, par Roberto Boulant, le 20 août 2015

Blog de PJ : « Penser tout haut l’économie avec Keynes ». 4e de couverture

Philippe Herlin, Repenser l’économie, Eyrolles 2012

Partager

KCN, NaCN ou HCN : à votre santé !, par Philippe Soubeyrand

Billet invité.

Un peu de chimie s’impose :

Le KCN (cyanure de potassium) et le NaCN (cyanure de sodium), plus communément connus sous l’appellation abusive de cyanure, sont des sels du HCN (cyanure d’hydrogène ou acide cyanhydrique)…

Ainsi, 700 tonnes de cyanure auraient été stockées sur le lieu des explosions de Tianjin ?

Fig1-Toxique_2015

Continuer la lecture de KCN, NaCN ou HCN : à votre santé !, par Philippe Soubeyrand

Partager

Penser tout haut l’économie avec Keynes, de Paul Jorion, éd. Odile Jacob, 2015. Une note de lecture, par Roberto Boulant

jorion

Billet invité.

Ce livre nous parle du plus gigantesque tour de passe-passe de tous les temps. Celui qui a vu une économie politique, véritable science au service du bien commun, être remplacée par la pseudo-science économique, véritable escroquerie au service d’une infime, mais désormais toute puissante, kleptocratie.

Et comment mieux décrire notre époque de nouvelles ténèbres, qui voit les inégalités et les injustices grandir et qui amène l’humanité au bord du gouffre, qu’en parlant de la lumière ? Non pas de la froide lumière idéelle et calculatrice distillée par nos écrans, mais de la fragile et vacillante lumière de l’esprit humain. Celle de l’intelligence d’un homme pétri d’humanisme et formé aux meilleures écoles de son temps, celle du plus célèbre des inconnus : John Maynard Keynes. 

Continuer la lecture de Penser tout haut l’économie avec Keynes, de Paul Jorion, éd. Odile Jacob, 2015. Une note de lecture, par Roberto Boulant

Partager

LA GRÈCE ET APRÈS ? par François Leclerc

Billet invité.

Non sans application, il est tenté de refermer sans faire de vagues le dossier grec, après que sa gestion a dévoilé sous un jour fort peu flatteur, des mois durant, les dessous d’une gouvernance européenne s’épuisant à trouver une issue. Cela laisse des traces.

Continuer la lecture de LA GRÈCE ET APRÈS ? par François Leclerc

Partager